Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenRechercherS'enregistrerConnexion
AccueilChatboxDiscordGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQRechercherRejoindreConnexion
-33%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000 € sur le réfrigérateur américain LG GSX960MCAZ
1999 € 2999 €
Voir le deal

 

 La famille avant soi-même...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyLun 5 Sep 2011 - 10:58

... Ou ce qu'il en reste.

Il est vingt heures et des brouettes. Le soleil ne tardera pas à se coucher. Mais pour l'instant, il offrait un magnifique spectacle de couleurs, bien que quelque peu dissimulé par les immeubles. Installée sur le trottoir, près d'un mur, une louve habillée de façon assez exotique jouait de la flûte. Une balade douce, accompagnant les passants rentrant épuisés du travail. Adressant un signe de tête reconnaissant à quiconque laissait une petite pièce dans son balluchon, elle ne s'arrêtait pas de jouer. De temps en temps, lorsqu'elle entendait un enfant piailler ou pleurer, elle accélérait le rythme et faisait apparaître une brume multicolore et tourbillonnante pour l'amuser. Elle gardait les yeux fermés pour ne pas l'effrayer, et se contentait d'imaginer son sourire, ce qui suffisait à lui réchauffer le cœur en ce frais début de soirée. Comment les yeux d'une si belle louve pouvait-elle effrayer un enfant, me dites-vous ? Eh bien, lorsqu'ils ne sont pas normaux. Par exemple, lorsqu'ils n'ont pas de pupilles, et apparaissent bleus comme deux lagons turquoises sans fond. La jeune hybride avait appris que la plupart des gens n'aimaient pas ce qui sortait de l'ordinaire.

Tout comme les robots qui avaient envahi la ville et avaient l'air de suivre chaque habitant pas à pas. À chaque fois que l'un d'eux débarquait trop près d'elle, l'hybride aux cheveux bleus sursautait, ratait une note et s'efforçait de reprendre comme si de rien n'était. Bien qu'il soit difficile de faire semblant lorsque l'un des robots s'arrêtait pile devant elle. Elle fut bien obligé d'écarter sa bouche de l'instrument lorsque le robot s'adressa à elle de sa voix horriblement électronique.


-Enetari Safiriana ?

Diable ! Comment ce tas de ferraille connaissait-il son nom ? La louve crème fut surprise, mais garda les yeux fermés. Cela ne faisait aucune différence, de toute façon. En serrant son instrument dans ses mains, elle dut faire preuve d'un immense courage pour répondre d'une voix à peu près assurée, effrayé comme un lapin en face d'un renard.

-Ou... Oui, c'est moi.
-Votre frère en état d'arrestation, Enetari Amethys.

Cette fois, Safiriana écarquilla les yeux, révélant ses iris troublantes, dont le robot n'avait absolument rien à faire. Son frère ? Eggman cherchait son frère ? Avait-il tenté quelque chose pendant son absence ? Abasourdie, la louve en oublia son bégaiement, et secoua la tête en se raidissant.

-Non, non ! Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il a fait de mal ?
-Autorisation d'accession à l'information refusée.
-Je suis sa sœur !
-Autorisation refusée.
-Vous n'avez pas le droit !
-Si. Refus de coopérer ?

La louve recula et buta contre le mur en prenant un air indigné. Bien sûr qu'elle refusait de coopérer, sans explications ! En plus, il se fichait d'elle ! Jamais elle ne vendrait son frère à ces robots ! Mais si elle ne disait rien, elle allait se faire arrêter, elle aussi, et sûrement robotisée. Elle ne pouvait pas fuir non plus, elle ne connaissait pas ce coin de la ville. Et même s'il lui était familier, elle ne pourrait pas se diriger sans risquer le mur dans la figure. Ses yeux brillèrent imperceptiblement, et elle posa doucement son instrument à terre. Le robot crut qu'elle se rendait, et s'avança d'un pas. Il fut surpris de rencontrer une certaine résistance. Comme s'il essayait de nager dans de la confiture. Il poussa un cliquetis d'indignement lorsque la louve en face de son nez se glissa sur le côté et courut sur quelque dizaines de mètres, en passant un coin qu'elle était sûre de ne pas manquer. Le robot sentit la résistance s'amenuiser, et se lança à sa poursuite. En passant le coin, il sentit un coup de vent. Un coup de vent tellement puissant qu'il recula de quelques mètres et se renversa, tombant lourdement à terre. Énervé, il tourna la tête et repérer la louve qui reculait lentement, l'air incertaine. Un laser surgit hors de sa main et fendit l'air à un cheveu de sa tête. Déstabilisée, Safiriana poussa un cri et tomba à genoux sur le trottoir. Elle n'avait jamais vu les robots, et elle ne s'intéressait à aucune conversations parlant d'eux, et elle se rendait compte qu'elle aurait dû se renseigner un peu plus. Elle avait complètement oublié les lasers ! Est-ce qu'il pouvait encore tirer ? Il n'allait pas s'en priver !
Il fallait qu'elle sorte de là !


[HRP] Je crois que je vais quelque peu flatter son ego, à Obi-Wan cheers [/HRP]


Dernière édition par Machin le Mar 6 Sep 2011 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyLun 5 Sep 2011 - 11:33

[Suite de Yuki le Renard Blizzard dans la Forêt des Mystic Ruins]

Obi-Wan Kennedy

HJ- Tout d'abord, c'est super cool : le RP avec Yuki se déroulait au coucher du soleil, donc on a une bonne coordination au niveau du temps.
Un petit détail concernant la couleur des paroles des robots : j'utilise lightslategray par défaut. Enfin, c'est pas très important.
Bon, je t'ai déjà vu RP, tu as un niveau qui m'épate. Je vais donc par avoir grand chose à dire au début, jusqu'à ce que l'on arrive au spécificité du RPG Tails Dreamer.

Je sens effectivement qu'Obi-Wan va se trouver du public ! \o/ J'en profite pour préciser que la narration se trouvant sous le point de vue d'Obi-Wan, celui-ci va donc tout prendre de haut et fortement sous-estimer Eggman et tous ses adversaires, compagnons, rencontres, connaissances, chaussures et autres tournevis.



...et se rematérialisa.
Mais alors là, pas du tout, mais pas du tout au même endroit.

Obi-Wan Kennedy venait de découvrir un dispositif étrange caché dans le corps d'un puissant robot bûcheron, visiblement chargé de l'installer quelque part dans la Forêt des Mystic Ruins. En l'enclenchant, Obi-Wan avait été téléporté.
Il se trouvait agenouillé dans une clairière. Il se retrouva dans la même position, au sommet d'un immeuble de Soleanna.

Enfin, il devait très certainement s'agir de Soleanna. Obi-Wan ne se trompait jamais, et l'architecture de la ville était assez particulière. Mais le busard gris n'y était pas allé très souvent.
Tout ce qu'il savait, c'est que c'était pas la porte à côté. Il avait donc activé un système de téléportation par dématérialisation interposée. C'était une découverte capitale.

Mais la découverte capitale attendrait. Il venait d'entendre un tir de laser. S'il avait été découvert, il valait mieux se préparer à l'attaque. Il serra plus fortement la poignée de son épée. La lame s'était rétractée, prête à jaillir à la première occasion. Il regarda autour de lui, mais il n'y avait rien. Il regarda en dessous de lui, soit au pied de l'immeuble sur lequel il se trouvait.

Chers lecteurs, vous serez grandement impressionnés de savoir que, de façon totalement imprévisible, Obi-Wan aperçut...
Le sol. Le tir ne venait pas de là. Mais il savait qu'avec les robots d'Eggman, il valait mieux ne pas avoir l'air d'attaquer si on voulait se montrer efficace.

Aussi, sans même savoir encore à qui il avait à faire, il sauta dans le vide, sur la facade adjacente au lieu de lieu de l'attaque. Piquant du nez, fusant en direction du sol à toute vitesse, il allait s'écraser d'un instant à l'autre.
La lame jaillit de son manche, transperçant la façade du mur, ralentissant la chute de l'épéiste. En la faisant légèrement tourner, Obi-Wan dévia sa trajectoire de façon oblique.


Le robot qui s'apprêtait à tirer vit alors jaillir un hybride armé de la ruelle qu'il avait emprunté pour rattraper la fugitive. Il était anormalement haut, comme s'il avait sauté par un fenêtre avec de super ressorts.
Il ne comprendrait jamais les raisons de cette apparition impromptue. D'un simple mouvement du poignet, l'épée dorée et luisante que portait la fusée grise quitta sa main, tournoya dans les airs et alla directement se planter dans la tête de la machine. Celle-ci tira cependant une fois, un peu au hasard, calculant sommairement les chances d'atteindre son assaillant.
Une chance sur soixante dix-sept. Et il ne pouvait tirer qu'une seule fois.


Obi-Wan atterrit sur le capot d'une voiture en cabossant la carrosserie de façon irrémédiable. Les atterrissages, il maîtrisait. Il ressentit une vive douleur dans ses jambes à cause de la mauvaise qualité du métal. Mais il ignorait la douleur. Un super héros tel que lui faisait face à la souffrance, mais ne devait pas la ressentir.

Il se retourna pour voir la personne qui était visée. Une hybride louve. Désarmée. Et qui dormait debout.
Pathétique.
Il s'approcha cependant. Il devait récupérer son épée.

Et surtout, il devait faire attention à bien oublier qu'il s'était fait tirer dessus. Que le laser lui avait frappé le flan. Qu'il souffrait le martyr. Un héros ne devait pas y faire attention.
C'était quand même pas facile.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMar 6 Sep 2011 - 19:40

HJ- Ma Sephyra, c'est que je deviens connue ! *SBAFF* C'est bien compris pour tout /o/.

Les mains sur les oreilles, recroquevillés et les yeux fermés le plus fort qu'elle pouvait tout en sachant que tout ce qu'elle faisait ne servait à rien, Safiriana se disait qu'elle allait mourir. Qu'elle n'entendrait plus jamais la voix de son frère, qu'elle n'entendrait ni ne sentirait plus rien du tout, et qu'elle espérait que son imbécile de grand frère allait bien. Mais ce qui perturba ses cogitations de dernière minute ne fut pas la lumière au bout du tunnel. Plutôt, un espèce de grondement. D'abord, la louve pensa que le laser allait fichtrement lentement, puis que ça ne devait pas être le laser. Alors pourquoi n'arrivait-il pas ? C'était à en devenir fou ! Tremblante, l'hybride crème baissa lentement les mains pour les poser sur le sol, les oreilles dressées. Le robot était occupé par quelque chose qui faisait un bruit assez particulier. Qui se rapprochait très vite. Un objet fendant l'air. Un bruit sourd. Le robot finit par tirer, et la louve leva le bras devant sa tête, croyant qu'il avait tiré sur elle, mais non.

Elle était toujours vivante. Doucement, silencieusement, la jeune fille se releva, sans rouvrir les yeux, paniquant mentalement, ne laissant rien paraître excepté un violent tremblement. Il y avait un autre bruit, comme si quelque chose de lourd était tombé sur... Une voiture, si elle se fiait à sa mémoire des sons. Et puis, le robot s'était écrasé juste à côté d'elle. Timidement, la louve tendit la main et caressa le métal. Elle frissonna, tremblant un peu plus violemment. Décidément, elle détestait ces robots.

Elle tourna la tête lorsqu'elle entendit quelqu'un approcher. A partir de là, elle retraça le scénario. Quelqu'un était tombé de très haut, avait lancé quelque chose de très certainement tranchant avant d'atterrir sur la malheureuse voiture. Et maintenant, il venait récupérer son arme. La louve soupira. Il était sûrement de "son côté", elle n'avait plus rien à craindre. Lentement, comme si elle s'y répugnait, Safiriana ouvrit les yeux. Ses yeux cyan d'aveugle Gardienne du Vent. Elle baissa le regard et ramassa son instrument, qu'elle avait lâché quelques secondes avant. Elle le fit rapidement tourner entre ses doigts, avant de se tourner dans la direction globale de son sauveur. Elle ouvrit et referma plusieurs fois la bouche, et finit par se décider.


-Merci.

Elle n'osa rien ajouter, avant de se rendre compte qu'elle avait laissé ses affaires au coin de la rue. Elle passa la main dans ses cheveux, inquiète à l'idée que quelqu'un ne les ramasse, étant donné que c'était tout ce qu'elle possédait. Il fallait aussi qu'elle rejoigne son frère le plus vite possible. Mais pas avant d'avoir...

-Vous êtes... Vous êtes blessé ? Comment... Vous appelez-vous ?

Encore une fois, elle n'avait pas pu s'empêcher de rougir comme une pivoine. Adresser la parole à quelqu'un représentait une véritable épreuve. Concernant les questions, la première était grandement justifiée, l'inconnu avait quand même affronté un robot, qui avait certainement tiré dans sa direction, et il avait massacré une malheureuse voiture qui le lui avait peut-être bien rendu. La deuxième était plus particulière à Safiriana, une manière de se représenter les gens à qui elle parlait. Ca lui était bien plus important que de savoir qu'elle avait un busard gris en face d'elle, vu qu'elle ne se souvenait même pas à quoi pouvait bien ressembler un busard.. Elle trouvait cela normal, comme que de dire merci à une personne qui lui tenait le portail en entrant dans un parc.


Dernière édition par Machin le Mer 7 Sep 2011 - 17:44, édité 3 fois (Raison : BUSARD, pas faucon >.<)
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 7 Sep 2011 - 15:03

Obi-Wan Kennedy

L'hybride agressée que Obi-Wan venait de sauver semblait intimidée. C'était assez évident, ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait un hybride busard aussi rapide que le vent, puissant que la tempête et efficace qu'un ouragan. Elle le remercia, tout simplement.

Obi en aurait bien profité pour présenter sa grandeur, mais il était trop occupé à refouler la douleur. Il attrapa son épée par le pommeau, et s'autorisa à s'appuyer dessus un instant, pour reprendre son souffle.
Il n'était jamais fatigué, d'habitude. Ca devait être lié à son voyage. Oui, ça ne pouvait être que ça.
Il n'était jamais aussi lourdement blessé, d'habitude. Mais ça n'avait aucune importance.

Il ne saignait pas, mais le laser lui avait profondément brûlé le flanc, et laissait une entaille douloureuse. Pas belle à voir. Et assez handicapante pour marcher. Mais l'honneur d'Obi-Wan était plus important que son intégrité physique, aussi ignorait-il la douleur et continuait de marcher comme si de rien n'était. Restait cette grimace et ce tournis qu'il n'arrivait pas à refouler.

Finalement, peut-être qu'il allait rester un moment appuyé sur son épée. Un héros avait quand même le droit de se poser un moment.

L'hybride louve était très inquiète. Pas étonnant : elle s'était faite attaquée par un robot, et maintenant le robot était détruit. Autant dire que si la scène avait été enregistrée par un robot de garde, elle allait être jugée comme ennemie de l'Empereur, et elle ne serait à l'abris nulle part.
Sauf avec lui, puisque rien n'arrêtait Obi la Tornade.

Obi-Wan avait fermé les yeux. Un bon moyen pour ignorer la douleur et faire face à cette lassitude qui l'envahissait. Il entendit donc l'hybride lui parler.


- Vous êtes... Vous êtes blessé ? Comment... Vous appelez-vous ?

- N... NON !


Il n'avait pas mal. Il n'était pas blessé. Mais sa négation était sortie avec beaucoup plus de difficulté que prévu. Le simple fait d'inspirer lui fait mal.
Il essaya de reprendre contenance pour répliquer :


"Obi-Wan Kennedy, la Tornade, le busard qui surpassera les Dieux. Qu'est-ce qui vous a pris de vous attaquer à un tel robot ?"

La seconde question avait flatté l'ego d'Obi-Wan, mais y répondre s'était révélé difficile. Il ne se l'avouerait pas, mais il souffrait vraiment : il n'avait jamais été atteint par un tir laser jusqu'ici, et la douleur était insupportable, car inhabituelle. Pour essayer de ne pas le montrer, il avait enchaîné avec une autre question.

Il fallait effectivement faire la différence entre civils et combattants. Les civils pouvaient être maîtrisés par n'importe quel type de robot. Les combattants pouvaient sans trop de mal défaire ce type de robot qui parcourt les villes, et devaient faire plus attention aux robots de guerre qui sont déjà plus résistants et dangereux. Mais parmi ces combattants, seuls les vrais héros pouvaient s'attaquer à des groupes de robots.
Comment lui, héros parmi les héros, avait-il pu être touché par un simple patrouilleur ?

Il ne regardait pas son interlocutrice, ne voulant pas lui montrer sa douleur. Par contre, il fixait le robot garde embroché sur son épée. Et son oeil entraîné découvrit que le robot avait été endommagé avant son intervention. Comme s'il s'était écrasé violemment contre le sol. Il était d'ailleurs au bord de la rupture, d'où les tirs.
Un patrouilleur n'est pas censé tuer les gens, juste les effrayer ou les blesser légèrement. En revanche, s'il subissait des dégâts, il devenait agressif. Et si jamais son agresseur prenait la fuite, il transmettait l'information à ses supérieur hiérarchiques comme quoi l'individu en question était dangereux.
Ce qui signifiait qu'il fallait faire disparaître cette carcasse en vitesse, car si un robot la retrouverait, ils retrouveraient l'information en quelques manipulation, et la louve serait en grand danger. D'où l'intérêt d'agir rapidement : le robot n'avait certainement pas pu enregistrer son image, et l'épée ne signifiait rien pour lui.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 7 Sep 2011 - 18:58

- N... NON !

Le ton que le busard employa surpris la louve. Voyons, ce n'était pas la peine de crier comme ça ! Et puis, elle l'entendait distinctement respirer avec difficulté. Peut-être était-ce seulement la fatigue ? Incertaine, Safiriana préféra se taire. Elle attendra d'en être sûre avant de le faire remarquer, ou de faire quelque chose. C'était peut-être stupide, mais c'était trop dur pour elle.

-Obi-Wan Kennedy, la Tornade, le busard qui surpassera les Dieux. Qu'est-ce qui vous a pris de vous attaquer à un tel robot ?

Obi-Wan Kennedy ? Waouh, il devait être vraiment bizarre. Et puis bien orgueilleux. Bon, c'était un busard, un rapace. C'était tout ce qu'elle pouvait dire là-dessus. Sa dernière appellation fit pouffer la louve. Après tout, d'après sa mère, ELLE était une envoyée des Dieux. C'était assez comique, et elle décida que s'énerver en disant "Bordel de zut je suis un Ange(Gardien)" serait malvenu. Mais décidément, l'intonation de sa voix lui faisait peur. Elle avait appris à discerner certains états d'esprits assez évidents en écoutant attentivement, et elle faisait ça presque naturellement, depuis qu'elle s'entraînait pour ne pas être "trop" infirme. Il y avait quelque chose qui n'allait pas. Mais la question du busard la fit s'affoler. Elle frotta la flûte entre ses mains, un tic qu'elle avait fini par développer, et prit un air totalement effondré, et honteux en même temps. Elle croyait que le busard la grondait, et elle agissait comme une petite fille fragile.

-Je ne voulais pas ! Il m'a, il m'a dit que mon frère avait fait... Quelque chose, et il voulait que je le dénonce ! Il m'a poursuivie, et puis, vous êtes arrivé. Je n'ai pas... Je n'ai pas réfléchi. Il faut que... Il faut que je le rejoigne !

Habituellement, c'était lui qui l'accompagnait jusqu'en ville. Il n'appréciait pas que sa soeur soit obligée de faire son spectacle dans les rues, mais elle lui avait fait comprendre qu'ils n'avaient pas le choix. Que personne n'accepterait une aveugle. Maintenant, il était en danger et elle était coincée ici. Elle pouvait deviner que laisser ce robot ici pouvait la faire repérer. Qu'étant un robot, ce truc avait sûrement pris des photos ou je ne sais quoi. C'était ça, elle allait se faire repérer, elle serait capturée, et puis peut-être qu'on la torturerait pour savoir où était son frère ? Non, elle allait être robotisée et devenir un tas de ferraille sans âme ! Paniquée, la respiration de la jeune louve s'accéléra, et un léger vent souffla brusquement autour d'elle, et s'éloigna dès qu'elle s'en rendit compte et se força à se calmer. Ce n'était pas le moment de faire une crise. Brusquement, comme si elle disait "Tiens, j'ai oublié mon parapluie !", elle s'écria :

-Vous êtes blessé !

Sa langue avait été plus rapide que sa pensée, et elle la punit fortement. C'était évident, l'hybride rapace avait été blessé, certainement par le laser. La louve tapota son pendentif, la vieille montre contenant la seule photo de sa famille qu'elle pouvait voir, et répéta, tout doucement.

-Vous êtes blessé. Soyez... Soyez mes yeux, je vous guiderai, et on... On vous soignera chez mon frère.

Il lui avait fallu un énorme effort de volonté pour faire sa proposition, et un saphir allait bientôt se déchausser de sa flûte si elle n'arrêtait pas de la tourner dans tous les sens, tellement son niveau de stress était grand. Pour le robot, elle ne savait pas tellement quoi faire. Son pouvoir ne lui permettait pas de le désintégrer. Par contre, elle pouvait le faire flotter à quelques centimètres du sol assez longtemps pour le cacher quelque part, si elle le gardait bien près d'elle, et au besoin, l'envoyer comme un bouchon de champagne en hauteur /O/. Quel que soit le contre-coup, il fallait qu'elle se dépêche. Sans bouger, elle se concentra sur l'endroit où reposait la carcasse mécanique. Elle ne tarda pas à réussir ce qu'elle voulait faire, et répartit un peu ses appuis d'air "compressé" pour économiser son pouvoir. C'était pas très stable et elle ne pourra apparemment pas aller aussi loin qu'elle le pensait, mais ça tenait. Elle tapota légèrement le métal pour attirer l'attention du busard sur ce qu'elle venait d'accomplir (/o/), et demanda simplement, poliment, en penchant lentement la tête :

-Où ?
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 7 Sep 2011 - 19:43

Obi-Wan Kennedy

HJ- Oh purée la réflexion personnelle de l'envoyée des Dieux sur celui qui annonce qu'il surpassera les Dieux ! EPIC ! -HJ




Il fallait absolument qu'il arrive à se relever. Bon sang de bonsoir, cette blessure... Non, il n'était pas blessé, pas de problème. Obi-Wan était tellement concentré qu'il ne comprit que la louve lui répondait que bien après qu'elle ait commencé.

- ...puis, vous êtes arrivé. Je n'ai pas... Je n'ai pas réfléchi. Il faut que... Il faut que je le rejoigne !

Résultat, Obi-Wan n'avait strictement rien compris. Cependant, c'était le dernier de ses problèmes. A vrai dire, il n'avait absolument rien à cirer ce qui pouvait être arrivé à cette personne.
Quoique...

Le vent se leva. Pour une raison qu'il ne parvenait à expliquer, Obi-Wan sentait que ce n'était pas naturel. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi, mais cette louve avait quelque chose qui l'intéressait. Une sorte de bizarrerie qu'il n'avait vu nulle part ailleurs.

Il reprit son équilibre et libéra son épée de la machine ruinée, et rétracta la lame dans son manche. Il se tourna vers la louve et ne put réprimer un petit gémissement. Cette blessure...


-Vous êtes blessé !

Non !... Cette fois-ci, il ne put que le penser. Elle avait raison. And it hurts like hell. Il leva les yeux vers son interlocutrice, et ne vit dans ses yeux que des pupilles unicolores. Weird. Elle était visiblement aveugle. Et pourtant, elle semblait être en train de regarder une photo de famille.
Il avait des hallucinations ou quoi ? Il devait être en train de rêver. Le dispositif qu'il avait activé l'avait plongé dans une sorte de coma bizarre où il cauchemardait au point d'en ressentir la douleur.
Comment allait-il se réveiller ?


-Vous êtes blessé. Soyez... Soyez mes yeux, je vous guiderai, et on... On vous soignera chez mon frère.

JAMAIS ! Obi-Wan n'est jamais blessé, et n'a besoin de l'aide de personne. Il n'avait plus rien à faire ici, il allait s'en aller.
Le souffle lui manquait. Il hocha la tête de haut en bas en fronçant les sourcils. Un signe de soumission et d'acquiescement. Heureusement qu'elle ne pouvait rien voir.

Obi-Wan était trop souffrant pour refuser. Il n'avait plus qu'à faire comprendre qu'il allait aider. EN essayant de préserver son honneur, ce qui n'allait pas être facile. Il devait absolument se redonner du punch. Il prit une grande inspiration qui le fit souffrir atrocement, et décida de se reprendre. Il fallait au moins qu'il trouve un endroit plus calme.
Il eut donc la possibilité d'assister à un spectacle inattendu : la louve faisait léviter la carcasse du robot.

Incroyable. Serait-elle assez intelligente pour comprendre qu'il ne fallait pas la laisser ici ? Non, ce n'était pas croyable. Elle savait donc se servir de son cerveau ? Voilà une personne exceptionnelle.


-Où ?

Bon, ok. Pas assez maligne pour trouver une solution elle-même. Cependant, ce qui intéressait Obi-Wan était la façon dont elle se débrouillait. Ce n'était pas une forme de technologie, elle créait un coussin d'air à partir de rien.
Les yeux d'Obi-Wan s'agrandirent. Ses pupilles s'étrécirent.
Une élémentaliste. Du vent.

Bon, visiblement, hyper faible. Parce que sinon, un robot aussi minable n'aurait pas été un problème pour elle.

Il fallait qu'il lui explique que la meilleure façon de se débarrasser de ce robot était de le faire exploser. Et que pour faire exploser un robot comme celui-ci, il suffisait de lui donner un grand coup de poing bien placé ou de l'écraser contre un mur. Qu'au lieu de demander de l'aide, elle ferait mieux de répéter exactement la même attaque que celle qui l'avait amenée à endommager le blindage de son assaillant. Qu'en gros, si elle le balançait contre un mur, le robot ne serait plus qu'un mauvais souvenir auquel personne ne ferait jamais attention, tellement Eggman a de robots et qu'il n'en a rien à faire qu'un d'eux soit détruit.

Avec le manche de son épée qu'il tenait dans sa main gauche, il désigna le robot qui lévitait, et fit un geste brusque en direction du mur le plus proche tout en faisant jaillir la lame.
La façon la plus imagée de lui dire de le balancer le plus fort possible contre un mur.
Sauf qu'elle ne voyait rien.

CA L'ENERVAIT ! Il dut se forcer à lui dire :


"Jette...-le... contre... le mur... Fort... Boum... C'est bon..."

Il réutilisa son épée comme canne pour se maintenir debout, tandis qu'il plaquait sa main droite contre sa blessure. Il était dans une colère noire, provoquée en grande partie par son impuissance.
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 7 Sep 2011 - 20:42

HJ- Héhéhé xD J'attends que la prochaine occasion pour le lui faire dire XD

Safiriana n'entendit qu'un espèce de chuintement. Apparemment, il avait fait un geste, en oubliant qu'elle était aveugle. Elle ne s'en offusqua pas, ayant l'habitude. Elle attendit simplement qu'il se décide à prendre la parole.

-Jette...-le... contre... le mur... Fort... Boum... C'est bon...

Ah. Oui, c'était une bonne idée, aussi. Remarque, la louve n'était pas du genre à balancer des trucs contre les murs comme ça. Maintenant que la louve avait fait comprendre qu'elle savait qu'Obi-Wan était blessé, celui-ci ne se retenait plus pour le montrer. On aurait cru qu'il essayait d'aspirer tout l'air du monde d'un coup. La louve fronça légèrement les sourcils en faisant la moue, et décida de faire dans le grandiose. Après tout, elle avait l'habitude du spectacle. Elle balança une jambe loin en arrière, ramena les mains au niveau de sa tête, paumes vers l'avant, et fit le geste de pousser quelque chose violemment en avant. Du même coup, elle invoqua une gigantesque bourrasque qui fit s'écraser le robot contre un mur. Ca lui donnait un vague air de ninja en robe blanche. Elle "pressa" l'air autour d'elle et d'Obi-Wan qui se trouvait assez près d'elle, lui laissant tout juste assez d'espace pour respirer (il n'était pas claustrophobe, au moins ?), ainsi, les morceaux de métal volants désireux de se planter n'importe où se retrouvèrent collés dans une espèce de toile irrégulière. La fumée prit le chemin le plus simple, évitant de les asphyxier. Safiriana fut peinée de ne pas pouvoir voir son oeuvre, mais elle ne s'y attarda guère.

-En effet... C'est bon. On... On y va ?

L'hybride laissa l'air reprendre sa constitution normale. Elle fit le chemin jusqu'à son sac toute seule, il n'y avait qu'un coin de rue à passer. En suivant le mur avec la main, ça allait tout seul. L'hybride ne vérifia pas si le busard la suivit, trop obnubilée par l'état de santé de son frère. Elle devait arriver en première. C'était une question de vie ou de mort. Elle n'allait pas laisser des trucs sans cerveau détruire définitivement sa seule famille. Le prochain, il allait morfler. Le premier l'avait (presque) eu par surprise, c'était pas du jeu. Elle trouva ses affaires du premier coup, ayant laissé son sceptre sculpté sur place. Lui aussi, elle pouvait le voir. Le reste de ses affaires était juste à côté, elle n'avait eu qu'à tâtonner un peu. Elle prit quelques secondes pour se souvenir de sa position, et pointa une direction du doigt.

-Par là. Dans les quartiers Sud, à la limite de la ville. Je me repérerai facilement en approchant.

... Elle ne savait pas si le busard l'avait rejoint. Peut-être qu'elle parlait au vide. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle ne bégayait pas, en plus de l'urgence de sa situation. Au pire, il la prenait pour une idiote, ce qui n'était pas tellement grave pour elle (raisonnement assez fataliste), au mieux, il l'écoutait. Elle finit par se faire la réflexion qu'il devait trouver bizarre qu'elle ai regardé sa photo de famille et récupéré ses affaires comme si elle voyait normalement. Mais elle ne voulait pas paraître encore plus bizarre.
... Bien qu'elle-même ne savait pas à quel point elle était bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 7 Sep 2011 - 23:31

Obi-Wan Kennedy

HJ- J'avoue, au début, j'avais oublié qu'elle était aveugle. Un peu plus et la pauvre Safi n'aurait rien pu faire ! Je me suis souvenu de ce détail juste après avoir tout écrit ! What a Face
Oh purée que j'adore ce duo... -HJ



La louve avait compris son message.
Evidemment : on ne faisait pas plus clair. Jeter + Fort + Boum = Balancer contre un mur, c'est bien.
Appuyé contre son épée, Obi-Wan arrivait à encaisser le coup. Il avait vécu des choses terribles et surmonté des obstacles tel un surhomme. Une simple blessure, il arriverait à s'en remettre.
Il savait que la chance n'y était jamais pour rien, ne restait que le talent.
Sauf évidemment pour ce robot, qui l'avait touché par chance. Il ne pouvait être talentueux. C'était trop dur pour une misérable boîte de conserve.

La louve contrôlait manifestement le vent. C'était bel et bien une élémentaliste. Protégeant Obi-Wan contre les projections éventuelles grâce à une sorte de bouclier d'air comprimé, elle propulsa le robot contre le mur de façon impressionnante.
Une de ces choses qu'Obi-Wan ne savait pas faire. Mais un jour, il pourrait. Il le sentait au plus profond de lui.

La louve s'adressa à nouveau à lui. Elle avait du jauger du résultat par le bruit de l'explosion. Le robot s'était lamentablement écrasé contre le mur et il explosa, assez simplement, avec très peu de projections. Le spectacle restait tout de même assez impressionnant, car la force de la bourrasque qui l'avait propulsé contre le mur l'aurait arraché au sol même s'il avait eu les pieds enfoncés pris dans le béton. Etant donné qu'il était déjà en l'air, le robot avait eu très peu de chance de conserver ce qui lui restait de son intégrité physique depuis longtemps.

-En effet... C'est bon. On... On y va ?

La louve se mit en route, sans attendre Obi-Wan. Elle ne savait manifestement pas à quel point il était diminué.
Ca tombait bien, parce qu'en réalité, il ne l'était pas. Une blessure n'affaiblissait pas Obi-Wan. C'est du moins l'état d'esprit dans lequel il était quand il la suivit en boitillant.
Pourquoi il la suivait ? Juste pour lui prouver qu'il pouvait encore marcher, et que ce n'était certainement pas un vulgaire robot qui l'immobiliserait. Namého.

Elle se dirigeait en longeant les murs, et retrouva ses affaires sans avoir besoin d'aide. Elle était vraiment étrange. Mais bon, elle avait peut-être un signal sonore ou n'importe quel gadget lui indiquant la position x et y de ses équipements.
Si c'était le cas, elle était bien stupide de ne pas avoir pensé à laisser un de ses trucs chez elle, comme ça elle n'aurait pas besoin d'aide pour rentrer. Surtout pour ce que c'était. Obi-Wan avait l'habitude de voyager léger, avec uniquement son épée. Se balader dans la rue avec un sac et une flûte, ça lui semblait à peu près aussi aberrant que de tartiner de moutarde sa boule de glace à la vanille. Sauf, à la limite, pour jouer un tour à un ami, mais ça, c'était une autre histoire.


-Par là. Dans les quartiers Sud, à la limite de la ville. Je me repérerai facilement en approchant.

Bon, elle ne le voyait pas, mais elle savait qu'il était là, et lui parlait librement. Elle avait repris confiance. Normal : elle se trouvait en présence d'un bonhomme blessé qui a trop mal pour parler alors qu'elle contrôle le vent. D'autant plus qu'elle avait certainement la possibilité de faire une localisation spatiale avec sa magie.

Obi-Wan s'appuya de ses deux mains sur le pommeau de son épée. Il se sentait vieilli de plusieurs vingtaines d'années. Sauf qu'il n'avait pas mal au dos, mais sur le côté droit de son abdomen, à cause d'une brûlure de blaster de robots dirigés par un empereur craint et mal respecté. Juste ça. Il regarda en direction des Quartiers Sud. Il vit vaguement des patrouilleurs dans les rues, et une escouade de robots passer au dessus de leur tête en direction du Sud, comme pour montrer la direction. Il se demanda même un instant si la louve n'avait pas fait exprès de dévier la trajectoire des robots volants rien que pour indiquer la bonne direction.

Et puis, en voyant un Klagen parmi l'escouade, le cerveau d'Obi-Wan fit un tilt. Elle avait dit "Il faut que je le rejoigne". Il ne savait pas qui, mais comme c'était la première chose à laquelle pensait l'hybride juste après s'être faite agressée dans la rue, c'était que la personne en question était en danger. Et la source de danger la plus probable, c'était Robotnik.
Or, si les Flappers et autres robots volants sillonnaient souvent les rues des villes, les Klagens n'étaient utilisés que lors d'un kidnapping. Ce qui signifiait qu'une personne allait se faire capturer. Et comme Eggman ne capture jamais personne au hasard, que le Klagen allait au Sud alors que l'hybride louve voulait y aller aussi, et qu'Obi-Wan avait a very bad feeling about this, c'était qu'il y avait de fortes chances pour que le temps presse plus qu'on ne le croyait.

Il oublia un instant sa douleur, son cerveau carburait. Il se prenait pour le meilleur, mais surtout, il agissait en tant que tel. Et alors qu'il laissait échapper les deux plus longs mots de sa vie, il analysait la situation comme jamais.


"Je vois..."

Les robots avaient beaucoup d'avance, il étaient plus rapides, il savaient où ils allaient, ils n'ont aucun obstacle, et ils ont été programmés pour ça, donc rien ne les distrairaient. Le Klagen devait certainement avoir une trajectoire prédéfinie, et n'en sortirait sous aucun prétexte. Il était entouré de six robots volants. 2 Flappers bleus armés de mitraillettes de chaque côté de lui, formant sa garde rapprochée. 2 Falco, en argent, encadrant les trois premiers robots, prêt à fondre sur un adversaire. Et enfin, 2 Flybot767, protégées par un revêtement en métal, fermaient la marche.

Ces robots n'ont jamais étés prévus pour fonctionner avec un type de robot différent. Aussi Obi-Wan en conclut que la garde était divisées en trois groupes de deux robots. Ainsi, même si trois menaces entravaient la progression du Klagen, celui-ci pourrait encore continuer.

Au premier danger, les Flybots, rapides, agiraient en premier et s'occuperaient d'annihiler cette menace. Si jamais, pendant ce temps, un second danger se présentait, les Falcos agiraient rapidement, repoussant quiconque tenterait de s'approcher. Si malgré cela, le menace subsiste ou une autre survient, les Flappers bleus mitrailleraient jusqu'à annihilation de toute forme de danger.
Ce qui signifiait qu'il fallait quatre assauts simultanés pour dérouter la garde de cet escadron.
Or, lui et l'hybride louve n'étaient que deux. L'une était aveugle, l'autre blessé, et les robots volaient tous bien au dessus des bâtiments. Heureusement que les rapaces avaient une bonne vision, malgré la nuit tombante.

Obi-Wan sourit. Un vrai défi. Il se redressa, se mettant en position d'attaque avec son épée, buta à cause de la douleur, puis se força à parler clairement. Il avait une situation et un plan à expliquer en peu de temps et de mots.


"Escadron volant à 12h, 50 mètres d'altitude, 200 mètres plus loin. Un vent contraire leur ferait perdre du temps. Un vent favorable m'en ferait gagner. Note suraiguë désoriente les robots. Mini-tornade les empêchent d'avancer. Au signal, courant d'air ascendant : je vole jusqu'au Klagen ennemi, et victoire assurée."

Pendant qu'il parlait, il avait commencé à se mettre en position pour un départ rapide, toujours dans une attitude hostile. Et dès qu'il eut finit, il partit en trombe.

Son plan était fixé, à présent il l'appliquait, sans plus se soucier des conséquences. Courir vers un skateboardeur, le pousser de sa planche pour prendre sa place, rouler en direction du Sud, attraper un couvercle de poubelle au passage et déchirer le voile couvrant un marché un peu plus loin.
Revêtir la toile comme une cape, s'armer du couvercle comme un bouclier.
Et faire confiance à cette inconnue.

Oubliant la douleur, il se mit à hurler :

"Misérables et pathétiques tas de ferraille insignifiants ! Vous avez défié la toute-puissante Tornade Volante ! Savourez bien les derniers instants de votre pitoyable existence, je vais abattre ce Klagen et vous montrer qui est votre Maître !"
Les Flybots réagirent au quart de tour, son épée était prête à les fendre au passage.

ATTAQUE EN EQUIPE


Le but est donc pour Obi-Wan de rattraper les robots volants en roulant à toute vitesse dans les rues de Soleanna. Il attendait de la part de l'hybride qu'elle le pousse pour qu'il roule plus vite, et qu'un vent contraire ralentisse les robots pour qu'il puisse les rattraper plus facilement. Pendant que le rapace s'occupe des Flybots, la joueuse de flûte devrait jouer une note suffisamment aiguë et forte pour qu'elle attire les Falcos. Elle pourrait alors s'occuper de dévier leur course vers un mur proche en manipulant le vent pour qu'ils s'écrasent eux-mêmes sans l'atteindre. Obi-Wan aurait alors eut le temps de rejoindre les autres robots. Il sauterait, ouvrant le voile, et s'attendant à ce que l'hybride louve invoque une puissante colonne d'air qui le soulèverait jusqu'à la hauteur du Klagen. Se protégeant avec le couvercle, Obi-Wan atteindrait le Klagen et tenterait de lui porter un coup fatal.

Sachant que sa partenaire est aveugle, il avait signalé assez précisément la position de départ des robots, et lui avait réservé les Falcos, dont les puissants réacteurs les rendaient très bruyants. Quant à sa position lorsqu'il aurait besoin d'un courant d'air chaud, c'est pour cette raison qu'il avait besoin d'un signal. Il crierait alors quelque chose, n'importe quoi, qui lui passerait alors à l'esprit, pour que l'hybride la repère.

Le défi l'avait rendu insensible à la douleur. Mais il s'en retrouverait ruiné après ce déploiement d'énergie.


HJ- C'est ta première attaque combinée ! Il y a quelques règles associées qui permettent l'utilisation. En gros, voici ce que tu vas faire :
EN premier lieu, expliquer si Safiriana reçoit l'information et la comprend. Puis si elle l'accepte. Ce que j'espère, sinon tout ele suite du HJ ne sert à rien.
EN second lieu, apporter des modifications au plan si nécessaire. Obi-Wan est lancé à pleine vitesse et est devenu inconscient de son environnement, donc tu peux apporter toutes les modifications que tu veux, son comportement ne changera pas d'un poil. Ce qui te permets à toi de remanier l'attaque en équipe si besoin est et de pouvoir la lancer quand même, connaissant à l'avance la réaction d'Obi-Wan.
En troisième lieu, lancer l'attaque. Cela signifie que tu vas pouvoir faire jouer les deux personnages en même temps, et respectant les indications laissées par leurs propriétaires respectifs (en l'occurrence, juste moi What a Face).
Les gardes sont censés être résistant, donc ne lésine pas sur les moyens. Wink
Tu peux détruire les Flybots et les Falco, mais attend la confirmation d'Eggman (hmm.. moi, en fait) pour dire si les Flappers et le Klagen ont été touchés.
Tu as aussi la possibilité de dire que Obi-Wan n'arrive pas à atteindre sa cible ou qu'un quelconque autre élément perturbateur vient tout faire rater. \o/ Mais même dans ce cas, Obi-Wan continue de faire ce qu'il a prévu, jusqu'à la fin.
Pour raconter ça, il est évidemment plus pratique de passer au point de vue d'un narrateur omniscient, cependant tu peux aussi tout raconter selon le seul point de vue de Safiriana. De toutes façons, après l'attaque en équipe, je ferais un topo de ce qui est arrivé sous le point de vue d'Obi-Wan.
Pour le signal... Comme tu veux ! -HJ
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptySam 10 Sep 2011 - 14:39

HJ- On va bien s'amuser /o/

Finalement, il était là. Contrairement à ce que pensait Obi-Wan, Safiriana n'utilise pas l'air pour se localiser. Elle préfère utiliser des dons plus "naturels". Au cas où. Elle ne faisait pas entièrement confiance à ses pouvoirs. Après tout, c'était eux qui l'avait rendue aveugle. Et peut-être même eux qui lui avaient arrachée sa mère, et son père du même coup. Mais il fallait avouer que c'était bien pratique.

Juste après qu'elle ai rangé sa flûte dans son sac, bien à l'abri, et qu'elle ai la sensation rassurante du sceptre dans sa main, elle entendit un bruit qui la fit frissonner instinctivement. Des robots... Volants, cette fois. Elle les aurait ignoré si elle n'avait pas remarqué leur direction.
Le Sud.
Instinctivement, car ce geste n'ayant aucune utilité pour elle, la louve leva la tête, inquiète. L'autre robot n'était donc pas le seul sur la piste de son frère. A moins qu'elle ne se trompe totalement et qu'ils aillent ailleurs. Il vaudrait mieux se dépêcher.


-Je vois...

Safiriana n'aimait pas du tout ça. Qu'est-ce qu'il voyait ? Ce qu'elle avait pensé ? Ses craintes était-elles fondées ? Elle serra son sceptre dans sa main gauche et lutta de toutes ses forces contre la panique. Elle allait finir par mourir de peur, avec toutes ces histoires. Allez, courage, elle était une Gardienne, quoi que cela veut dire. Mais c'était certainement quelque chose d'important, qui ne mourait pas d'une crise cardiaque au moindre truc flippant. Elle attendit donc très, très calmement que le busard s'explique.
Ce qu'il ne tarda pas à faire.


"Escadron volant à 12h, 50 mètres d'altitude, 200 mètres plus loin. Un vent contraire leur ferait perdre du temps. Un vent favorable m'en ferait gagner. Note suraiguë désoriente les robots. Mini-tornade les empêchent d'avancer. Au signal, courant d'air ascendant : je vole jusqu'au Klagen ennemi, et victoire assurée."

La louve avait très envie de jeter un gros "HEIN ? ?", mais elle se força plutôt à comprendre tout ça et à l'imaginer le plus vite possible. Elle avait la position en tête. Vent contraire pour les robots, favorable pour lui. Son aiguë. Tornade. Courant ascendant au signal. D'accord, elle avait compris. Sûrement allait-elle avoir légèrement mal à la tête après ça. Elle n'eut même pas le temps de se plaindre que le busard partait en trombe. Alors, elle n'eut pas d'autre choix que de se mettre en place. Si elle ne faisait rien, le busard allait se faire anéantir, ce qui était totalement impensable avec un "Ange" dans les parages.
Ca va saigner.
... Ou huiler, plutôt. Une minute.
Quel signal ?

Pendant que le busard rackettait un skate boarder innocent et piquait un couvercle de poubelle et un grand morceau de toile, Safiriana avait invoqué un vent remontant vers le Nord pour ralentir les robots volants, et un autre poussant le busard sur sa planche à toute vitesse, pendant qu'elle même avançait pour suivre un peu. Elle avait un peu de mal à se concentrer, mais elle porta sa flûte à ses lèvres et en sortit la note la plus suraiguë, la plus insupportable, la plus forte, pendant que le busard lançait un cri de guerre assez bizarre.


-Misérables et pathétiques tas de ferraille insignifiants ! Vous avez défié la toute-puissante Tornade Volante ! Savourez bien les derniers instants de votre pitoyable existence, je vais abattre ce Klagen et vous montrer qui est votre Maître !

Elle supposa que ce n'était pas le signal. Deux mini-avions virèrent de bord pour se diriger droit sur elle, qui entendait distinctement le bruit des moteurs. Elle attendit. Encore un peu. Puis, elle arrêta de "jouer" et invoqua une autre bourrasque, une mini-tornade qui dévia leur route et en envoya un dans le mur, pendant que l'autre faisait un tour complet et continua sa route en évitant la tornade, que Safiriana stoppa pour réfléchir plus facilement. Elle fit pivoter son sceptre pour que la base vaguement pointue soit vers le haut, et l'utilisa comme un javelot, propulsé par une quatrième bourrasque. Elle était tellement concentrée qu'elle faillit manquer le signal.

-QUE LA FORCE SOIT AVEC MOI !

Si ça c'était pas le signal, elle voulait bien se faire raser la tête. En un quart de tour, elle leva théâtralement la main, pendant que le javelot transperçait le Falco de part en part, et explosait au-dessus d'elle. Elle stoppa le vent arrière et propulsa la planche dans les airs, droit sur le Klagen.
Comme un bouchon de champagne.
Restait à savoir si il l'avait atteint. Safiriana resta complètement immobile, attentive.



Dernière édition par Machin le Sam 10 Sep 2011 - 16:20, édité 3 fois (Raison : J'arrête pas de me gourrer de mot ! XD)
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptySam 10 Sep 2011 - 15:23

Obi-Wan Kennedy

HJ- Le texte était tellement énorme que l'ai lu deux fois ! "QUE LA FORCE SOIT AVEC MOI !" YAAAAAAAAAHAHAHAHAHAHAHA ! *meurt d'hystérie*
...
Bon, juste, la prochaine fois, indique spécifiquement que tu rejoins et que tu lances l'attaque en équipe. C'est important pour les attaques non organisées par les administrateurs (en gros... moi) et avec plus de deux participants. A part ça, excellent. Smile -HJ



Obi-Wan avait rattrapé les robots adverses très rapidement. L'ivresse de la vitesse combinée à sa montée d'adrénaline lui avait presque fait perdre la tête. Aussi, après avoir proprement fendu les Flybots en deux dès leur tentative d'interposition, le busard cria du plus fort qu'il pouvait :

"QUE LA FORCE SOIT AVEC MOI !"

Il sauta de sa planche, ouvrit grands les bras, étendant son drap tel une paire d'ailes, son épée pointée devant lui. Si la louve n'avait pas régit au quart de tour, Obi-Wan se serait écrasé à plat par terre de la façon la plus ridicule qui soit. Mais son signal valait bien son pesant de cacahuètes, et un puissant courant ascendant le propulsa en l'air.

Ayant acquis assez de vitesse, Obi-Wan lâche le drap et brandit son bouclier devant lui, tandis qu'il se préparait à planter son épée sur sa cible. Les Flappers réagirent immédiatement et mitraillèrent le couvercle de poubelle qui leur fonçait dessus. Le bouclier s'écrasa contre le premier Flapper, le désorientant au point de tomber en chute libre jusqu'à s'écraser au sol. Obi-Wan s'écrasa comme un missile sur le second Flapper, qui explosa sur le coup. L'épée se retrouva plantée dans l'oeil unique du Klagen. Celui-ci ralentit peu à peu avant de tomber à son tour.

Obi-Wan aussi tomba. "Tornade Volante", peut-être, mais à mi-temps seulement. D'autant plus que sa collision contre le Flapper avait achevé de l'assommer, tandis que ses nombreuses blessures le plongèrent dans le coma. Il s'écrasa sur le toit d'une bâtisse en bois, qui rompit sur le coup.
Le couvercle retomba dans la rue. Tacheté d'une dizaine de trous.
Un bouclier fort peu utile. Les balles l'avaient traversé sans aucun problème. Et Obi-Wan avait eu la chance de n'en recevoir aucune à un endroit vital, car il avait traversé une double volée de tirs de mitrailleuses. Il allait par contre avoir beaucou, beaucoup de mal à ignorer la douleur, à son réveil.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 11 Sep 2011 - 11:35

HJ- Une soudaine inspiration XD. D'accord, j'y penserai la prochaine fois.

Je disais que d'habitude, elle n'utilisait pas la localisation spatiale. Mais là, elle était un peu trop à l'écart et ne comprenait rien du tout. Elle fit donc un compromis, et, toujours tendue comme un arc, se mit à discuter avec un pigeon, qui lui rapporta la scène. Le busard devenu complètement fou, les Flybots tranchés en deux, les Flappers qui explosent, la Klagen estropié. Et le busard ? Demandait-elle. Est-ce qu'il va bien ? Et au pigeon de lui répondre rrrou rou qu'il était tombé sur un toit. Que son couvercle de poubelle (Tiens, il allait pouvoir fouiller dans la poubelle en question plus facilement) était couvert de trous, ce qu'il avait du mal à comprendre, cervelle de pigeon oblige.
Par contre, Safiriana savait ce que ça voulait dire. Affolée, elle voulut faire un pas en avant... Et elle tomba à genoux. Elle n'avait pas remarqué que l'exercice l'avait vraiment fatiguée, et ses jambes avaient beaucoup de mal à la porter. Mais, courageuse comme tout, et sachant que quelqu'un avait besoin d'elle, la louve se releva en s'aidant de son sceptre, et continua, toujours guidée par son pigeon jusqu'à la porte du bâtiment en bois. Elle tâtonna légèrement pour trouver la porte, et voulut baisser la poignée.
Fermé.
Eh bien, on n'était plus à un trou ou une explosion près, n'est-ce pas ? À quelques centimètres de la poignée, Safiriana utilisa une sorte de balle d'air comprimée pour faire un trou d'à peu près la taille de sa main. Elle y glissa celle-ci et enleva le verrou, puis entra. Le pigeon entra derrière elle, en fouillant un peu pour trouver un truc à becqueter. Il tourna juste la tête pour roucouler alors que la louve allait tout bonnement écraser le busard, ce qui n'était pas une excellente idée. On devrait tous pouvoir parler aux pigeons. L'hybride s'agenouilla précautionneusement, et l'appela doucement.


-Obi-Wan ?... Obi-Wan ?

Il ne répondait pas. Inquiète, elle toucha son bec du bout des doigts. Rien. En descendant un peu, elle toucha son cou. Et soupira de soulagement. Son cœur battait toujours. Elle ne pouvait pas compter sur le pigeon pour un examen complet. Il fallait qu'elle arrive à le déplacer sans trop le faire bouger. Elle la sentait bien venir, la grosse migraine. L'élémentaliste se releva, et fit un geste de la main, créant un autre coussin d'air, qui dégagea le busard très, très lentement. Il finit par flotter à cinquante centimètres du sol, pendant qu'elle même avait l'impression que le sol tanguait sous ses pieds. On dirait qu'elle allait devoir se débrouiller toute seule pour le voyage. Elle le plaça bien derrière elle, histoire qu'il ne se prenne pas un obstacle qu'elle aurait zappé, et se mit en route, une main sur le mur pour se guider et rester debout. Le pigeon l'accompagna et lui donna quelques directions jusqu'à ce qu'ils sortent de sa "zone". Il quitta l'épaule de Safiriana et lui promit de s'attaquer au premier robot qu'il croiserait à coups de bec dans l'œil. Peut-être même qu'il appellera des potes.
Si quelqu'un voit des dizaines de pigeons attaquer un robot, qu'il ne panique pas.

Maintenant, il faisait nuit. Pas un chat dans les rues, ce qui l'arrangeait beaucoup. Bientôt, elle repéra le glouglou d'une fontaine. Elle caressa la tête de lion qui en ornait un côté. Ils étaient presque arrivés. Ses jambes tremblaient et la migraine avait décidé de lui rendre visite. Il fallait qu'elle se dépêche. Un bourdonnement emplissait ses oreilles, et elle ne savait pas si le busard s'était réveillé.
Lorsqu'elle sentit l'odeur du jardin de son frère, spécialement odorant pour elle, planté de diverses fleurs colorées et sentant à des centaines de mètres à la ronde, elle courait presque. Et soudain, alors qu'elle touchait le portail du doigt, elle tomba sur le trottoir. Elle n'arrivait plus à bouger. C'était la première fois qu'elle exécutait un tel déploiement de force. Elle utilisa ses dernières ressources pour faire passer le busard au-dessus du muret, et pour faire tinter la clochette au-dessus de la porte.
Puis, elle s'endormit comme une souche.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 11 Sep 2011 - 15:02

Obi-Wan Kennedy

HJ- Tu devrais ajouter la mention : "Attention : post RPG hilarant - risque de crise de fou rire élevé - déconseillé aux personnes ayant le coeur fragile". Je me suis complètement explosé de rire. mdr !
Safiriana a écrit:
Et le busard ? Demandait-elle. Est-ce qu'il va bien ? Et au pigeon de lui répondre rrrou rou qu'il était tombé sur un toit.
Déjà, j'ai eu du mal à me mettre à lire la suite tant j'avais du mal à me tenir sur ma chaise ! Oh purée le coup du pigeon qui prend place dans la scène avec un point de vue complètement différent, ça m'a tué !

Bien. Comme nos deux persos sont à moitié morts, je propose de dire que le frère va rechercher sa soeur et qu'il voit un cadavre pas encore mort dans son jardin, qu'on passe une bonne nuit de sommeil et qu'on se réveille chacun dans un lit. -HJ



Obi-Wan fit des rêves étranges à base de cabane ruinées, de pigeons cambrioleurs et de lui en train de voler au dessus d'un océan. Quand il se réveilla, il ne sut pas où il était. Il se trouvait dans un lit, alors qu'il dormait toujours dans des endroits rustiques pour prouver sa résistance. Il voulut se redresser, mais une vive douleur lui rappela les derniers évènements avant sa perte de connaissance : il était gravement blessé. Il était bien obligé de se l'avouer : son misérable bouclier n'avait servi à rien, à part assommer un Flapper. Cependant certaines de ses blessures avaient été recouvertes de bandages.
Il avait été soigné ? Vu dans un état de faiblesse ? Obi-Wan se renfonça dans son oreiller : c'était une véritable catastrophe. Son honneur ne s'en remettrait jamais.

Il fit l'inventaire de ses blessures : les balles de mitraillette l'avaient éraflé à de nombreux endroit, une longue plaie s'était ouverte sur le long de son bras. Il ne s'était pris aucune balle de front, mais de nombreuses avaient touché ses flans. Il s'était écrasé contre un Flapper, et sa tête en garderait des souvenirs pendant longtemps : il sentit une énorme bosse sur sa tête. Ses jambes avaient aussi bien pâti de son atterrissage sur la voiture et lors de sa chute contre la cabane. Sauf qu'il ne savait pas pour la cabane.

Par contre, il sentait qu'il manquait quelque chose. D'important.

Il voulait savoir qui l'avait mis dans une telle situation, et qui l'avait vu dans cette situation. Et surtout, il voulait savoir s'il était de vrais alliés. Aussi il appela :


"S'il y a quelqu'un, j'ai à lui parler !"

La douleur ne lui coupait plus le souffle. Visiblement, la bonne nuit de sommeil l'avait bien aidé à récupérer. Les bandages aussi, éventuellement.

Oui, il devait parler à ses "sauveteurs". Car il avait beaucoup de questions à poser, et des choses à importantes à mettre au clair...

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 11 Sep 2011 - 16:38

HJ- LES PIGEONS AU POUVOIR !

Assis sur un banc, un vieille homme fronçait les sourcils, l'air soucieux. Il manquait quelque chose. Pourtant, c'était une magnifique journée. Le soleil brille, les oiseaux ch... Tiens ? Non. Ils ne chantent pas. Ils ne se montrent pas. C'est ça ! Où sont donc passés les oiseaux ? Et la flûte de la jolie voisine, qui s'entraînait tous les matins avant de partir en ville ? Il aimait bien ce qu'elle jouait. Et puis parfois, il les invitaient à dîner, elle et son frère. Ils ont quelques problèmes financiers, et le vieux bonhomme n'avait plus personne avec qui partager. Inquiet, il s'aida de sa vieille canne pour se lever et s'approcha de la barrière qui séparait son jardin du leur. Il plissa les yeux, et ouvrit la bouche pour crier, mais aucun son n'en sortit.
Ah ben tiens. Ils étaient tous là.
Les oiseaux.
Tout plein d'oiseaux. Des pigeons, des merles, des corbeaux, des rouge-gorges, des mésanges, des hirondelles. C'était même pas l'époque des hirondelles ! Bien sûr, le voisin était au courant des pouvoirs de la jeune hybride. Mais il ne pensait pas que ça allait jusque là. Il y avait quelque chose de louche... Pas un bruit. Pas le moindre souffle de vent, pas le moindre cri d'oiseau. Comme si... S'ils retenaient leur souffle. Le voisin lui-même resta bouche bée, incapable de parler, sentant que quelque chose de grave était arrivé.

À l'intérieur, un grand loup blanc baraqué était assis sur une chaise, aussi silencieux que le reste. La chambre elle-même était remplie de volatiles. Heureusement, pas une fiente à l'horizon. Le seul meuble qui n'était pas bondé était le lit. Le lit où reposait une belle louve de couleur crème, ayant l'air de respirer avec quelques difficultés. Les coudes sur les genoux, le menton dans les mains, son frère attendait patiemment qu'elle se réveille. Elle, ou le busard qu'il avait trouvé dans le jardin. Il aurait quelques questions à poser. Est-ce que ça avait à voir à... Ce qu'il avait fait il y a quelques jours ? S'il avait mis sa sœur en danger, il ne se pardonnerait jamais.
Cette scène, tous ses oiseaux, le regard rivé sur celle qui avait presque l'air d'être leur mère, avait quelque chose de magique, et de profondément triste.
Ce que quelqu'un ne tarda pas à briser.


-S'il y a quelqu'un, j'ai à lui parler !

En entendant cette voix troubler le silence respectueux des oiseaux, ceux-ci se mirent à piailler tous en même temps. Puis, ils s'enfuirent tous, excepté une minuscule mésange, qui resta près de la tête de la louve, immobile. Je crois qu'elle dormait. Un corbeau particulièrement vexé se précipita dans la chambre prêtée au busard, lui lança un regard mauvais en croassant, lui foutu un coup d'aile dans le bec et s'enfuit également par la fenêtre.
C'était toujours aussi silencieux, mais il n'y avait plus d'oiseaux.
Amethys soupira. Il s'était pris une hirondelle dans l'oreille, et il avait cru qu'il n'allait pas pouvoir l'en faire sortir. Jetant un dernier regard à sa sœur, il se leva et alla accueillir son pensionnaire temporaire. Il avait intérêt à n'avoir rien fait à sa sœur.


-Oui, il y a quelqu'un. Un problème ?

Il avait beau être quelqu'un de gentil, le souci qu'il se faisait pour sa petite protégée se transformait en rancœur pour celui qu'elle avait ramené ici au péril de sa vie. Il n'arrivait pas à s'enlever l'idée que c'était de sa faute, pour l'état de la louve crème.
Amethys était un loup très séduisant, musclé, et tout plein d'atouts physiques du genre. Il avait les même yeux troublants que Safiriana, hormis le fait que lui n'était pas aveugle, et qu'ils étaient d'un magnifique violet. Il avait une fine queue de cheval dorée qui courait jusqu'au milieu de son dos, lui donnant un air martial du plus bel effet. Il portait un jean et un débardeur blanc, moins extravagant que la tenue de sa sœur.


-Qu'est-ce qui est arrivé à...

La porte grinça, ce qui l'interrompit. Appuyée sur le côté de l'embrasure, Safiriana s'efforçait de paraître en pleine forme. Amethys se précipita sur elle et l'aide à s'asseoir sur le bord de lit, seul espace disponible afin de ne pas s'asseoir par terre. La tête baissée, elle demanda, faisant attention à ne pas hacher ses phrases :

-Vous allez bien... Tous les deux ?

Le frère répondit par l'affirmative, et regarda le busard d'un air suspicieux. Mais qui était-il, à la fin ?!


Dernière édition par Safiriana le Dim 11 Sep 2011 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 11 Sep 2011 - 17:07

Obi-Wan Kennedy


Un hybride loup entra dans la salle, le visage tendu par une visible rancoeur. Une source de danger potentiel, si ce bonhomme s'avérait être débile et présomptueux. Ce qui rendait le problème d'Obi-Wan de plus en plus préoccupant, et celui-ci commença à remuer sous sa couverture.

-Oui, il y a quelqu'un. Un problème ?

Oh que oui, il y avait un problème. Et ce type-là avait intérêt à surveiller son ton. Il avait à faire à Obi-Wan Kennedy, le busard qui surpassera les Dieux. Bientôt, il devrait s'agenouiller devant lui, alors il n'avait pas intérêt à lui manquer de respect maintenant.
Même si le busard en question était physiquement diminué. ET encore plus qu'on pouvait le croire.


-Qu'est-ce qui est arrivé à...

Obi-Wan se rappela que la louve qu'il avait secouru cherchait à rejoindre quelqu'un. Ce type paraissait bien placé. D'autant plus que sa façon d'enchaîner immédiatement une nouvelle question juste après avoir fait semblant de s'enquérir de l'état de quelqu'un montrait qu'il était tendu. Et visiblement susceptible. Il avait intérêt à se montrer diplomatique. Le loup était grand et musclé, mais, comme n'importe qui, il ne pouvait qu'être un sombre idiot qui ne savait pas ce qu'était la vraie vie. Surtout d'un guerrier tel qu'Obi-Wan. Surtout d'un orphelin tel qu'Obi-Wan. Surtout d'un héros tel qu'Obi-Wan.

Il fut interrompu dans sa question dont Obi-Wan avait deviné la fin. Il aurait juste voulu connaître le nom de cette fameuse louve sans avoir besoin de le demander. Cette dernière venait de pénétrer dans la salle, visiblement fatiguée, et faisant un effort visible pour paraître en bon état.
Bonne petite.
Elle commença par s'inquiéter de la santé des deux occupants de la chambre.


-Vous allez bien... Tous les deux ?

L'autre inconnu vint la soutenir immédiatement en lui répondant affirmativement. Obi-Wan y vit la confirmation de la profonde stupidité qui animait ce bonhomme. Déjà, il était soucieux de l'état de la louve, alors qu'il n'en aurait pas eu besoin s'il avait été là pour la protéger. De plus, il était visiblement recherché par Eggman, aussi il ferait mieux de ne pas rester ici, à raconter n'importe quoi.

Evidemment que ça n'allait pas bien ! Obi-Wan n'appelle pas les gens pour leur parler de la pluie et du beau temps. Il le sous-estimait en plus ! Il demande à peine ce qui se passe, et considère que ce n'est pas assez important pour espérer une réponse. Quel idiot. Et après il va dire qu'il n'y a pas de problème. Que tout le monde va bien.
Si Obi-Wan allait bien, il ne serait pas dans un lit à demander qu'on vienne. Il serait debout, lui faisant face, le dominant même de sa petite taille, à le mépriser à juste titre.

Aussi le busard répondit d'un ton acerbe :


"Non. On ne va PAS bien."

Il enchaîna après s'être assuré d'avoir capté l'attention de ses interlocuteurs.

"Tout d'abord, j'exige qu'on m'explique quel est cet endroit. Ensuite, que ce louveteau se présente, avant de prendre ainsi les devants. Si je ne m'abuse, je lui ai sauvé la vie, ça me semble être la moindre des choses."

C'était un coup de poker. Obi-Wan était arrivé à la conclusion qu'il se trouvait là où l'escadron qu'il avait détruit était en train de se rendre. Et si ce misérable hybride s'était retrouvé seul face à un Klagen, il aurait moins fait le malin.

"Je suis Obi-Wan Kennedy la Tornade, le busard qui surpassera les Dieux. Comment suis-je arrivé ici et pour qui ai-je sacrifié de mon temps ?"

Diplomatie ? Non, en fait, il ne savait pas en faire preuve. Il devait rétablir son autorité. Montrer qu'il était fort, et qu'il espérait au moins ne pas avoir perdu son temps à aider cet imbécile.


HJ- Ca te va comme "prochaine occasion" ? geek

AU fait ! Ceci est le 13131 post apparent (sans compter les supprimés, donc) ! EPIC NUMBER !-HJ

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 11 Sep 2011 - 17:57

-Non. On ne va PAS bien.

Safiriana hoqueta, affolée. Quoi ? Il avait un genou brisé ? Un bras cassé ? Une balle dans le foie ? C'était sa faute ! Elle avait tout fait de travers ! C'était...

-Tout d'abord, j'exige qu'on m'explique quel est cet endroit. Ensuite, que ce louveteau se présente, avant de prendre ainsi les devants. Si je ne m'abuse, je lui ai sauvé la vie, ça me semble être la moindre des choses.

La louve... Hoqueta encore. D'appréhension, cette fois. Et aussi un peu d'indignation. C'est ça, elle le ramène jusque chez elle à s'en casser les jambes, et c'était comme ça qu'on la remerciait ! Les hommes étaient tous des ingrats. Amethys soupira à côté d'elle, agacé. Sa sœur lui prit la main, le priant de ne pas s'énerver. Quant à lui, il se posait encore plus de question. Sauvé la vie ? Comment ça ? Safiriana était tellement faible qu'elle ne pensa même pas à protester en disant "NOUS ! Nous lui avons sauvé la vie, espèce de saligaud !". Bien que le saligaud soit une remarque personnelle.

Je suis Obi-Wan Kennedy la Tornade, le busard qui surpassera les Dieux. Comment suis-je arrivé ici et pour qui ai-je sacrifié de mon temps ?

Le loup en avait les larmes aux yeux.
De rire.
C'était limite si il ne se roulait pas par terre en se tenant les côtes. Safiriana ne bougeait pas, crispée. Amethys ne tarda pas à faire remarquer, entre deux hoquets :


-Pour ça... Il faudrait déjà que tu surpasses Safiriana ! HAHAHAHA ! Safi, tu ne lui as pas...

-Arrête ça. Il n'a pas besoin de savoir.

C'était drôle quand elle y pensait. Mais ce serai catastrophique si elle le disait. Et s'il la prenait pour une dingue ? Une menteuse ? Elle pouvait bien supporter qu'on l'ignore. Mais surtout pas qu'on la prenne pour une affabulatrice. Et puis, c'était peut-être faux, qui sait. Elle n'avait presque pas connu sa mère. Elle avait eu raison pour le fait qu'elle puisse manipuler le vent. Du reste... Son frère s'arrêta aussitôt, et se gratta la tête, gêné. Il savait pourtant que la louve n'aimait pas qu'il le fasse remarquer, mais avec tout ça, il avait fallu qu'il relâche la pression. Et à cause de lui, elle avait augmenté. Safiriana s'occupa de dévier le sujet.

-Je t'ai porté jusqu'ici, avec mon pouvoir. Je me suis évanouie avant d'arriver, je viens de me réveiller.

-Je vous ai récupéré dans le jardin, inconscients. Je suis le frère de Safiriana, Amethys.

-Grand frère... Ils en ont après toi, il faut qu'on s'en aille !

Alors c'était ça. Le loup blanc se mordit l'intérieur des joues. C'était ça, il avait mis sa sœur en danger. Il n'était qu'un égoïste, il aurait dû la récupérer dès qu'il était rentré. Un bel idiot. Et l'autre qui disait lui avoir sauvé la vie... Ah non ! Il ne voulait rien devoir à ce type-là ! M'enfin, il ne pouvait plus faire marche arrière. Il se leva et fit un petit tour pour rien, en se frottant le museau.

-Où veux-tu qu'on aille ? On n'a qu'ici.

Il s'arrêta soudainement et se força à regarder le busard dans les yeux, d'un air digne. Il allait s'excuser, mais avec classe.

-Je suis désolé d'avoir mis en danger votre petite personne. Ça n'arrivera plus, je peux m'occuper de ma petite sœur tout seul. Et puis à propos de Dieux, faites attention en parlant d'eux, ils risquent de pas être très contents.

Et puis si ça se trouve, il vont se mettre à parler télépathiquement à Safiriana et lui ordonner de punir cet odieux personnage, nah. Cette fois, Safiriana ne put s'empêcher de sourire. Le loup avait vraiment, vraiment très envie qu'il s'en aille. Mais Amethys n'était pas assez rancunier pour laisser un blessé dans les rues.

HJ- WAOU ! 8D *SBAFF*
Je le laisse faire preuve d'un peu de jugeote /o/.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 14 Sep 2011 - 14:37

Obi-Wan Kennedy


Obi-Wan détestait deux choses : qu'on prenne à la légère les phrases profondes qu'il daignait prononcer en la présence d'être inférieurs, et qu'on se moque de lui.

Manifestement, le loup était plié de rire, même s'il tentait vainement de se retenir de faire une grimace ridicule. Le rire... Pour Obi-Wan, c'était une arme, dont il fallait se servir adroitement. Pour ces idiots, c'était une perte de contrôle qui leur faisait s'esclaffer pour une broutille que leur cerveau n'a pas réussi à comprendre. Obi-Wan ignore ces choses. Simplement.


-Pour ça... Il faudrait déjà que tu surpasses Safiriana ! HAHAHAHA ! Safi, tu ne lui as pas...

Et prétentieux avec ça. Il prenait la louve pour une surhumaine ? Elle est handicapée, et ne fait même pas le poids face à un stupide robot de garde.
Ca y est, Obi-Wan était entièrement convaincu que cet individu était le dernier demeuré, et qu'il n'y avait aucune raison d'en douter un seul instant. Soumis, en plus, car il fut interrompu par Safiriana avant même qu'il ait fini de poser sa question.

Il en était arrivé à la conclusion que la fameuse louve s'appelait Safiriana. Et qu'elle était surnommée Safi. Ca peut toujours être utile à savoir, même si pour le moment il n'en avait rien à cirer.
HJ- Mais que le narrateur est content de pouvoir l'appeler comme ça dans la narration à présent. \o/ -HJ

-Arrête ça. Il n'a pas besoin de savoir.

Visiblement, la louve semblait avoir un secret. Secret suffisamment marquant pour le loup pour qu'il la prenne pour une déesse invincible. Et elle y croyait dur comme du fer aussi.
Secret qui n'était visiblement pas lié à son pouvoir sur l'air, parce qu'Obi-Wan était déjà au courant.
Secret qui n'avait donc strictement aucun intérêt.

Elle s'adressa a nouveau à lui, répondant enfin à sa question :


-Je t'ai porté jusqu'ici, avec mon pouvoir. Je me suis évanouie avant d'arriver, je viens de me réveiller.

-Je vous ai récupéré dans le jardin, inconscients. Je suis le frère de Safiriana, Amethys.

Obi-Wan hésitait encore sur le lien qui liait ces deux hybrides. Ils étaient donc parents. D'une certaine manière, Safiriana remontait dans l'estime d'Obi-Wan, car il avait pendant un instant cru qu'elle était amoureuse de cette triple bu... ce triple idiot.

La louve était capable de le porter sur une si longue distance. Performance admirable, pour quelqu'un incapable de défaire un simple garde. Elle avait du être prise par surprise, et ses pouvoirs étaient plus grands qu'Obi le pensait. C'était bien : ne jamais révéler l'ensemble de ses capacités à un inconnu, afin de pouvoir les réutiliser au bon moment.

Amethys. Obi-Wan ne put s'empêcher de s'imaginer que son nom de famille devait être Uperkon. Mais il avait une dette envers Safiriana, qui l'avait finalement ramené jusqu'ici jusqu'à tomber inconsciente d'épuisement. Détail qu'Obi-Wan avait deviné en voyant l'état dans lequel était la louve alors qu'elle ne s'était pas battue. Normalement.
Et par respect pour elle, il mit de côté cette pique qui la toucherait aussi, puisqu'elle devait avoir le même nom de famille.
Quoique... ils étaient tellement différents d'un point de vue moral (l'un idiot, l'autre débrouillarde) qu'il n'avaient peut-être pas le même père...


-Grand frère... Ils en ont après toi, il faut qu'on s'en aille !

C'était bel et bien après lui que les robots courraient. Obi-Wan avait perdu son temps et faillit se tuer à sauver une courge sans cervelle. Quel déshonneur !

Bon, elle avait vraiment l'air d'estimer son frère. Aussi Obi conserva son mépris pour lui, même si son expression en disait long sur ses pensées.

Safiriana venait de soulever une question importante. Et Kennedy avait déjà la solution, même si celle-ci le révoltait.


-Où veux-tu qu'on aille ? On n'a qu'ici.

Et voilà. ET VOILA ! S'il est recherché, c'est qu'il a fait une bêtise ou qu'il a quelque chose qu'Eggman veut, et cet imbécile n'a même pas imaginé une seule seconde à un plan pour s'échapper. Ce qui signifiait qu'Obi-Wan allait devoir s'occuper lui même de leurs problèmes personnels. Si Safiriana ne s'était pas illustrée comme étant brave et digne de respect, Obi-Wan les aurait simplement abandonnés tellement ils étaient pathétiques.

Voilà que le loup le regardait dans les yeux. Obi-Wan lui renvoya tout son mépris à travers ses pupilles, tandis que son regard de rapace montrait reflétait les sentiments qu'il avait pour ce Amethys.


-Je suis désolé d'avoir mis en danger votre petite personne. Ça n'arrivera plus, je peux m'occuper de ma petite sœur tout seul. Et puis à propos de Dieux, faites attention en parlant d'eux, ils risquent de pas être très contents.

Obi-Wan ferma les yeux. Pitoyable. Il ne pouvait pas laisser une telle déclaration impunie.
Il se força à se relever sur son lit. Finalement, il allait vraiment beaucoup mieux. Il était redevable à ce sinistre idiot, et c'est une des raisons pour lesquelles il devait lui montrer que ça déclaration frôlait le Guinness Mobius Records. Il rouvrit les yeux, et lui asséna dur, presque violent.


"Je pense qu'il est nécessaire de vous réexpliquer la situation qui vous échappait déjà avant que vous ne décidiez de la prendre en main. Vous ne m'avez pas mis en danger, c'est vous qui vous vous êtes fourrés dans le pétrin en attirant les forces de l'Empereur chez vous. J'ai pris le risque inconsidéré de vous sauver la vie au péril de la mienne.
'Ca n'arrivera plus ?' dites-vous ? Vous allez faire quoi ? Vous rendre ? Monter une armée ? A moins que vous ne cachiez une machine de guerre ultra sophistiquée dans votre garage, le Docteur Robotnik va vous envoyer un escadron bien plus puissant et efficace que celui que j'ai du affronter. Et à première vue, vous n'avez pas l'étoffe d'un héros capable de résister bien longtemps à la puissance de notre dirigeant !
Vous occuper de votre soeur tout seul ? Vous savez qu'elle serait morte, si je n'avais pas été là ? Que le tir qui m'a coupé le souffle, à Moi [sous-entendu : celui qui surpassera les Dieux], aurait pu trouer la tête de votre petite protégée ? Que c'est ELLE qui vous a aidé, et non pas l'inverse ? Si vous ne m'avez rien caché, votre seul rôle dans cette histoire est de nous ramasser à moitié morts dans votre jardin et de venir me reprocher d'être atterré devant votre stupidité ?"


Il avait tout déclamé d'un coup, d'un ton calme mais sévère. Il lui restait encore deux choses à dire : que les Dieux, c'était son affaire, et que lui, au moins, il avait une solution à proposer.
En attendant, il guettait la réaction de son interlocuteur. Voire s'il n'avait pas aussi utilisé sa salive pour rien.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyJeu 15 Sep 2011 - 21:17

Avant de parler de la réaction de notre loup blanc, parlons d'un autre évènement, à l'air tout à fait anodin mais finalement très important.
Un pigeon volant.
Vous me direz, tous les pigeons volent. Mais celui-ci n'est pas n'importe quel pigeon. C'est un pigeon qui deviendra bientôt très important, mais aussi assez agaçant. Vous l'avez deviné. C'est...
... Le pigeon cambrioleur !

Après avoir fouillé sa poubelle au couvercle troué et perdu dans les décombres d'une baraque en bois, ce pigeon était tranquillement rentré au nid. Mais voilà qu'en se réveillant tôt le lendemain, avoir envoyé sa fiente du matin sur le capot d'une belle voiture et avoir racketté un pauvre moineau sur le trottoir, il se posait une question fondamentale. Qui, miracle, ne comportait ni la nourriture ni la fiente du matin. L'hybride d'hier avait l'air fichtrement importante pour les pigeons comme lui. Mais il n'arrivait pas à déterminer en QUOI. Ce n'était pas une de ces mamies qui balancent des bouts de pains sur les bancs publics. Alors qui donc ? Tout naturellement, il se dit que ce serait peut-être plus pratique d'aller lui demander.
Il se mit donc en route.
Bizarrement, il savait exactement où la trouver. C'était un peu trop loin de son nid à son goût, mais cette question le turlupinait.
Ce ne fut qu'en heurtant le crâne presque chauve d'un vieil humain passant la tondeuse à gazon que la vérité éclata enfin dans sa cervelle d'oiseau : Safiriana, la Gardienne du Vent, et des bestioles volantes par la même occasion. C'était en effet assez important. Bon, maintenant qu'il était parti, il allait aller jusqu'au bout, hein. Les pigeons sont tenaces, surtout les pigeons cambrioleurs.
Après s'être pris la vitre de la fenêtre de la salle de bain, le volatile fit le tour de la maison. Se posant sur le rebord, passant tout à fait inaperçu pendant la tirade du busard, il commença à se gratter le croupion en se demandant qui pouvait bien être cette grande chose grise couverte de bandages. Ah oui ! C'était le type sur lequel la gardienne avait failli marcher. Apparemment, il s'était pris plus qu'un pied dans la figure. Mais...
Il ne serait pas en train de menacer la Gardienne, assise sur le lit ? Par tous les dieux ! Le pigeon allait accomplir dignement son devoir ! En poussant son roucoulement de guerre, il se jeta droit sur la tête du busard.

Heureusement pour l'intégrité des deux "combattants", la louve agit assez rapidement pour se lever brusquement, au risque de tomber, et pour s'écrier :

-Arrête ! Il ne fait rien de mal !

Nul ne pouvait deviner auquel des deux elle s'adressait, mais le pigeon s'écarta aussitôt en battant furieusement des ailes, et se posa sur le rebord, dos à l'intérieur, l'air furibond. En tout cas, autant qu'un pigeon pouvait l'être. J'l'aime pas, disait-il. Arrête de faire le gamin, répondait-elle en glougloutant d'une façon élégante, ce qui était un exploit pour la langue pigeonne. Quoique plus jolie que les croassements des corbeaux.
Le frère, lui, était resté impassible. Les paroles du busard avaient dû sérieusement endommager son cerveau, pour ne pas réagir à une attaque pareille. En fait, il avait eu un certain blanc. Il ne remarqua donc pas du tout le pigeon sur le rebord de la fenêtre, ni rien du tout, se contenta de fixer le vide devant lui, et se leva à son tour, sans trop savoir pourquoi.

-Je suis son frère. Je l'aide du mieux que je peux, avec sa... Situation. Mais c'est vrai. Je ne peux pas la protéger. Alors, je vous demande...

Cette proposition lui déchirait le coeur. Safiriana n'était peut-être pas autant recherché que lui, elle n'avait rien fait... A priori. Et ça portait un grand coup à son honneur de grand frère, que de proposer ça à CE busard en particulier.


-Je vous demande de la protéger, vous.


-QUOI ?!

-Je saurais où aller pour éviter Eggman. Mais elle sera plus en sécurité avec quelqu'un d'autre que moi. Ca ne durera pas. Emmenez-la quelque part, faites ce que vous voulez, mais si je la vois avec une seule égratignure, vous aurez à faire à moi.

Comme répondant à l'appel, le pigeon agita les ailes et se posta sur l'épaule droite de la louve, en alerte. Le premier qui s'approche se reçoit un coup de bec. La louve secoua la tête, dérangeant les intentions héroïques de son nouveau garde du corps.
Le loup soupira. Il n'avait pas précisé que Safiriana était très concernée par ce qu'il avait fait, mais Eggman ne savait pas à quoi elle ressemblait. Il avait juste... Une vague impression qu'il côtoyait quelqu'un de très intéressant. Si la louve restait là, le docteur ne tarderait pas à se douter de quelque chose. Amethys garda ses réflexions pour lui, ne voulant pas affoler sa soeur. Ce n'était peut-être pas une très bonne idée.

HJ- Je me permets d'oser un intérêt pour Eggman vers la fin, si ça dérange je change O:
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyJeu 15 Sep 2011 - 22:48

Obi-Wan Kennedy


Le sombre imbécile mettait du temps à répondre. Comme d'habitude, Obi-Wan avait bien visé. La rhétorique, il maîtrisait.
Il devait avouer que les sermons de Frère Popotin l'avaient un peu aidé. Mais passons ce détail.

Un pigeon entra dans la pièce. L'air hostile. Obi-Wan était sur le point de lui enfoncer son poing dans la figure pour oser s'approcher de lui dans un dialogue aussi important lorsque la louve l'interrompit dans son geste.


-Arrête ! Il ne fait rien de mal !

Il décida d'ignorer les glougloutements ridicules qu'elle échangea avec le misérable volatile et continua de fixer le loup dans les yeux. Jusqu'à ce que la lutte mentale qu'il avait menée porte ces fruits.
Naturellement.

Le loup se leva, et annonça, bien que cela semblait être un effort important pour lui.


-Je suis son frère. Je l'aide du mieux que je peux, avec sa... Situation. Mais c'est vrai. Je ne peux pas la protéger. Alors, je vous demande...

Un temps.
Juste la pause nécessaire pour Obi-Wan afin de se préparer à une révélation colossale.


-Je vous demande de la protéger, vous.

-QUOI ?!

Il ne devait pas le montrer, mais Obi-Wan faisait des efforts énormes pour ne pas ouvrir de grand yeux exorbitées avec une bouche tellement bée que sa mâchoire en toucherait la couverture.
Il était capable de confier sa soeur, aveugle, à un inconnu, juste parce que celui-ci lui avait sauvé la vie ? Il avait que ça à faire, peut-être, de se trimbaler une handicapée avec lui ?


-Je saurais où aller pour éviter Eggman. Mais elle sera plus en sécurité avec quelqu'un d'autre que moi. Ca ne durera pas. Emmenez-la quelque part, faites ce que vous voulez, mais si je la vois avec une seule égratignure, vous aurez à faire à moi.

Ce type aurait pu être brave s'il avait eu une cervelle. Obi-Wan nota cette conversation comme la plus exceptionnelle de tous les temps. Ce bonhomme était une perle rare.
Il avait tellement de choses à dire ! Qu'il devait avoir perdu la tête, qu'on échappe pas à Eggman en se cachant dans un placard. Qu'il avait déjà assez donné pour en plus devoir faire le baby-sitter. Qu'il accordait trop facilement sa confiance à quelqu'un, pour confier sa propre soeur à un inconnu. Qu'il ne pouvait pas aider, parce qu'il avait perdu so...

Le pigeon s'était posé sur l'épaule de la jeune louve, attirant l'attention du busard. Il croisa le regard vide de la louve, et cela lui fit l'effet d'un électrochoc. Il sentait que Safiriana dégageait quelque chose de spécial. Quelque chose d'indéfinissable. Qui faisait un effet étrange à Obi-Wan. Il se sentait attiré. Il fallait qu'il reste avec elle.
Le destin ? Une prémonition ? L'amour ? La pitié ? Le pouvoir ?

Toujours est-il que la seconde d'après, lorsqu'il retrouva le regard du loup, il répondit brusquement et simplement :


"Oui."

Il se leva, regrettant déjà sa décision. Il avait encore mal, mais il pouvait tenir debout.

"Mais j'ai des conditions."

S'appuyant sur le rebord du lit, il commença :

"Il me faut une canne : je ne peux pas marcher comme ça. Ensuite, j'ai besoin d'un moyen de transport : nous partons pour Station Square."

Il désigna Amethys de sa main libre :

"Et VOUS, vous venez avec nous."

Il n'y avait qu'un endroit sûr sur Mobius : le Quartier Général de la Résistance. Obi-Wan devait l'avouer : cette organisation de dégénérés inefficaces avait au moins le mérite d'offrir un asile diplomatique comme on n'en trouvais plus ailleurs.
Amethys était un idiot, mais Frère Popotin devrait lui faire entendre raison. Et au pire, on appellerait Ka-Shan pour l'assommer.
Il se tourna vers Safiriana. Il avait toujours un très gros problème qu'il n'avait pas encore évoqué.
Et le seul qui en valait la peine d'ailleurs.


"Où est mon épée ?"

HJ- Mais ose ! Développe, même ! Eggman est intéressé par tout ce qui présente une forme de pouvoir ou une nouvelle technologie, capacité qu'il pourrait utiliser à ses propres dépends ! Je te laisse la possibilité d'imaginer !
Je dirais même plus : imagine ! Tu es la mieux placée pour ça ! Wink -HJ

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 5 Oct 2011 - 15:27

-Oui.

-Parfaitement, tu ne peux pas... Pardon ?!


La louve ouvrit de grands yeux, bien qu'elle ne regardait pas directement le busard. Comment ça, "oui" ? Mais non ! Elle voulait rester, elle ! On ne lui demandait jamais son avis... Les mecs, j'vous jure. Le pigeon marqua son désaccord d'un glougloutement agacé. Où était le frigo, dans cette baraque ? Laissant Safiriana à son désarroi, il partit en vadrouille dans le couloir.

-Mais j'ai des conditions. Il me faut une canne : je ne peux pas marcher comme ça. Ensuite, j'ai besoin d'un moyen de transport : nous partons pour Station Square.

La situation échappait tellement à la jeune louve qu'elle n'imagina même pas le fier busard boitant avec une canne. Ce qui promettait pourtant d'être assez comique. Son frère, lui, fronça les sourcils. Station Square ? Les villes n'étaient pourtant pas à fréquenter lorsqu'on était recherché par Eggman... Ça lui avait l'air un peu risqué, cette histoire, quand même. Finalement, c'était peut-être pas une très bonne idée de lui laisser la louve comme ça. Et puis, il n'aimait pas le regard qu'il posait sur elle, brouf.

-Et VOUS, vous venez avec nous.

-Hein ? Je ne suis pas sûr... Que... Hum...


Bon, il y avait toujours cette histoire de soupçons d'Eggman. Si il apprenait que Safiriana était sa sœur, ça risquait de vraiment poser problème, pas seulement à elle. Qui sait ce que ce docteur maléfique pourrait faire de sa condition… Mais en même temps, laisser sa sœur à un inconnu et rester tout seul dans son coin à éviter les robots, c'était pas génial non plus. Il prit quelques secondes pour réfléchir posément, calmement. Si il cachait son visage, ça devrait faire l'affaire. Il y avait un vieux manteau muni d'une capuche au fond de l'armoire de la chambre de Safiriana.

-Où est mon épée ?

Le frère le regarda de travers, et Safiriana fronça les sourcils. Après qu'un éclair de lucidité lui ai traversé le cerveau, elle poussa un cri de consternation. Zut zut zut ! Elle l'avait oubliée ! À moins qu'elle ne l'ai emportée avec le busard, le soir d'avant ? Elle n'en était pas certaine. Son frère dissipa ses doutes.

-Posée dans l'entrée. Je vais la chercher, ainsi qu'une canne et un manteau, et on partira.

Pendant qu'Amethys se dirigeait vers l'entrée de la maison, Safiriana porta sa main à son pendentif. Elle n'aimait pas l'idée de quitter cette maison contre son gré. Elle possédait une majorité des seuls souvenirs visuels qu'elle possédait encore. Mais elle savait que ce n'était pas bon de ressasser ce genre de chose. Au moins, Amethys avait changé d'avis et venait avec elle. La louve se releva prudemment, pendant que le pigeon ramenait son butin, un magnifique morceau de pain bien doré, dans la chambre. Il ne broncha pas lorsque le loup blanc revint avec ses petites affaires, le manteau déjà sur le dos. Tout en parlant, il tendit une canne en bois clair, à la patine brillante, paraissant avoir servi des années durant.

-Pour le moyen de transport, je n'en possède pas. Pour prendre un transport en commun, ça va être difficile, les robots surveillent tout. Sur le coup, je ne sais pas.

Si les griffons avaient existé, sûrement Safiriana aurait-elle pu en appeler un ou deux pour s'en servir comme monture /o/. Ou bien des autruches, bien qu'il n'y en ai pas dans cette partie du monde. Ça aurait été drôle.

-Avant cela, pourrait-on savoir où on va, exactement ? Et il… Il ne faut surtout pas qu'un robot me voit avec Safiriana.

L'intéressée pencha la tête. Pourquoi cela ? Ça sentait le secret, cette histoire. Qu'est-ce que son propre frère oserait lui cacher qui la concernerait ?

-HJ- Bon, j'suis un peu à la ramasse, à tous les points de vue, excuse-moi XD -/HJ-
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyJeu 6 Oct 2011 - 20:40

Obi-Wan Kennedy


La réponse qu'il obtenue fut la première réplique d'Amethys qui satisfis Obi-Wan.

-Posée dans l'entrée. Je vais la chercher, ainsi qu'une canne et un manteau, et on partira.

Il partit chercher son précieux butin. Et pour le remercier d'avoir pensé à ça, il ne répliqua pas "Attention à pas te couper !", et opta pour un silence concentré.
Il espérait franchement qu'il avait un moyen de transport. Sinon ils n'auraient aucune chance de traverser Soleanna en entier.
Il préférait ne pas regarder Safiriana. Il y avait quelque chose qu'il ne comprenait pas chez elle, et cette étrange fascination qu'il avait pour elle ne l'enchantait guère. Surtout si ça lui faisait prendre la décision stupide de devenir le babysitteur de son abruti de frère.

Amethys revint, lui apporta une vieille canne. Obi-Wan s'en empara et s'appuya dessus de façon fort élégante, tel un roi de France reposant nonchalamment son bras sur son sceptre, mais sans la position de danse.
Puis il s'empara de son épée, dont la lame s'était rétractée dans son manche, et garda ce dernier fermement dans sa main gauche. Il était certes gaucher, mais il saurait manier une canne de sa main droite.

Le triple idiot se relança dans une série de répliques décevantes.


-Pour le moyen de transport, je n'en possède pas. Pour prendre un transport en commun, ça va être difficile, les robots surveillent tout. Sur le coup, je ne sais pas.

Cet individu n'était même pas en possession d'une voiture ? Lui non plus, notez bien, mais quand même !
Cela signifiait qu'ils allaient devoir s'échapper en utilisant une manière soit extrêmement discrète, soit sacrément musclée.


-Avant cela, pourrait-on savoir où on va, exactement ? Et il… Il ne faut surtout pas qu'un robot me voit avec Safiriana.

Obi-Wan se demandait comment on pouvait avoir envie de s'éloigner de sa soeur. Remarquez, quand on est aussi crétin et qu'on s'attire des ennuis au point de devoir sa vie au premier inconnu qui passe, c'est sûr qu'on a relativement envie de passer le reste de ses jours dans un placard à balais. D'ailleurs le busard s'étonnait qu'Amethys n'ait pas déjà opté pour cette solution.

Une seconde fois, Obi-Wan décida de ne pas répondre au frère. Où on va ? A station square ! Exactement ? Dans un restaurant crocodilien spécialisé dans les spaghettis. Ca semble assez évident que le seul endroit où ils seraient en sécurité est un endroit SECRET et INCONNU. Le fait même de l'évoquer à haute voix alors que justement les robots pourraient avoir mis la maison en surveillance, c'était tout simplement se condamner à l'avance.
Donc il ne dit rien.
Il tendit l'oreille.

La stupidité de ce loup avait au moins eu l'avantage de rappeler à Obi-Wan qu'ils avaient défait un escadron entier en direction de cette maison. Ils étaient donc en danger potentiel.
Rien. Mais ne rien entendre ne signifiait rien. Car des robots immobiles sont complètement silencieux.

Bon, un problème à la fois. Il se tourna vers Safiriana.


"J'ai une idée pour le déplacement, mais il faudrait retourner à l'endroit où nous nous sommes rencontrés. Pour gagner du temps, il vaudrait mieux que tu puisses nous guider. Ou au moins nous donner des indications. Arriver là bas ne sera pas simple, il faudra se tapir dans l'ombre et réduire en poussière tout robot qui nous verrait."

Son plan était tellement évident qu'il n'avait pas besoin de l'expliquer : là bas se trouvait le téléporteur qui l'avait amené ici. S'il arrivait à le faire marcher dans l'autre sens, il se téléporterait à Mystic Ruins avec les autres, à un endroit où ils ne sont pas du tout recherchés. Là bas, prendre le train ne devrait pas trop poser de problèmes : il y avait suffisament de monde pour se fondre dans la foule.
Le téléporteur marcherait évidemment dans l'autre sens. C'était obligé. Obi-Wan présumait que si Eggman avait cherché à garder le dispositif secret jusqu'ici, c'est pour pouvoir téléporter des robots construits près de Soleanna pour les téléporter directement à Mystic Ruins, lieu assez éloigné des casernes dont Obi-Wan se souvenait de l'existence.
Ce qui signifiait qu'ils allaient devoir rester groupés. Hors de question qu'il laisse cet idiot d'Amethys s'éloigner tout seul : malin comme il était, il se ferait prendre en deux minutes. Et il ne pouvait laisser Safiriana aveugle sans protection alors qu'elle était surement suspectée à présent. Quant à lui, il était le seul à connaître l'emplacement du téléporteur.
La discrétion, ça allait être dur. Et convaincre ces deux-là de l'écouter n'était pas forcément gagné d'avance.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 9 Oct 2011 - 1:42

Il était vrai qu'Amethys n'était pas vraiment à la page question technologie.
Quoique, la narratrice n'y avait pas pensé non plus. Elle ira d'ailleurs de suite se casser un pot de fleur sur la tête.
Au léger changement d'intensité de la voix du busard, Safiriana supposa qu'il s'adressait maintenant à elle. Eh bien, à peine ce busard et son frère se connaissaient, à peine ils se détestaient. Le pire étant qu'elle n'arrivait pas à cerner de qui était-ce la faute.

-J'ai une idée pour le déplacement, mais il faudrait retourner à l'endroit où nous nous sommes rencontrés. Pour gagner du temps, il vaudrait mieux que tu puisses nous guider. Ou au moins nous donner des indications. Arriver là bas ne sera pas simple, il faudra se tapir dans l'ombre et réduire en poussière tout robot qui nous verrait.

Holààààà, se dit le frère. Il n'était pas en train de leur dire de retourner là où le busard avait l'air de s'être pris une grosse branlée contre une escadrille entière de robots ? D'ailleurs, personne n'avait pris la peine de lui raconter quoi que ce soit, Safi' venant de se réveiller. Pour lui, c'était très louche. Ainsi, il posa une main sur l'épaule de sa sœur, lui demandant silencieusement son avis. Si elle lui faisait confiance, à ce volatile crasseux, alors lui aussi.
Bien que la louve étant assez naïve, il se méfierait certainement un peu, au cas où. Il eut d'ailleurs une bonne intuition, vu que la soi-disant Gardienne fit un grand sourire innocent en disant :

-D'accord !

Amethys leva les yeux au ciel. Peut-être avait-il raté une belle démonstration de force, mais tout de même. Mais il se résigna. Bien que cela mette vraiment un coup à sa dignité, le busard était sa seule solution pour le moment. Et puis, dans un sens il avait raison, c'était la louve qui le protégeait, en tout cas dans ce genre de situation critique, plutôt que l'inverse. Celle-ci appela le pigeon (qu'elle baptisa... Pigeon. Le temps n'était pas à l'originalité.), qui fit une pause dans sa dégustation et se posa sur les genoux de sa nouvelle amie. Tout en la fixant d'un œil puis de l'autre, il écoutait soigneusement les instructions données en langage intelligible par les bipèdes à fourrures, plumes ou rien du tout, et hochait la tête exagérément à chaque fin de phrase. Il devait donc les guider jusqu'à l'endroit où ils avaient trouvé l'hybride à plumes. Fastoche. Fort de sa nouvelle mission, il s'envola et attendit le trio sur la barrière du jardin. Amethys tendit le sceptre et ses petites affaires à Safiriana, rabattit sa capuche autant qu'il le put sur ses yeux, et la précéda dehors. Le pigeon partit légèrement devant en lançant régulièrement quelques roucoulements pour guider la louve. Elle prit la précaution d'aller doucement pour ne pas surmener le busard, tout en faisant mine de ne rien remarquer. Le frère fit de son mieux pour ne pas paraître nerveux, jetant quand même quelques regards aux alentours, et en s'assurant que sa sœur ne se prenait pas de murs dans la figure.
L'opération « Marcher dans les rues remplies de robots avec un pigeon, une aveugle, un imbécile et un boiteux sans se faire remarquer par lesdits robots » pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 9 Oct 2011 - 12:05

Obi-Wan Kennedy


Non, Obi-Wan ne parvenait pas et ne parviendrait certainement jamais à se faire à l'idée que tout son plan reposait sur la mémoire d'un pigeon. Comme il avait pu tomber aussi bas ?
Il essayait tout de même d'utiliser sa canne de façon digne, essayant le plus possible de prendre cet objet comme un accessoire d'aristocrate noble et non comme une béquille de boiteux. Il s'en sortait relativement bien, mais cela lui demandait toute sa concentration.

Safiriana avait accepté et avait désigné d'office le Pigeon comme leur guide. Pitoyable. Ils devaient se montrer discrets dans une ville à forte densité de population gardée par une colonie de robots et en plein jour : c'était déjà pas facile. De devoir se trimbaler un retardé mental en plus n'arrangeait pas les choses. Que lui-même soit diminué était une catastrophe. Qu'il faille suivre un pigeon était le détail qui manquait pour rendre la scène complètement pathétique.

Il s'arrêtait parfois pour jeter un coup d'oeil aux alentours. Amethys le faisait aussi, mais il était rigoureusement impossible qu'il fasse quelque chose d'utile, celui-là. Dans le cas d'Obi-Wan, il s'agissait surtout de repérer les éventuelles personnes l'ayant vue marcher avec une canne pour pouvoir leur assurer qu'il s'agissait juste d'un accessoire et non d'une preuve de faiblesse. Il n'avait pas envie qu'une rumeur court à son sujet.

Même s'il aurait fallu chercher très longtemps pour trouver ne serait-ce qu'une personne qui serait intéressé par ce détail alors qu'un pigeon guidait une aveugle et un sith encapuchonné.

Obi-Wan vit son reflet dans une vitrine. Voir le groupe acheva de lui démolir le moral.
Il constata par contre que la caméra du magasin avait pu les filmer. Eggman n'irait certainement pas jusqu'à vérifier tous les enregistrements de la ville, mais on n'était jamais trop prudent. Il donna un coup de coude à Amethys, lui fit comprendre avec des gestes simples et tout en faisant un grand sourire niais comme s'il s'adressait à un enfant de maternelle auquel il apprendrait à ouvrir un livre sans l'abîmer que la caméra était un danger potentiel, qu'il pouvait cacher son visage et donc la détruire sans être reconnu, et qu'il avait intérêt à se grouiller et à être discret, car sinon il lui faisait avaler sa canne.

Sans vraiment s'occuper de savoir si Amethys était consentant ou pas, il le pria de se dépêcher, tandis qu'il s'approchait de Safiriana pour lui demander :


"Dis, ton piaf, là, tu lui as bien dis de prévenir s'il voyait un robot et d'éviter de revenir vers nous pour indiquer notre position, j'espère."

Il ne pouvait s'empêcher d'imaginer le groupe se tapissant dans une ruelle sombre pour éviter des robots gardes, le pigeon qui revenait en rouspétant bruyamment parce qu'on le suivait plus, les robots alertés arriver et se tordre de rire devant la crétinerie de la situation.

Mais qu'est-ce qu'il faisait avec ces clowns ?



HJ- Tiens ! Tant que j'y pense ! Ce n'est pas parce qu'un membre de la Résistance dis quelque chose qu'il a forcément raison. Cela s'applique tout particulièrement à Obi-Wan qui est un peu trop sûr de lui. Je te le dis maintenant, ne l'oublie pas. -HJ

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyJeu 8 Déc 2011 - 22:25

Le pigeon n'arrêtait pas de roucouler comme un fou. Avec tous les détails énoncés plus haut, Safiriana avait peur qu'ils ne fassent vraiment trop taches dans le décor, ainsi eut-elle toutes les peines du monde à calmer le volatile. Elle lui enjoignit élégamment de bien vouloir la fermer un petit peu et de rester le plus discret possible, merci.

De son côté, Amethys avait la bizarre impression d'être un Jedi enveloppé dans sa cape en train de suivre je ne sais quelle princesse... Et suivi de son padawan boiteux. Au pire, si quelqu'un lui adressait la parole, il n'aura qu'à lui signer un autographe. Ledit "Jedi" sursauta d'au moins cinq mètres lorsque le busard gris lui enfonça son coude dans les côtes. Mais quoi, encore ? Il voulait qu'il détruise la caméra située à deux mètres au-dessus du sol ? Et il croyait quoi, qu'il cachait une mitraillette dans son caleçon ? Bon, d'accord, le loup blanc n'était pas si inutile que ça, c'était même un bon sportif. S'il faisait ça et ça, ça ne serait peut-être pas trop compliqué.
Rabattant sa capuche sur sa tête, retenant un geste pour sortir un sabre laser hypothétique, Amethys s'élança contre le mur, y prit appui et parvint à crocheter la caméra. Ainsi y resta-t-il accroché. En tirant un peu dessus, il réussit à l'arracher du mur et n'évita que de justesse une colonne vertébrale cassée.

Pendant ce temps, Obi-Wan posait une question fort désobligeante à Safiriana.

"Dis, ton piaf, là, tu lui as bien dis de prévenir s'il voyait un robot et d'éviter de revenir vers nous pour indiquer notre position, j'espère."

La louve couleur crème, ayant considérablement ralenti pour attendre son frangin, ne se retourna pas et se contenta de froncer les sourcils. Le pigeon, lui, resta complètement indifférent. Après tout, il ne pouvait pas comprendre le busard.

"C'est un pigeon. Eh bien non, je ne le lui ai pas dit. Si ça peut vous rassurer, je vais l'en informer."

Non mais, il voulait qu'elle le traite de volatile puant, elle ? Non ! Alors respect.
Il était vrai qu'un pigeon n'était pas doté d'un grand esprit stratégique, bien qu'il évite de mener ses ennemis et prédateurs vers ses semblables ou alliés. En quelques chuchotements, Safiriana expliqua l'inquiétude du busard à son nouveau compagnon. Celui-ci ne manqua pas de jeter un regard aussi noir qu'il put le rendre à celui-là, avant de repartir. Puis Amethys revint, la caméra pendant au bout d'un fil, et agita cette dernière sous le nez du busard comme une pelote de laine devant un chaton, par pure vengeance.

"Monsieur a ce qu'il voulait ?"

Au second aller-retour, après avoir esquivé une unique patrouille gratifiée d'une jolie fiente blanche sur la tête du meneur et quelques caméras, les quatre joyeux compagnons débarquèrent sur la place de la veille. Le bâtiment en bois était toujours aussi troué, et rien n'avait l'air d'avoir bougé. Pas rassuré pour autant, Amethys s'étira nerveusement et chuchota :

"Et maintenant, c'est quoi le plan ?"

Safiriana resta sagement immobile, le pigeon sur l'épaule, tel un rapace royal sur le bras de son fauconnier, attendant elle aussi la suite du programme. Ses oreilles pivotaient comme un radar, guettant anxieusement le moindre bruit.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... Barext1025/100La famille avant soi-même... Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyMer 14 Déc 2011 - 20:40

Obi-Wan Kennedy


La réaction de la louve était prévisible : bien sûr que non, elle ne l'avait pas fait. Cela conforta un peu Obi Wan dans son idée de grandeur. Et dans l'idée que ce groupe était ridicule.

"C'est un pigeon. Eh bien non, je ne le lui ai pas dit. Si ça peut vous rassurer, je vais l'en informer."

"Je vais l'en informer". On dirait qu'elle était une secrétaire qui allait faire passer une information à son supérieur hiérarchique. Ce pigeon commençait à prodigieusement agacer Obi-Wan, qui serrait de plus en plus le pommeau de la canne. Il méprisait ce volatile ridicule, il méprisait ce Amethys abruti, mais il n'arrivait pas à mépriser Safiriana. Pourquoi ? Il ne le savait pas. Il admirait quelque chose en elle, qu'il n'arrivait pas à s'avouer. Et pour le dissimuler, il se vengeait sur ce maudit pigeon. Et ce loup encapuchonné.
Amethys revint avec la caméra, qu'il agita de façon provocante devant le busard.


"Monsieur a ce qu'il voulait ?"

Celui-ci répliqua avec un ton chargé de tout le mépris qu'il éprouvait pour cet individu ridicule :

"C'est bien, bon chienchien va. Tu veux un susucre ?"

Il dégagea la caméra d'un coup de canne et la balança dans une poubelle. Cette situation l'insupportait, et il comptait bien se venger en étant insupportable. Même ce pigeon semblait lui envoyer des regards noirs. Il mourrait d'envie de les abandonner là. Mais Yellow, ce hérisson en lequel il avait une dette, lui avait clairement fait comprendre qu'il était maintenant de son devoir que d'aider ceux qui sont dans le besoin. Il fulminait : tout le monde avait besoin d'une personne aussi supérieure que lui, mais Obi-Wan aurait préféré qu'ils se débrouillent seuls, tous ces incapables.

Il arrivèrent enfin à destination. Evidemment, comme personne ne savait qu'il y avait un téléporteur là haut et que d'exprimer sa présence à haute voix en ville en plein jour était un comportement suicidaire, Obi-Wan ne répondit pas à Amethys quand il demanda :


"Et maintenant, c'est quoi le plan ?"

Il n'osait même plus regarder Safiriana qui arborait son pigeon comme un animal noble reflétant toute sa grandeur. Obi-Wan trouvait qu'elle méritait bien mieux. Une colombe à la limite ! Voire un faucon ! Ou un bus...

*Mais qu'est-ce que j'imagine, là ?*

Obi-Wan se rendit compte qu'il était jaloux du pigeon ! Celui-ci pouvait encore bouger, était libre de voler, guidait la troupe et était respecté par Safiriana ! Comment un être aussi charismatique que Kennedy pouvait trouver en une stupide vermine volante quelque chose d'enviable ? Quel déshonneur !

Le regard grave et ne prononçant aucun mot, ne regardant pas ses compagnons tant ils les agaçaient de part leur infériorité relative et de part le fait qu'ils lui étaient nécessaires, il retrouva le bâtiment au sommet duquel il était apparu. Il était facilement repérable : une fente parfaite courait le long d'un des murs et se courbait à quelques mètres de sol. Une entaille qu'il avait lui même tracée.

Après avoir inspecté le sommet, il se retourna théâtralement devant ses compagnons et posant ses deux mains sur sa canne, il s'adressa à eux d'une voix grave et exagérément hautaine :


"Nous allons devoir monter."

Il était curieux de voir la réaction des autres. En attendant, il vérifiait que la rue était bien déserte : quelques passants, mais pas de patrouilles pour le moment.
Étrange, en sachant qu'il y avait eu pas mal de dégâts dans les parages, Obi-Wan s'attendait à plus de... tension...

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... EmptyDim 18 Déc 2011 - 10:51

-HRP- Qu'est-ce qu'il est vache avec ce pauvre Amethys. ET OOOOOH MON DIEU Al' je te vénère, tu es surpuissant, je t'aime, voilà. *meurs*.-/HRP-

À ce moment-là, Amethys aurait bien voulu être à la place de sa sœur. C'est vrai quoi, elle a des supers-pouvoirs, c'est la plus belle du monde et personne ne la prend pour un petit chien. D'accord, elle était aveugle. Tellement qu'elle ne remarquait rien du tout, d'ailleurs. Mais qu'est-ce qu'il avait fait au busard pour qu'il se venge sur lui comme ça ? C'était pas juste. Son attention fut détournée par un grand bâtiment de verre... Avec comme une immense plaie courbe tout le long de la façade. Ça, c'était de la balise. Un petit peu trop voyante, peut-être. En parlant de voyant. Pourquoi n'y avait-il quasiment rien ni personne, ici ? Même la naïve Safiriana commençait à trouver ça louche. Nerveuse, elle se mit à jouer avec sa boucle d'oreille en forme de soleil. Elle tressaillait dès qu'un passant marchait trop près d'eux.

Instinctivement, lorsque le busard se retourna vers eux, Amethys posa une main protectrice sur l'épaule de sa sœur. Il se félicita d'y avoir pensé. Les escaliers. Safiriana avait toujours peur de rater une marche et de s'étaler devant tout le monde. Ce qui était plutôt peu glorieux pour une envoyée divine, n'est-ce pas. Et puis, pourquoi aller en haut ? Où voulait donc les mener Obi-Wan ? Ce fut pour cela qu'elle poussa un soupir angoissé. Allons bon ! Elle espérait...

Elle n'espéra rien du tout. Distraite comme elle était, ce fut Amethys qui repéra la patrouille le premier. Ou plutôt le projectile qu'un des robots leur adressa. Il se jeta au sol, sa sœur sous le bras, et tira sur la canne du busard pour le faire tomber.
Douce vengeance.

Les avaient-ils reconnu, ou était-ce seulement un coup de semonce pour les éloigner de la scène de crime ? Rien n'était moins sûr, ainsi le loup blanc préféra guider sa sœur à l'intérieur du bâtiment, qui, elle, tendit la main au busard pour l'aider à suivre. Amethys grogna. Sa petite sœur était bien trop gentille avec des gens pareils. Il choisit un bon gros bureau métallique pour se cacher derrière. La patrouille, dehors, n'apprécia pas la manœuvre. Elle voulait pas qu'ils entrent dans la bâtiment, elle voulait qu'ils s'en aillent, ah mais ! Amethys fronça les sourcils. Tiens, il y avait vraiment quelque chose d'important, ici ? Et puis, entre lui, Safi qui se remettait encore de son combat de la veille et que de toute façon il ne voulait pas mettre en danger inutilement, et le busard boiteux...

"On est pas en état de se battre. On monte, grand chef ? Et qu'est-ce qu'il y a en haut, à la fin ?"

Le pigeon, lui, roucoulait comme un fou, terrorisé. Mais qu'est-ce que c'était que ce bazar ? Il était bien plus tranquille à picorer du pain devant les mamies du parc ! S'il n'y avait pas la belle, la gentille louve crème, il se serait envolé depuis longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




La famille avant soi-même... Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille avant soi-même...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !
» Avant-premiere WOW Betrayer
» Good news : tournoi avant premiere worldbreaker possible !
» Tournoi Avant-premiere Série 7
» Résultat : Avant-première "Tempête de Ragnarok" - 05/02/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Zone RPG :: Mobius :: Espaces métropolitains :: Soleanna-
Sauter vers: