Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenRechercherS'enregistrerConnexion
AccueilChatboxDiscordGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQRechercherRejoindreConnexion
Jetez un oeil à l'Encyclopédie Tails Dreamer !
Les Rédacteurs sont fiers de vous présenter leur base de connaissances soniciennes !
Joyeux Anniversaire à Tails Dreamer !
10 jours pour fêter les 10 ans du forum !
Rejoignez nous sur le Discord Tails Dreamer !
Intéressé ? Tout membre du forum est le bienvenue sur cette super chatbox améliorée en mieux !
Adoptez votre chao dans le Chao Garden !
Et inaugurez le Rush de Red Mountain pour gagner rings et nouveaux flickies !
Le deal à ne pas rater :
Précommander le jeu Mario Kart Live Home Circuit
99 €
Voir le deal

 

 Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance]

Aller en bas 
AuteurMessage
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2945
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] Barext1025/100Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] Empty
MessageSujet: Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance]   Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] EmptyJeu 17 Fév 2011 - 17:09

Dénominations : Jacques Décompostelle, mais tout le monde l'appelle Frère Popotin. Les gens s'en souviennent facilement.

Âge : 61 ans

Sexe : Masculin

Apparence : Frère Popotin est un humain un peu enveloppé au crâne rasé et aux jambes courtes, si bien qu'il a l'air un peu tassé sur lui même. Il a un visage rond sympathique, généralement souriant et bienveillant, les yeux ronds et brillants, et même le nez rond, mais moins brillant.
Il pratique souvent des activités physiques pour se maintenir en forme, et malgré les rondeurs de son ventre, il est plutôt musclé. Mais ce n'est certainement pas la première chose que l'on remarque chez lui...
Equipement : En tant que moine, il porte une toge blanche usée par le temps et une corde en guise de ceinture, à laquelle est accroché quelques petites sacoches où il range ses accessoires de moine, ses médaillons porte bonheur, quelques pour parfumer ses repas et un peu de lecture divine. Il possède aussi un bâton de pèlerin, tout aussi usé par le temps (et aussi par les chemins), auquel il tient beaucoup et qui l'accompagne dans ses longs voyages. Le bâton en lui même n'est pas magique, sert de vecteur à ses propres sortilèges.

Capacités physiques : Frère Popotin est du genre pacifiste, donc il ne sait pas vraiment se battre autrement que par les mots où en donnant un grand coup de bâton au hasard. Les moines de Borney ont l'habitude de travailler de leurs mains pour assurer leur propres besoin. La spécialité de Frère Popotin ? Le fromage ! Et aux herbes ! C'est meilleur !
A cause de son embonpoint, Frère Popotin ne court pas souvent et s’essouffle vite. Cependant, il est bon marcheur et peut couvrir de longues distance à pied. Ses pèlerinages lui ont appris à supporter les intempéries telles que la pluie, la canicule, le vent, le froid, l'humidité etc. Il préfère cependant nettement pouvoir marcher sur un chemin sec et tracé que d'avoir à traverser une forêt, un marécage, ou un quelconque obstacle difficile. Il a abandonné l'escalade et cherche toujours le chemin le moins risqué : il a encore du temps devant lui !

Pouvoirs : Affinité forte à la magie de la vie/lumière. Son pouvoir lui permet d'incanter des sortilèges de lumière, de soin, et de châtiment.

La magie de Frère Popotin est liée à une fontaine d'eau magique gardée depuis des centaines d'années par les moines de Borney, qui ont créé un monastère tout autours et suivent des traditions très strictes. Cette eau, à la longue et après plusieurs années de consommation et applications modérées, permet de s'imprégner d'une magie ancienne qui permettait de protéger ses adeptes et de conjurer les forces maléfiques. En pratique, ses pratiquants pouvaient lancer de puissants sortilèges de restauration, lesquels permettaient de ramener la cible à son état d'origine en purgeant les maléfices, les maladies, et les traces du temps passé, ainsi qu'en refermant blessures, entailles et autres dégâts. Cette pratique n'était pas sans risque, car une mauvaise connaissance de cet état antérieur peut mener le sortilège à produire des erreurs dont les conséquences pouvaient être catastrophiques, c'est pourquoi la pratique n'était réservée qu'à une élite très sélective qui finit immanquablement par s'amenuir puis disparaître au fil des âges.
Cette magie permet aussi d'invoquer de la lumière, ponctuellement, par rayon ou la faisant irradier d'un objet. Cette lumière, parfaitement blanche, ne dégage aucune chaleur, peut agir comme une simple bougie ou avoir une intensité aveuglante. Concentrée suffisamment, elle peut soit se solidifier temporairement pour renforcer la cible (protégeant son état ou restaurant temporairement son état d'origine/parfait), soit devenir une attaque magique spécialement efficace contre les créatures considérées comme maléfiques ou associées aux ténèbres. Ces pratiques présentant moins de danger, elles étaient beaucoup plus pratiquées, jusqu'à ce que l'aspect très arbitraire des notions "d'état d'origine", de créatures "maléfiques" et associées aux "ténèbres" commence à soulever quelques inquiétudes chez les non pratiquants. En effet, entre de mauvaises mains ou soumises à un esprit dérangé ou vengeur, cette magie est extrêmement facile à corrompre, c'est pourquoi son utilisation a été de plus en plus réglementée, se raréfier, jusqu'à devenir si exceptionnelle que très peu en ont un jour été témoin, et très rarement plus d'une fois. Les traditions ont subsisté au sein du monastère, qui s'apparente plus aujourd'hui à une communauté autonome pacifique et bienveillante au mode de vie étrangement cadré : elle accueille n'importe qui à bras ouverts tant qu'ils respectent les traditions, et passe le plus clair de leur temps à faire des cérémonies autours de la fontaine, à travailler à la ferme, et organiser de longs pèlerinages à travers Mobius, afin de rester en contact avec le reste du monde tout en ayant conservé un mode de vie quasiment médiéval. Le monastère est lui-même protégé par un ancien très puissant sortilège encore actif qui repousse les créatures aux intentions mauvaises et repoussant ce qui pourrait s'apparenter à une attaque, tout en protégeant les bâtiments contre la ruine... ou toute autre modification, en vérité.

Cette magie n'est donc quasiment plus pratiquée mais elle reste néanmoins praticable, ces mêmes traditions écrites et orales étant à la fois celles qui la réglementent et celles qui expliquent comment l'appliquer. Ainsi, Frère Popotin, après des dizaines d'années à baigner dans l'eau magique et à appliquer ces traditions à la lettre, a quelques connaissances lui permettant d'invoquer cette magie. Ces connaissances se limitent à l'application à la lettre des instructions laissées par ses prédecesseurs afin de lancer des sortilèges spécifiques ; ces sorts ne sont que des applications standardisées de cette magie dont le potentiel est quasiment illimité, mais personne à ce jour ne l'a étudiée et pratiquée suffisamment en profondeur pour débloquer ce potentiel.
Frère Popotin connait donc quelques sortilèges qu'il a assez peu utilisé jusqu'ici, mais qu'il a révisé depuis l'Invasion afin d'être en mesure de les incanter. La plupart lui demandent une concentration permanente pour maintenir les effets, ce qui limite sa capacité à en incanter plusieurs à la fois. La puissance magie (et donc la capacité défensive, restaurative et offensive de chaque sort) est proportionnelle à l'état de santé et au moral de Frère Popotin. Enfin, cette magie fait la distinction entre amis et ennemis : la lumière n'aveugle et ne brûle que les adversaires, et ne protège que les alliés.


  • *** Apposition des mains : simple guérison de blessures par apposition des mains. N'affecte que les créatures vivantes, Frère Popotin n'ayant pas conscience que cette magie pourrait potentiellement réparer des objets inanimés. Peut potentiellement ramener à la vie.
  • * Contre-poison : calme la plupart des symptômes de maladies. Les agents infectieux ne sont pas éradiqués pour autant.
  • **** Protection de la Lumière : se concentre sur une cible et l'enveloppe d'une armure magique qui absorbe les chocs
  • *** Bénédiction d'une arme : bénit une arme avec de la lumière sacrée : elle devient plus grande, plus tranchante, lumineuse, et notablement plus efficace contre des créatures considérées maléfiques
  • ** Colonne de Lumière : rayon de lumière blanche qui aveugle les ennemis et leur inflige d'autant plus de brûlures qu'ils n'ont de peines à expier. Le rayon peut partir d'une arme bénie ou du ciel.
  • * Cercle protecteur : après concentration, un cercle runique lumineux apparaît, centré sur l'incantateur, et protège de toute altération tout ce qui s'y trouve et qui est à portée de vue.
  • ** Orbe de lumière : invoque une boule de lumière concentrée qui éclaire les environs et aveugle les ennemis. Elle peut être lentement grossie et être envoyée de sorte qu'elle explose sur une zone conséquente


* Degré de maîtrise faible, effets limités et réussite non systématique
** Degré de maîtrise médiocre, effets limités
*** Degré de maîtrise bon
**** Degré de maîtrise très bon, demande très peu de concentration


Personnalité : Frère Popotin est un bon moine. Hero dans l'âme, cherchera toujours à porter assistance à quelqu'un, à lui enseigner ce qu'il ignore et à le guider vers la voie de la sagesse.
C'est aussi un compagnon dépaysant, riant pour un rien de sa grosse voix de Père Noël, aimable, serviable et bien élevé. Il a un humour très particulier. Il est cependant très peu familiarisé avec la technologie, ce qui le met parfois dans des situations ridicules.
Il passe beaucoup de son temps à lire des textes divins dont l'utilité reste encore à démontrer et à chercher à rendre service aux autres. Il hait tous ce qui est en rapport avec les ténèbres, notamment la magie noire.
Il dort peu, mais il est impossible de le réveiller pendant ses siestes (gênant car il ronfle très fort). Son passe-temps préféré : interpréter tout et n'importe quoi comme des signes divins.
D'esprit très ouvert, il est prêt à accepter n'importe quoi tant qu'il a une bonne preuve sous les yeux.
En tant que spécialiste de la confection de fromage, il est expert en la matière, et adore en manger. Il confectionne de nombreuses tartines de fromage pour ses pèlerinages.

Histoire : (mixte histoire de Rholandiane et histoire de Frère Popotin)

Cette fiche personnage va vous emmener loin, très loin, dans un lointain monde lointain, celui que l'on appelle Rholandiane.

Jadis, l’eau coulait à flot dans les plaines Nordiques. Elles sont à présent devenues verdoyante mais la rivière a disparue. De nombreux puits ont été creusés pour capter l’eau des nappes phréatiques nombreuses et pures en profondeur. Il ne reste qu’une seule source d’eau sacrée à la surface. La grande montagne du Sud-est est sillonnée par une multitude de routes aménagées par les Gobelins. Ceux-ci se développèrent rapidement et apprirent les premiers l’existence des esprits élémentaires. Ils en choisirent un qu’ils appréciaient beaucoup de part sa puissance et de ses pouvoirs : l’esprit élémentaire de feu, qu’ils baptisèrent Born. Pour leur montrer leur dévouement et à l’aide de la magie du feu et de la terre, ils invoquèrent un volcan qu’ils offrirent à l’esprit. Born leur apparu alors et accepta l’offrande.

Par malheur, un jour, un conflit entre les Nains, les Humains et les Elfes éclata. Les Elfes débordés par les attaques des Nains et des Humains, se divisèrent en deux clans, ayant chacun un but précis : les Elfes blancs et les Elfes noirs. Les deux clans n’avaient aucune différence si ce n’est leur mission (les Elfes blancs combattent les Humains et les Elfes noirs repoussent les Nains) et l’emplacement de leur clan (les Elfes noirs se sont établis dans la forêt et les Elfes blancs dans un bois un peu plus au Sud). Pourtant, les deux clans devinrent de plus en plus indépendants pour finalement rompre tout lien entre eux. Chaque clan changea ses pratiques jusqu’à ce qu’Elfes blancs et Elfes noirs soient totalement dissociés. Il a été établit une loi qui interdit qu’un Elfe blanc s’attaque à un Elfe noir et inversement. Pendant ce temps, la guerre fait rage et les Humains recherchent de meilleures techniques pour anéantir leur ennemi : bien que supérieurs en nombre, ils étaient beaucoup moins efficaces que les Elfes. Ils firent appels aux mages qui leur apprirent l’existence des esprits élémentaires. Les clans ne peuvent faire appel qu’à un esprit et les Humains choisirent l’esprit élémentaire de la Terre : Denhill. Les Humains, ne sachant quoi offrir à leur esprit, décidèrent de donner le nom de l’esprit à l’une de leur ville. Ainsi naquit Edenhill. L’esprit élémentaire de la terre sembla apprécier le geste et la ville prospéra. Les Humains organisèrent une prière générale et chacun demanda à Denhill de les aider contre les Elfes noirs.

De leur côté, les Elfes, grâce à quelques espions, apprirent aussi l’existence des esprits élémentaires. Ils voulurent choisir l’esprit de la nature mais celui-ci refusa toutes les offrandes pourtant majestueuses. Cet esprit était très indépendant et se déplaçait très souvent de jardins en forêts. Les Elfes optèrent pour l’esprit élémentaire de l’eau à qui ils firent don de l’arbre le plus titanesque de leur forêt. Ils le décorèrent somptueusement et l’offrirent à l’esprit élémentaire après une longue prière collective. Le lendemain, l’arbre avait disparu : l’offrande avait été acceptée. Les Elfes baptisèrent alors leur esprit « Esprit de l’Arbre », bien que se soit l’esprit élémentaire de l’eau.

Les Gobelins, vivant non loin des Nains, leur apprirent l’existence des esprits élémentaires contre une bonne réserve de minerais. Ils choisirent celui de la Foudre, en hommage à quelques anciennes traditions et lui forgèrent une hache magnifiquement sculptée, énorme et imposante, qu’ils exposèrent sur un autel sur la grande place. L’esprit élémentaire leur apparu et accepta leur offrande. Les Nains le baptisèrent Thorgrim, en hommage aux mêmes traditions. Mais les Nains n’utilisèrent pas les pouvoirs de la Foudre, car ils avaient appris que les duels entre les esprits élémentaires pouvaient très mal tourner.
Malheureusement les Elfes et les Humains n’en savaient rien et ils utilisèrent beaucoup les puissances mystiques qu’ils avaient à leur disposition. Denhill et l’Esprit de l’Arbre entrèrent finalement en conflit. Certains mages sentirent alors la catastrophe arriver. Les deux esprits s’entre-détruisirent. Un énorme raz de marée engloutit Denhill et l’Esprit de l’Arbre fut enfermé dans un immense bloc de pierre.

Toutes les formes de la magie de la Terre et de l’Eau disparurent à la surface. Les grandes rivières qui s’étendaient au Nord se volatilisèrent. Mais le pire restait à venir. Le volcan de Born venait d’être privé de l’énergie magique qui lui donnait sa forme. Il entra en éruption et ravagea la montagne il y eut des milliers de morts. Beaucoup d’espèces d’animaux sauvages se sont éteintes. Les Nains se réfugièrent dans des bâtiments qu’ils avaient encastrés dans les parois de la montagne. Tous les autres bâtiments Nains furent détruits. Seule la ville d’Astar fut épargnée pour les mages et les moines s’abritèrent dans Bornly, ancien jardin gobelin, qu’ils réaménagèrent pour prier leur esprit élémentaire de la lumière, qu’ils avaient baptisé « Lumos », preuve de leur incroyable sens de l'originalité. Les Elfes, trop loin du volcan, ne craignaient rien et profitèrent de la panique chez leurs adversaires pour reformer leur rang et pour se reposer un peu. Les Humains se réfugièrent dans leurs villes du Nord, à l’abri de l’éruption. Les Gobelins implorèrent leur esprit élémentaire de les épargner et, par miracle, quelques membres furent sauvés, d’une manière encore très mystérieuse. Quelques Pionniers qui sondaient la montagne pour y trouver de la matière première utilisable réussirent à regagner leur ville dont les hauts remparts résistèrent à l’éruption. Malheureusement, deux Pionniers se sont fait piéger dans une grotte : Agren Tharr et Olibon.

Pendant deux mois, ils se partagèrent les maigres provisions qu'ils avaient avant que les Gobelins ne les délivrent. Born leur avait fournit une résistance au feu suffisante pour dégager la lave solidifiée qui avait recouvert toute la montagne. Celle-ci avait été recouverte d’une quantité incroyable de mercure devenue inutilisable, d’où le nom de montagne noire.

Denhill, avec le temps, s’est reformé : les esprits élémentaires ne peuvent être anéanti, mais peuvent perdre leur moyen s’ils sont confrontés à un autre esprit. Le volcan a reprit sa forme et aucune nouvelle éruption n’était à prévoir. L’Esprit de l’Arbre s’est délivré du bloc grâce à l’érosion. Le bloc est devenu une source sacrée.

Les différents peuples, n’ayant plus d’eau courante, ont creusé des puits pour capter l’eau des nappes phréatiques. L’eau de la source sacrée était difficile d’accès et avait, d’après certaine rumeur, des pouvoirs magiques.

Les problèmes n'étaient pas tous réglés : Agren Tharr et Olibon, après leur trop longue captivité, perdirent l’esprit. Ils restèrent amis, mais l’un voulu prendre le pouvoir et l’autre dévoua son âme dans l'art perdu et oublié de la magie noire. En collaboration, ils voulaient prendre la tête de Rholandiane.

Après quelques attaques, Agren Tharr gagna peu à peu du terrain en construisant des Avant-Poste et en rasant les villes par lesquelles il passait. Il se heurta cependant à une Résistance qu'il n'aurait jamais soupçonnée.

En effet, deux héros, Yan et Olivier, combattirent pour la liberté. Yan était un jeune archer mage, orphelin depuis qu'Agren Tharr avait enlevé ses parents à son insu. Olivier était un soldat vétéran qui se chargea de sa protection. Ensemble, ils s'échappèrent de leur ville natale, Denrha, rasée par les troupes d'Agren Tharr, avant de se réfugier à Stilicia, village proche. Au fil de leur aventures, il devinrent de plus en plus puissant et leur route croisa celle des moines de Borney.

Ceux-ci faisaient face à une attaque d'Agren Tharr. En utilisant la puissance de la magie de la lumière, ils parvinrent à repousser l'armée ennemie. Pour les remercier, un des moines, Frère Popotin, les accompagna dans leur quête.

Frère Popotin était un moine comme les autres, il était né à Borney, avait vécu à Borney et avait reçu l'éducation des moines de Borney. On lui avait donné son nom suite à une boutade à propos de sa façon de danser lorsqu'il était jeune, surnom qu'il adopta avec humour et le sourire aux lèvres : il rentrerait certainement dans la légende pour avoir accepté un surnom pareil.
Il connaissait sur le bout des doigts toutes les pratiques et attitudes à adopter devant n'importe quel évènement. Doté de prédispositions à la magie de la lumière, il était le compagnon idéal pour la troupe de Yan et d'Olivier. Ils affrontèrent le Chevalier Agren Tharr sans relâche jusqu'à l'acculer dans sa propre forteresse. Après un combat devenu légendaire, Agren Tharr et Yan disparurent mystérieusement dans un portail de lumière inconnu. Frère Popotin contribua alors avec Olivier à la reconstruction des villes détruites puis se mit en quête de nouvelles contrées pour comprendre ce qui était arrivé à Yan et Agren Tharr.

Pendant son voyage, Frère Popotin découvrit de nouvelles contrées, perfectionna sa magie, voua un culte inconditionnel à Lumos qui protégeait et amplifiait les pouvoirs du moine, traversa mers, forêt et contrées hostiles avant d'arriver à Mobius.
Il arriva cependant au mauvais moment.

Surpris par une tempête, Frère Popotin s'abrita dans une grotte. Il vit alors défiler des centaines et des centaines de créatures humanoïdes argentées, armée de bâton pour le moins étranges. La parade passée, Frère Popotin se remit en route et arriva dans une ville.
Il comprit alors que les créatures humanoïdes en question étaient visiblement dangereuses.
La population courait et criait pour échapper à ces créatures. Frère Popotin n'eut d'autre choix que d’occire les dangereux monstres et envoya son sort de lumière le plus puissant : Frappe Divine. Il désintégra tous les robots en puisant dans les réserves de mana qu'il avait accumulées pendant son voyage. Il fut ensuite recueilli par la population qui l'aide à se cacher des envahisseurs et qui lui expliquèrent où il était, qu'étaient ces créatures, pourquoi et comment ils en étaient arrivés là.
Frère Popotin mit quelques temps à se forger une opinion sur les habitants de cette ville, mais il finit par les considérer comme des victimes ayant besoin d'aide. Ainsi, lorsqu'il entendit parler d'un mouvement de Résistance, il alla tout naturellement proposer ses services.

Il a reçu la charge d'instructeur et d'infirmier, rôles qu'il exerce avec beaucoup de plaisir. Il comptait à nouveau accumuler assez de mana pour pouvoir porter un coup dur à son nouvel ennemi : Dr Robotnik. Il voyait en lui un nouvel Agren Tharr, mais en plus puissant et en plus couard, car il n'avait encore jamais vu ce tyran qui préférait rester caché que d'affronter ses adversaire en face à face.

Autre :

  • Au sein de la Résistance, Frère Popotin se charge de l'instruction des petits nouveaux et de soigner les casse-cous à l'infirmerie à l'aide de ses sorts.
  • Les moines de Rholandiane appelle "pèlerinage" toute forme de voyage en quête de connaissance, de services à rendre ou toute forme de mission "divine" nécessitant de traverser de nouvelles contrées. Il n'y en principe aucune dimension religieuse à strictement parler, contrairement aux pèlerinages de la religion chrétienne (qui n'a absolument rien à voir avec la religion des moines de Rholandiane, puisqu'on ne parle même pas de "religion").
  • Un sort de soin de Frère Popotin ne soigne pas intégralement une blessure : il la fait cicatriser, empêche les infections et soulage la douleur. Plus un individu reçoit le même sort en un espace de temps trop court, moins ce sort est efficace.
  • Le sort de résurrection ne doit en principe pas avoir besoin d'être utilisé. Ne vous suicidez pas pour le plaisir d'être ramené à la vie par Frère Popotin : les effets secondaires sont très désagréables et persistent longtemps. D'autant plus que le sort de fonctionne que si la personne décédée n'est pas trop gravement blessée, a la faveur de Lumos et n'a pas été tué par une maladie ou un sort de magie noire quelconque.
  • L'histoire de Rholandiane est tiré d'une sorte de RPG que j'ai créé auquel je joue avec Arc' (mon meilleur pote qui n'est pas sur ce forum) et Whingal. Les personnages sont matérialisés par des billes que l'on fait rouler pour matérialiser les déplacements. C'est en partant du verbe "rouler" que j'ai trouvé le nom de "Rholandiane". Je n'ai pas vraiment relu l'histoire, donc elle peut comporter de nombreuses fautes, de problèmes de concordance de temps ou de syntaxe car je l'ai écrite il y a quelques temps déjà.
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
AlexiSonicKST
[!]Animateur déchu/[!]"Punching Ball"
AlexiSonicKST

Masculin Messages : 6054
Age : 24
Localisation : Un endroit un peu plus privé. ;)
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] Empty
MessageSujet: Re: Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance]   Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] EmptyMer 3 Juin 2020 - 7:06

Archive V1:
 

_______________________________________
Merci Citron !:
 
Merci Vanilla !:
 
Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance] 2-6410
Revenir en haut Aller en bas
http://sonicetcie.blogspot.com/ https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
 
Frère Popotin, le moine des contrées reculées [Membre de la Résistance]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers de nouvelles contrées.
» demande d'adhesion goban moine lvl 102
» FinaL, Moine Ascètes.
» Annif du moine fou
» tuladiboufi, moine bavard un peu trop soiffard.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Zone RPG :: La Grande Histoire :: Présentations des personnages-
Sauter vers: