Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenRechercherS'enregistrerConnexion
AccueilChatboxDiscordGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQRechercherRejoindreConnexion
-15%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
75.99 € 89.82 €
Voir le deal

 

 La famille avant soi-même...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat


Messages : 199

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyDim 18 Déc 2011 - 10:51

-HRP- Qu'est-ce qu'il est vache avec ce pauvre Amethys. ET OOOOOH MON DIEU Al' je te vénère, tu es surpuissant, je t'aime, voilà. *meurs*.-/HRP-

À ce moment-là, Amethys aurait bien voulu être à la place de sa sœur. C'est vrai quoi, elle a des supers-pouvoirs, c'est la plus belle du monde et personne ne la prend pour un petit chien. D'accord, elle était aveugle. Tellement qu'elle ne remarquait rien du tout, d'ailleurs. Mais qu'est-ce qu'il avait fait au busard pour qu'il se venge sur lui comme ça ? C'était pas juste. Son attention fut détournée par un grand bâtiment de verre... Avec comme une immense plaie courbe tout le long de la façade. Ça, c'était de la balise. Un petit peu trop voyante, peut-être. En parlant de voyant. Pourquoi n'y avait-il quasiment rien ni personne, ici ? Même la naïve Safiriana commençait à trouver ça louche. Nerveuse, elle se mit à jouer avec sa boucle d'oreille en forme de soleil. Elle tressaillait dès qu'un passant marchait trop près d'eux.

Instinctivement, lorsque le busard se retourna vers eux, Amethys posa une main protectrice sur l'épaule de sa sœur. Il se félicita d'y avoir pensé. Les escaliers. Safiriana avait toujours peur de rater une marche et de s'étaler devant tout le monde. Ce qui était plutôt peu glorieux pour une envoyée divine, n'est-ce pas. Et puis, pourquoi aller en haut ? Où voulait donc les mener Obi-Wan ? Ce fut pour cela qu'elle poussa un soupir angoissé. Allons bon ! Elle espérait...

Elle n'espéra rien du tout. Distraite comme elle était, ce fut Amethys qui repéra la patrouille le premier. Ou plutôt le projectile qu'un des robots leur adressa. Il se jeta au sol, sa sœur sous le bras, et tira sur la canne du busard pour le faire tomber.
Douce vengeance.

Les avaient-ils reconnu, ou était-ce seulement un coup de semonce pour les éloigner de la scène de crime ? Rien n'était moins sûr, ainsi le loup blanc préféra guider sa sœur à l'intérieur du bâtiment, qui, elle, tendit la main au busard pour l'aider à suivre. Amethys grogna. Sa petite sœur était bien trop gentille avec des gens pareils. Il choisit un bon gros bureau métallique pour se cacher derrière. La patrouille, dehors, n'apprécia pas la manœuvre. Elle voulait pas qu'ils entrent dans la bâtiment, elle voulait qu'ils s'en aillent, ah mais ! Amethys fronça les sourcils. Tiens, il y avait vraiment quelque chose d'important, ici ? Et puis, entre lui, Safi qui se remettait encore de son combat de la veille et que de toute façon il ne voulait pas mettre en danger inutilement, et le busard boiteux...

"On est pas en état de se battre. On monte, grand chef ? Et qu'est-ce qu'il y a en haut, à la fin ?"

Le pigeon, lui, roucoulait comme un fou, terrorisé. Mais qu'est-ce que c'était que ce bazar ? Il était bien plus tranquille à picorer du pain devant les mamies du parc ! S'il n'y avait pas la belle, la gentille louve crème, il se serait envolé depuis longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... - Page 2 Barext1025/100La famille avant soi-même... - Page 2 Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyJeu 22 Déc 2011 - 5:16

Obi-Wan Kennedy

HJ- Oh s'il-te-plait Machin, même si je suis extrêmement touché que ce soit tes dernières paroles, je t'en conjure : ne meurs pas après une telle déclaration, ça me ferait trop de peine.
Câlin ? (Trop timide pour savoir exprimer autrement sa reconnaissance... Embarassed )

...Back to subject (le romantique a parlé, place à l'admin). Fais gaffe quand même : la troupe est certes suspecte, mais pour que des patrouilles aillent tirer sur des civils parce qu'ils entrent dans un immeuble normalement plutôt fréquenté dans un endroit relativement fréquenté, il faut vraiment qu'ils aient senti un danger imminent.
L'intervention se justifie facilement dans ce contexte, mais n'oublie pas dans le RPG que si tu fais intervenir des troupes d'Eggman (droit que tu as, bien sûr), pense bien à prendre la situation selon leur angle.
Et que le compte Eggman est là pour faire intervenir la difficulté. Tu peux t'en rajouter, mais fais gaffe à ce que j'aurais déjà prévu qui peut tomber en même temps.

Je précise : je fais pas de reproche, hein, c'est juste que la situation me rappelle ce point de détail. Je te vénères aussi de mon côté, n'aies craintes. Smile

Oh, et désolé pour le retard, la gestion de mes commandes et de mes devoirs m'a pris du temps. :\ -HJ



Leur réaction fut assez... décevante. Ils ne répondirent pas, ils étaient juste trop stressés pour différencier un passant d'un robot de combat. Pire : ils semblaient angoissés à l'idée de devoir monter un immeuble. Il suffisait de prendre l'ascenseur, voilà tout ! Ils étaient vraiment pathét...

Un tir.
Obi-Wan n'avait pas encore compris le fait qu'on venait de leur tirer dessus qu'il se retrouvait étalé par terre, sa canne ayant été brisée. Un tir assez précis pour viser la canne et le faire tomber.
Puis il vit Amethys, et se rendit compte que ce n'était pas le tir qui avait dérobé la canne : c'est le loup.
Pire : il avait une bonne raison. C'était la façon la plus rapide de le faire tomber pour échapper à d'éventuels autres coups de feu. Et Safiriana était protégée par le corps même de son frère.
Comment avait-il pu réagir aussi vite ? Il voulait protéger sa soeur, et pour ça ses capacités se décuplaient ?
Puis Obi-Wan se reprit : voilà, c'était un bon soldat, réactif et protecteur, mais au fond, c'est un imbécile. Lui, il était un épéiste hors-paire et un génie stratégique.
Il était déjà jaloux d'un pigeon, hors de question qu'il le soit d'un vulgaire tas de muscles sans cervelle. Non mais !

Ils se dirigèrent vers le bâtiment, pour y entrer, se mettre à l'abris.
Vu l'importance du bâtiment en question, le busard doutaient qu'ils représente un réel refuge. Mais de toutes façons, c'était leur destination.

Pourquoi leur avait-on tiré dessus ? Cet imbécile de Pigeon avait-il attiré l'attention sur eux ?
Non. Obi-Wan avait beau être de mauvaise volonté, il savait reconnaître l'impossibilité logique lorsqu'elle se présentait.
Ils devaient avoir été reconnus. Mais même ça ne justifiait pas un tir dans un milieu public en plein jour. Trop de risque de mouvement de panique.
Quelque chose échappait au génial esprit d'Obi-Wan. Il lui manquait un élément.
Élément tellement élémentaire qu'il faillit jurer devant sa lenteur de réaction : le bâtiment avait bien évidemment été fermé pour éviter que les résidents ne découvrent le téléporteur par hasard. Et pénétrer dans la zone de sécurité était prohibé. D'où le coup de semonce lorsque l'épeiste avait annoncé un peu fort qu'ils allaient se rendre dans ce bâtiment, et qui plus est d'y monter, soit de se rapprocher du téléporteur secret.

Soit. Qu'est-ce que cela signifiait ? Exactement la même chose qu'aux Mystic Ruins : les robots ne sont pas programmés pour tuer, mais pour faire peur. Ils viseront volontairement à côté dans le but de pousser les intrus dans une direction favorable à l'éloignement de ce qu'ils protègent.

Les trois comparses se retrouvèrent derrière un solide bureau. Amethys prenait les devants.


"On est pas en état de se battre. On monte, grand chef ? Et qu'est-ce qu'il y a en haut, à la fin ?"

Obi-Wan faillit le gifler un bon coup. Oh rien, seulement un dispositif secret qui leur permettrait de s'échapper. L'évoquer à haute voix dans un bâtiment surveillé par des robots armés est donc la conduite la plus intelligente à suivre si on veut ruiner toutes nos chances de survie.
Mais cette réplique était trop longue. Et l'épéiste n'avait pas le temps. Il opta pour une réponse bien plus pratique :


"Fais-moi confiance, bougre d'âne, ou on y passe tous."

Il appuya le 'tous' en désignant Safiriana du regard. Si ce type voulait être protecteur qu'il change son prénom pour 'Alexis' alias 'celui qui protège' qu'il évite au moins de créer plus de danger quand il y en a déjà trop.

Ce pigeon lui cassait les oreilles. Certes, le bruit de la mitrailleuse qui se déchaînait sur le bureau plus pour faire du boucan effrayant qu'en espérant un jour qu'une cible soit touchée, certes les passants criaient dans la rue en s'éloignant, mais c'était ce stupide volatile qui l'énervait le plus. Parce que ces insupportables cris de frayeur animale ne lui apportait aucune information, alors que tous les autres bruits lui permettaient de visualiser la situation et de localiser les objets sans les voir...


*Grands dieux... Plus le temps passe, plus je me sens proche de cette louve aveugle... Heureusement, seulement dans ses qualités, je ne suis pas encore aussi fragile...*

Il tenta de se redresser, se souvint de son exploit de la veille, et comprit tout à coup qu'il était fragile, en ce moment même. Ce pouvait-il que ce soit sa faiblesse passagère qui déclenchat sa sympathie pour Safiriana ?
L'heure n'était pas à la réflexion. Mais à l'action. Il saisit son épée, ouvrit l'une des portes du bureau et trancha ses gonds.

Il s'adressa à la louve. Elle semblait un peu perdue au milieu de tout ce bruit, et ne pas pouvoir voir à quel point les robots ne présentaient qu'une menace méprisable devait l'effrayer. Lui parler, montrer que c'est en elle qu'il plaçait sa confiance, même en situation délicate, ça devrait l'aider à se sentir mieux.


"Safiriana, vous allez foncer à l'ascenseur. Il n'est pas éteint, ils en ont besoin. Moi, je fais diversion : c'est pas quelques égratinures qui vont me ralentir. Amethys te guidera, mais qu'il se grouille. Une fois dans la cage d'ascenseur, vous m'attendrez le temps que je vous rejoigne. N'ayez crainte : s'ils coupent le courant, ma lame aura tôt fait de nous faire sortir de l'ascenseur, même entre deux étages. Le tout est de gagner du temps : c'est une course, et nous devons arriver au sommet avant qu'eux nous aient barré le passage."

Le busard fit tournoyer son épée avant de rétracter la lame. Il cala sa canne sous le bras et prit la porte métallique à deux mains, plaquant le manche de l'épée contre la paroi.

"Et bougez-vous. L'ascenseur est au quatrième, appelez-le en vitesse : je vais pas les distraire longtemps."

Il se força à marcher sans aide ni soutien, refusant toute aide qu'on lui proposerait. Puis il plaça la porte de bureau sur son ventre et s'écria, en roulant bien les R :

"I HAD A REVELATION !!!"

Les tirs s'interrompirent. Le suspens s'installa pendant la seconde où Obi-Wan reprenait une ample inspiration. Puis il s'élança de derrière le bureau vers l'entrée de l'immeuble, courant le plus vite que ses jambes blessées le lui permettaient. Après deux pas, juste avant qu'il ne s'écroule, il sauta en avant en hurlant :

"I AM A PINGUIN !!!"

Il atterrit sur le ventre, soit sur la porte de bureau. Le sol bien ciré était glissant, et ceci combiné à l'élan pris par le busard, celui-ci glissa sur le ventre de façon particulièrement grotesque.
Rien de tel qu'une situations complètement ridicule et imprévisible pour perturber un robot. Il parcouru donc une distance raisonnable avant qu'on ne tente à nouveau de lui tirer dessus pour qu'il ne fasse pas demi-tour. Glissant toujours, le rapace devenu manchot s'empara de sa canne à deux mains - ce qui, soit dit en passant, n'est pas possible pour un vrai manchot - et l'utilisa pour diriger sa 'luge' et lui faire reprendre de la vitesse. Les robots, complètement sous le choc, ne tiraient plus qu'occasionnellement, presque par hasard, le temps de calculer cette situation nouvelle.

Dans quelques secondes, ils auraient compris. Et alors Kennedy aurait intérêt à foncer. Ou plutôt glisser, car il ne pouvait pas courir.

Tant qu'à être ridicule, autant l'assumer jusqu'au bout.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptySam 31 Déc 2011 - 13:39

[HRP] Pardon, l'habitude, tu vois. *Me... NONONONON.* Câliiin \o/

T'as raison, j'suis allée un peu vite. J'me disais juste qu'un grand bâtiment avec une toute aussi grande crevasse au milieu, c'était pas discret-discret, mais j'avoue que c'est pas une excellente raison pour tirer sur des gens \o/

Et puis c'est pas grave, j'ai dix fois plus de retard que toi \o/ [/HRP]


"Fais-moi confiance, bougre d'âne, ou on y passe tous."

*Genre. Tu me prends pour un imbécile, tu te prends des airs du roi et tu reluques trop ma sœur à mon goût. Nous sommes les meilleurs amis du monde, la confiance règne ! \o/ !*

Le loup se contenta de suivre le regard du busard vers Safiriana, puis de le regarder de travers. C'était pas vraiment le moment pour une dispute. Amethys embrassa la tête de sa sœur et lui frotta doucement l'épaule. Et il se retint de frapper le pauvre pigeon déboussolé qui n'arrêtait pas de piailler. La louve s'en sortit bien mieux en le caressant un peu et en lui chuchotant des paroles rassurantes d'une voix tremblante. Le pigeon grimpa sur son épaule, se cacha sous ses cheveux, ébouriffa ses plumes... Et se mit à bouder. Bon. Au moins il ne gloussait plus. Maintenant, elle pouvait se plaindre silencieusement. Elle ne voyait rien, et ses oreilles étaient martyrisées par les coups de feu, qui sifflaient au-dessus de sa tête, à droite, à gauche, qui rebondissaient contre le bureau... Ces trucs ne faisaient vraiment pas dans la dentelle. Et elle qui ne pouvait pas encore invoquer une bourrasque sous peine de s'en sortir avec une migraine du diable. C'était vraiment frustrant, et surtout désespérant. Tellement qu'elle sursauta d'au moins dix centimètres lorsque le busard lui adressa la parole.

"Safiriana, vous allez foncer à l'ascenseur. Il n'est pas éteint, ils en ont besoin. Moi, je fais diversion : c'est pas quelques égratinures qui vont me ralentir. Amethys te guidera, mais qu'il se grouille. Une fois dans la cage d'ascenseur, vous m'attendrez le temps que je vous rejoigne. N'ayez crainte : s'ils coupent le courant, ma lame aura tôt fait de nous faire sortir de l'ascenseur, même entre deux étages. Le tout est de gagner du temps : c'est une course, et nous devons arriver au sommet avant qu'eux nous aient barré le passage."

La louve sentit son frère se crisper. Elle avait pu constater qu'il n'aimait pas les ordres, surtout ceux d'Obi-Wan. Pendant que celui-ci se préparait, elle fit en sorte de s'accroupir pour pouvoir se lever rapidement et courir à fond de train... Une minute, y avait un truc bizarre dans son plan...

"Et bougez-vous. L'ascenseur est au quatrième, appelez-le en vitesse : je vais pas les distraire longtemps."

Distraire. Quoi, il ne venait pas avec eux ? C'était de la folie ! Avant qu'elle puisse protester, ce qu'elle ne se priva pas de faire par la suite, Amethys la saisit par la taille et l'emmena avec lui vers l'ascenseur. Elle se débattait comme une diablesse, refusant de laisser qui que ce soit derrière elle. Le pigeon, lui, n'aimait pas non plus le busard et continuait à bouder. Pendant que l'ascenseur descendait, Safiriana se calmait. Son frère la maintenait trop fermement, elle devait agir d'ici. Et tant pis pour cette fichue migraine. D'une vibration de son pouvoir, elle put situer les robots, et... Le busard... Qui glissait comme un pingouin sur le sol. D'accord, d'accord, ne pas se laisser distraire. Elle leva les bras, joignit les mains comme pour former un pistolet. Elle n'avait jamais testé cette utilisation, il fallait dire que les armes à feu, même sans feu, c'était pas son truc. Deuxième étage. Vite. Elle se concentra, le vent se leva autour d'elle et vint s'enrouler autour de ses mains. Amethys la retenait toujours, un peu inquiet quand même. Elle monta la pression au bout de ses deux index, attendit, attendit...

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent avec un "Ding !". Safiriana relâcha tout. Elle ne s'attendait pas à un tel recul et fut projetée sur son frère, qui tomba droit dans la cage de l'ascenseur, pendant que la "balle" se ruait en avant telle une fusée. L'un des robots, pas mal perturbé par la diversion d'Obi-Wan, n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit et fut gratifié d'une nouvelle aération entre les deux yeux. Ceux-ci roulèrent dans leurs orbites, il grésilla un peu et s'écroula comme une masse. Alors là, le deuxième robot était carrément traumatisé.

Les portes de l'ascenseur se fermèrent. Safiriana se jeta dessus comme une possédée, mais n'eut pas le temps de hurler que d'affreuses nausées la clouèrent au sol. Compris, cerveau, ne plus jamais tester quelque chose dans une telle situation, mais arrête de taper mon crâne, s'il-te-plaît. Amethys l'aida à se relever, doucement. Très émotive et peu habituée à de telles situations, la louve s'accorda une magnifique crise de larmes.
Le pigeon trouvait vraiment son perchoir trop agité. Pas facile pour bouder dignement.

[HRP]Bon, je sais pas si j'ai l'droit. On peut dire que c'est une utilisation différente de la "bourrasque", nah, nah ? Sinon c'était juste un coup d'bol XD [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
AlexiSonicKST
[!]Animateur déchu/[!]"Punching Ball"
AlexiSonicKST

Masculin Messages : 6010
Age : 24
Localisation : Un endroit un peu plus privé. ;)
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyDim 1 Jan 2012 - 19:29

Obi-Wan Kennedy

HJ- Si tu meurs, je te tue ! Grincheux

Bah, tu vois, c'était pas une véritable erreur, puisque j'ai réussi à justifier. Penses-y juste pour un jour où tu ne serais plus accompagnée par un membre de la Résistance : les actions d'Eggman ont toujours une bonne raison d'être commise.

Pour ta bourrasque : tu as parfaitement le droit de massacrer les robots que tu as toi-même fais arriver. Si ça avait été moi qui les avait fait "Spawner"... ben ça aurait été pareil : ce ne sont pas des robots très puissants. J'ai écrit une petite astuce là dessus : Contrôle des ennemis et des PNJ.

Et disons que je m'autorise moins à être en retard que les membres peuvent se le permettre. -HJ



Vous avez déjà vu un hybride busard handicapé qui pagaie avec une canne pour glisser sur un porte de buréeau comme s'il faisait du bobsleigh sous les coups de feu hasardeux d'un groupe d'intervention robotique à la solde d'un tyran qui a pris le pouvoir ?
Je vais vous avouer une chose : moi non plus. Pas de quoi en avoir honte.
Par contre, je connais trois personnes, un pigeon ronchon et quelques machines désorientées qui pourront dès lors répondre "Oui" en toute légitimité.

Obi-Wan Kennedy était d'autant plus ridicule que sa vitesse de glisse était particulièrement peu élevée. La porte n'avait pas été construite pour servir de luge, et le busard devait agiter sa canne dans tous les sens pour conserver sa maigre allure. Et ça l'épuisait tout particulièrement. Il finit par s'arrêter derrière un autre bureau, se redressa douloureusement. Il jeta un coup d'oeil à Safiriana qui visait sommairement, ses yeux aveugles grands ouverts, et s'apprêtait à tirer avec une arme étrange. Le busard plissa les yeux : elle visait avec ses doigts. Les pupilles de l'hybride s'étrécirent tant il était consterné devant une scène aussi ridicule.
Puis tout à coup la porte de l'ascenseur s'ouvrit et Safiriana fut violemment propulsée à l'intérieur. De mieux en mieux : non seulement elle se tournait en ridicule, mais en plus elle se faisait surprendre par ses propres échecs : elle était en train d'accumuler de l'énergie dans ses mains, et ça lui avait explosé à la figure.

Obi-Wan s'apprêtait à plaquer sa main contre son front de désespoir, tant il avait l'impression d'être le seul individu qui ait encore un semblant de dignité malgré sa prestation de pingouin de cirque, quand une explosion attira son attention du côté ennemi. Le busard tourna vivement la tête, tandis que sa main, continuant sa route, le giflait violemment.
Un robot venait d'exploser. Il s'était pris une balle dans la tête.
Safiriana venait de tirer avec ses doigts, et avait fait mouche à un dizaine de mètres alors qu'elle était aveugle, surprise, et sous le choc de la bataille.
Le busard ne connaissait personne capable d'un tel exploit. A part lui, certainement, mais il n'était ni aveugle, si surpris, ni secoué, donc il n'avait jamais eu l'occasion de le prouver.

Il resta deux secondes dans cet état, la main gauche collée à sa joue droite douloureuse, avant qu'un autre bruit n'attire son attention. Les portes de l'ascenseur s'étaient refermée. Il se retourna à nouveau, tout aussi vivement, et propulsa sa main sur son épaule. Il s'écria :


"BANDES D’INCOMPÉTENTS ! J'AVAIS DIT DE M'ATTENDRE !! ROUVREZ IMMÉDIATEMENT !!!"

Il soupçonnait Amethys d'être capable de le laisser là, blessé, entouré de tous les autres robots. Il reprit contrôle de sa main, saisit sa canne, son épée, et la porte de bureau en guise de bouclier, et fit à nouveau face à ses adversaires.
Ce qu'il vit le fit frissonner. Un lance-roquettes.
Ils avaient perdu l'esprit ou quoi ? Ils n'allaient quand même pas détruire l'ascenseur juste pour protéger l'invention ! Ils allaient causer la mort de deux personnes inn...
Nouveau frisson.
De deux personnes recherchées par les autorités robotiques. Si Eggman avait eu vent de l'affaire, qu'il était dans ses mauvais jours et qu'il considérait le dispositif secret comme trop important,
Les robots installèrent la redoutable artillerie et visèrent l'ascenseur, confirmant les doutes d'Obi-Wan.
Hors de question qu'il laisse abattre une aussi bonne tireuse que Safiriana. Il se dressa de toute sa hauteur et hurla à l'attention des robots :


"NOT ON MY WATCH !"

Les robots eurent juste le temps de se dire que "Pas sur ma montre !" ne voulait strictement rien dire et donc qu'il devait s'agir d'une expression ou d'une erreur de traduction de leur part qu'une porte de bureau métallique convertie en frisbee fusaient dans leur direction.
Certes, elle manqua complètement sa cible, si jamais elle en avait réellement eu une un jour, mais elle causa suffisamment la panique chez les robots qui faisaient vraiment face à une situation incongrue, et tandis qu'un plongeait à terre en percutant le lance-roquette, un autre l'activa par mouvement de défense.
La porte tomba lourdement sur le trottoir, complètement inoffensive.
La roquette fusa en direction de l'immeuble, complètement offensive.

Obi-Wan n'eut même pas le temps de se demander ce que fichaient ces robots que, apercevant la roquette, il tourna les talons, et se mit à courir le plus vite qu'il le pouvait, utilisant son épée comme une seconde canne. Il n'avait pas calculé la trajectoire du projectile, mais il courrait en direction de l'ascenseur, espérant voir les portes s'ouvrir à temps.

Une explosion retentit derrière lui. Le busard persuadé que la roquette venait de lui exploser juste derrière lui s'attendait à ce qu'une énorme onde de choc le propulse contre le mur et achève de lui réduire son squelette en poussière. La bourrasque qu'il ressenti dans son dos était à l'image de ce qu'il pensait. Ses pieds quittèrent le sol tandis qu'il était balayé en direction des portes de l'ascenseurs. Si elles ne s'ouvraient pas vite...

_______________________________________
Merci Citron !:
 
Merci Vanilla !:
 
La famille avant soi-même... - Page 2 2-6410


Dernière édition par AlexiSonic le Sam 7 Jan 2012 - 23:02, édité 1 fois (Raison : Je viens tout juste de me rendre compte que j'ai pas posté ce message avec le bon compte. ^.^")
Revenir en haut Aller en bas
http://sonicetcie.blogspot.com/ https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptySam 7 Jan 2012 - 20:14

[HRP] Oh noes ! D: !

Bon bah tout va bien alors, yaaaay !

J'suis dégoutée, j'en avais fait plus beau et mon ordi s'est éteint tout seul juste à la fin D:[/HRP]


Une seconde. Il manquait un certain détail dans l'ascenseur. Un détail gris, boiteux et vachement agaçant.

-La porte ! Ouvre la porte !

Amethys comprit immédiatement. Il n'avait pas encore reçu de remarque cynique à la figure, c'était louche. Et le fait que Safiriana le regarde, à demi-comateuse, comme s'il lui avait arraché un bras, le poussa à appuyer frénétiquement sur les boutons, sans résultat. D'accord, il n'aimait pas le busard. Mais il pouvait concevoir que se faire trouer la four... Les plumes, c'était pas super agréable. Et il n'était pas le frère de Safiriana pour rien.

Celle-ci commençait à en avoir assez. Quoi qu'elle fasse, il y avait toujours quelque chose qui allait de travers. Soit, elle était une envoyée des dieux. Elle se devait donc d'avoir une certaine maîtrise sur sa destinée. Et elle voudrait bien que son destin ne soit pas de pleurer la mort du busard avant de mourir dans d'atroces souffrances quelques mètres plus haut. Alors elle se releva, leva une main, le visage parfaitement impassible. D'abord, rien ne bougea. Ah mais, ce n'était pas une stupide porte qui allait lui résister ! Elle insista et les portes grincèrent, gémirent. D'un coup, elles cédèrent et s'ouvrirent sur un spectacle plutôt surprenant. Un busard volant -Quoique, finalement ce n'est pas si surprenant dit comme ça- suivi d'une explosion. Amethys et le pigeon ayant la bouche ou le bec ouvert à en gober les mouches, ne pouvant la prévenir, Safiriana resta autant concentrée et ne bougea pas d'un poil. Ainsi fut-elle vraiment très étonnée lorsqu'elle se prit un gros truc plumeux dans la figure. Elle tomba en arrière, sa concentration se brisa instantanément et les portes se refermèrent, bloquant le souffle de l'explosion. L'ascenseur parut presque en avoir assez, partit brusquement vers le haut et renvoya tout le monde par terre.

Amethys apprécia très peu que le busard soit plaqué sur sa sœur au sol, et s'empressa donc de l'aider rapidement à se relever, en se demandant s'il devait éclater de rire ou lui casser le bec. La deuxième solution le démangeait énormément. La louve n'ayant pas tout compris tout de suite, elle rougit à retardement, une fois debout, lorsque le pigeon réussit à lui expliquer la situation. On voyait presque la fumée sortir de ses oreilles, et elle se confondait en excuses, très, très confuse.


-Je... Je suis dé-désolée, je croyais... Je croyais que vous... J'ai eu peur et... Pardon, pardon... Est-ce que... Vous... Vous allez bien ?

Bien qu'elle ai servi de matelas amortisseur, elle ne savait pas ce qui s'était passé en dehors de l'ascenseur et s'inquiétait vraiment de l'état d'Obi-Wan. Après tout, ça avait fait « boom », là dehors. Amethys, lui, s'appliquait à digérer le GLOMP accidentel.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... - Page 2 Barext1025/100La famille avant soi-même... - Page 2 Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyMar 10 Jan 2012 - 0:08

Obi-Wan Kennedy

HJ- Ah ! Ce que je te comprends... Je vais peut-être activer la fonction "brouillon de message"...

Oh purée, je viens d'avoir l'inspiration du siècle. Ca, combiné avec ce que j'avais déjà prévu au post précédent, ça va être gigagéant !

On approche du but. Bientôt, on arrive en haut de l'immeuble, on devrait normalement se téléporter à Mystic Ruins et... tomber sur Aquavoiture et Bluck ! Tous s'enchaîne à merveille, quel bonheur ! -HJ



Les portes s'ouvrirent miraculeusement. Et si le spectacle de l'explosion derrière le busard devait être impressionnant, Obi-Wan en eut plein les yeux pendant une fraction de seconde : Safiriana, dressée de toute sa hauteur, ouvrant les portes de l'ascenseur malgré la résistance et le poids de celles-ci à la seule force de ses bras.

Une fraction de seconde où le busard commença à sérieusement se demander qui était cette fille capable de tels exploits malgré un situation aussi chaotique.
Une fraction de seconde interrompue par un choc assez costaud avec sa sauveuse.

Obi-Wan ne touchait pas les gens. Sauf pour les gifler ou tapoter la tête comme à un chienchien fidèle. Ou pour les pourfendre de son épée. Dans le cas présent, il avait les bras écartés, sa canne et sa lame allèrent se planter au fond de la cabine, inoffensive. C'était un magnifique vol plané, mais surtout un atterrissage imprévisible. Safiriana bascula sous le choc, et les deux hybrides s'affalèrent sur le sol dans un bel ensemble.

Obi-Wan ne touchait pas les gens. Personne ne touchait Obi-Wan. Aussi ce contact si soudain lui rappela d'un coup un de ses plus vieux souvenirs. Si ancien, qu'il n'avait plus ni image, ni mot, ni rien pour le décrire ou l'exprimer. Un sentiment très fort que Kennedy avait un jour éprouvé. Un matin où il s'appelait encore Circus Macrourus. En ce temps lointain où il avait encore une mère, qui... l'aimait...
Depuis, plus jamais de tendresse. Sa vie avait été un ensemble de catastrophes qui l'avaient endurci et rendu si âpre. Son père qui s'enfuie, sa maman qui perd la vie, ses hommes qui abusèrent de lui... Eggman était la seule personne qui suscitait en lui de l'Admiration. Yellow lui avait fait redécouvrir la Compassion après toutes ces années de solitude et de "chacun pour sa peau". Safiriana, en deux temps, trois mouvements, venait de lui rappeler ce qu'était l'Amour.
Impression brève, immédiatement suivie d'une autre. La Tempête. Le vent hurlant qu'il avait affronté, seul sur son radeau, en plein milieu de l'océan. Les bourrasques qui le jetèrent par deux fois hors de son embarcation, les cris de l'air qui l'assourdissaient, mais le courage, la ténacité, le volonté de vivre qui lui donnaient la force de rattraper ses morceaux de bois pour réembarquer. La lutte suprême contre le vent, dont il était ressorti vainqueur, mais lessivé. Il ne saurait expliquer pourquoi ce souvenir lui reparaissait maintenant, mais c'était tout aussi brutal, quoique moins époustouflant.

Aussi, autant sonné par l'explosion que par la puissance de son souvenir, il se laissa relever par Amethys comme s'il était une vulgaire poupée de chiffon, trop perturbé pour voir clair et pour prendre conscience de son corps. L'hybride loup, constatant d'un air à la fois sévère et inquiet que le busard réagissait ainsi à l'évènement, se hâta de le redresser, puis d'abandonner l'idée de le faire tenir debout : il le jeta presque contre un des coins de l'ascenseur, espérant vaguement le réveiller un peu.

En fait, ce furent les braillements du pigeon qui le réancrèrent à la réalité. Il eut juste le temps de secouer la tête pour reprendre ses esprit et chasser son air à la fois béât et sonné avant que Safiriana, rouge comme un tomate, se confonde en excuses et en balbutiements.


-Je... Je suis dé-désolée, je croyais... Je croyais que vous... J'ai eu peur et... Pardon, pardon... Est-ce que... Vous... Vous allez bien ?

Obi-Wan aurait voulu l'interrompre, mais s'il l'avait fait, son message n'aurait pas été moins confus. Il ne savait même pas ce qu'il pensait, il ne comprenait rien, et il voyait Safiriana changer de couleur. Ceci combiné à l'idée qu'il avait été jaloux d'un pigeon et pingouin de cirque, après avoir skateboardé et été propulsé à plusieurs dizaines de mètres de hauteur pour sauver le plus parfait crétin qu'il lui ait été donné de rencontrer, Obi-Wan conclut qu'il venait de péter un câble.

Il passa en mode "WARNING : Une chose à la fois", attrapa sa canne, se releva d'un bond en s'appuyant dessus. Juste le temps de se créer un message bref et concis qu'il déclara d'une voix forte et assurée :


"Plus tard. Fermez cette porte, notre vie en dépend."

Ceci combiné au ton, aux mimiques, aux froncements de sourcils et aux gestes expressifs, donnait :

Plus tard : J'ai besoin de réfléchir à ce qui vient d'arriver, et toi de temps pour retrouver l'usage des mots. On se calme, et on se réserve les excuses réciproques pour un moment où nous aurons tous les deux retrouvé l'usage de nos moyens, et, optionnellement, un endroit plus sûr pour discuter.
Fermez cette porte : Amethys, sombre crétin, idiot d'imbécile et abrutis sans cervelle, au lieu de compter les cils de ta soeur, prend mon épée, plante-la dans chacune des portes et referme-les en hâte, usant de l'épée comme poignée.
Notre vie en dépend : Il y a en effet tout un escadron avec un lance-roquette à l'autre bout de cette salle et si on arrive pas à faire bouger cet ascenseur, nous serons confrontés à un problème bien plus préoccupant que les deux précédents.
Notre : Oui, parce qu'on est une équipe, et que comme Amethys s'est super bien économisé jusqu'ici, à part en arrachant quelques caméras avec sa cape de Sith, il ferait mieux de se bouger un peu, parce qu'il a été jusqu'ici à peu près aussi efficace que ce pigeon de malheur.
Notre : Si je meurs par votre faute, je vous invite en Enfer pour l'éternité.
Dépend : Quelle horreur, je dépends d'un sinistre imbécile de loup. Moi le Grand Obi-Wan Kennedy, je suis dépendant de ce sous-rien interplanétaire.

Comme quoi, faire bref et concis, c'est cool.




Dans la rue, les robots se relevaient, et tentaient de se réorganiser. Un seul était resté debout, celui chargé du filmage de la scène. Et ce qu'il avait enregistré était assez intéressant. La roquette avait été déviée et avait été tellement mal tirée qu'elle avait explosée en plein vol avant même de pénétrer l'enceinte du bâtiment. L'onde de choc ridicule qu'elle dégagea ne fit que soulever quelques papiers : en effet, cette roquette avait un but dissuasif, et n'avait en aucun cas le potentiel destructeur de celles que les robots commençaient à présent à charger. Comme d'habitude, Eggman prévient de ce qui attend les éléments perturbateurs avant de devenir vraiment dangereux. Et cette roquette n'était pas dangereuse. Elle servait à annoncer : "Attention, on passe aux roquettes. La suivante va être costaude !"
Mais l'intérêt de la scène était dans la réaction d'un des intrus. Celui-ci avait pris peur et avait tourné les talons. A l'explosion, il fit un saut incroyable, comme soulevé par un immense déplacement d'air. Et pourtant la roquette n'y était pour rien.
Calcul des données enregistrées faites, ce robot enregistreur en parvient à la conclusion que, comme un de ses partenaires qui avait été abattu par un projectile constitué d'air condensé, ce busard trouillard avait été porté par de l'air magique. La jeune louve qui l'accompagne avait donc réussi à contrôler l'air en se trouvant dans un espace confiné différent ? C'était une découverte majeure, mais le robot ne se hâta pas : il y avait une autre solution. Un autre invocateur. Quelqu'un d'autre avait pu invoquer ce vent. La dénommée Windy Shiroikaze, par exemple.
Une demande d'information fut lancée. Windy se trouvait dans une autre cité (Sorry Robot, but your princess is in another city !). Consultation du radar : aucun autre témoin.

Il commença à organiser son rapport à son supérieur. Les informations rassemblées pourraient bien lui rapporter une belle promotion de la part du Maître Créateur.
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyVen 13 Jan 2012 - 19:51

[HRP] WOOOOH ÇA SE SSSSSUIIIIIIT ! Mais il me semble avoir dit que les portes s'étaient refermées après que Safi ai lâché sa pression, nan ? Bon, pt'être que je me goure totalement et que dans ces cas-là ça se referme pas xD [/HRP]

La voix de Safiriana mourut dans sa gorge. Après tout, c'était pas facile de balbutier très longtemps, et puis elle n'arrêtait pas de répéter la même chose, alors autant ne pas parler du tout. Le fait de ne pas pouvoir regarder le visage d'Obi-Wan la mettait encore plus dans l'embarras, et elle s'efforça de ravaler sa confusion. Elle l'entendit vaguement se relever et soupira de soulagement. S'il pouvait se relever, c'était une bonne nouvelle. Normalement.

"Plus tard. Fermez cette porte, notre vie en dépend."

Oui, tiens, plus tard, bonne idée, lorsqu'elle arrêterait de clignoter blanc et rouge entre sa honte et ses sueurs froides. Et ses vertiges, aussi, elle n'était pas habituée aux démonstrations de force. Mais quelque chose lui disait que ce n'était pas le moment de s'évanouir pour de bon, ainsi elle eut un peu peur de refermer les portes, ne sachant pas que le busard s'adressait à Amethys. Celui-ci lui indiqua d'une main sur l'épaule qu'il s'en occupait, et décida de mettre sa rancune de côté, du moins jusqu'à ce que tout ce brindezingue soit terminé. Fort de son physique athlétique, il ne mit pas longtemps à effectuer sa tâche.
Trop géniale, cette épée. Il voudrait bien savoir où ça s'achetait, ce genre de machin. M'enfin, ça risquait de ne pas lui servir beaucoup si une roquette lui explosait au museau. Dès que les portes se touchèrent, Amethys appuya prudemment sur le bouton, l'ascenseur se bougea un peu les câbles et monta en grinçant légèrement au début.


Safiriana se passa une main sur le visage. Ça bouleversait son mode de vie, tout ça. Pourtant un peu neuneu, elle grimaça en se rendant compte qu'elle en avait peut-être un peu trop fait. Il restait un robot, si elle n'était pas folle, celui-ci savait maintenant qu'elle manipulait le vent. Zut, un effet de surprise en moins. Oh, depuis quand était-elle aussi... Martiale ? Peut-être depuis qu'elle risquait sa vie pour aller en haut d'un mystérieux immeuble renfermant un tout aussi mystérieux mystère. Et puis, ce n'était pas comme si elle avait le choix.
La louve crème décida de mettre à profit ces quelques dizaines de secondes de répit pour s'adosser à une paroi de l'ascenseur et se reposer un peu, les yeux fermés. Pas que ça change quelque chose. Mais c'était juste pour la forme. Ça l'aidait à se concentrer, impossible de se détendre dans une situation pareille. Mais elle eut le temps de rassembler son courage et de reprendre correctement sa phrase, presque sans bégayer.


" Je... Je suis désolée. Je ne vous avais pas... Vu. "

Dit-elle avec un sourire triste. Elle ne savait pas comment dire ça autrement /o/. Elle ne se justifia pas non plus en rejetant la faute sur son frère ou le pigeon -Ce qui serait quand même bizarre-.
Et puis d'accord, elle s'était déjà excusée une bonne dizaine de fois. Mais tant pis.


« Tout ira bien pour vous ? »

Non non non, elle ne démordais pas de son vouvoiement. Pas avant qu'il ne lui en donne la permission. Pour un peu, elle lui demanderait la permission d'aller aux toilettes. D'ailleurs le pigeon n'allait pas tenir longtemps. Il se mit à fixer le busard en se demandant s'il serait vraiment fâché s'il se servait de lui comme petit coin. Il jugea le risque trop grand et décida de se retenir jusqu'à ce qu'il sorte de cette fichue boîte métallique.
Mais si ça continuait, quelqu'un allait en faire les frais, et ça serai pas la gentille dame.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... - Page 2 Barext1025/100La famille avant soi-même... - Page 2 Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyDim 15 Jan 2012 - 16:01

Obi-Wan Kennedy

HJ- Je sens que ce Obi-Wan va officiellement devenir mon second personnage RPG préféré... Cool
Surtout que son histoire se reconstruit grâce à Safiriana. Très bon échange, n'est-ce pas ? Wink

Niveau ascenseur, le simple fait qu'il y ait eu une pression fait se rouvrir les portes. Mais vu comment elle a pressé, ça a endommagé le mécanisme de fermeture automatique. Il fallait donc forcer la fermeture avant de pouvoir remonter.

Bon, c'est pas tout, ça, mais on a un immeuble à escalader. -HJ



Amethys réagit rapidement, referma les portes et lança l'ascenseur. Les prières inconscientes du busard furent entendues : malgré les malheurs qu'avaient subis la pauvre cage, la machine se mit en marche.

Les yeux rivés... ♫ Sur les étages... ♪ Pourvu que rien ♫ n'arrête ♪ ce voyage ! ♫♪
Tout du moins, avant qu'on arrive tout en haut...

Obi-Wan avait déplanté sa canne du mur, et récupéré son épée. Amethys lorgnait d'ailleurs un peu trop dessus.
Amethys, quant à lui, trouvait qu'Obi lorgnait un peu trop sur sa soeur.
Ils avaient de ces choses en commun, finalement. Heureusement qu'Obi-Wan ne l'avait pas remarqué, il n'aurait pas supporté cela. Il se fixait les numéros indiquant le nombre d'étages, quand Safiriana reprit la parole, après l'avoir fait pour son assurance :


" Je... Je suis désolée. Je ne vous avais pas... Vu. "

Le busard ne réagit pas. Il ne bougea pas d'une plume. Il considérait ses excuses inutiles. Et il avait été trop bouleversé pour avoir envie d'en reparler.
Elle continua.


« Tout ira bien pour vous ? »

Il baisse la tête, ferma les yeux, tendit qu'un petit sourire s'affichait sur son visage. Pour lui ?

Il fit tout à coup volte-face, et déclara théâtralement.


"Haha ! Mais tout va toujours pour le mieux avec Obi-Wan Kennedy, la Tornade ! Je suis le busard qui surpassera les Dieux, et rien ni personne ne pourra m'arrê..."

Un énorme CLANG l'interrompit, tandis que la cage d'ascenseur s'ébranlait puissamment, suffisamment pour faire basculer ses occupants, avant de tout à coup s'immobiliser.

"...ter."

L'ascenseur avait été stoppé en plein milieu de sa course. Obi-Wan Kennedy achevait sa phrase étalé par terre. On venait de lui pourrir son groove, et c'était pas bien.
Il calcula rapidement la position de l'ascenseur : la cabine était sur le point d'atteindre le 5e étage, et le sol de celui-ci se trouvait à peu près au milieu de la porte. S'ils ouvraient la cage d'ascenseur et qu'ils se hissaient au dessus, ils pourraient continuer leur ascension.

Ils allaient devoir agir en équipe. L'un ouvrait les portes (si Safiriana pouvait le faire, ce serait bien), puis Obi-Wan, montant sur les épaules d'Amethys, transpercerait les portes d'ascenseur de l'étage, et s'assurerait de massacrer tous les robots qui les attendraient.
C'était un peu risqué, vu sa forte tendance à a voir mal partout au mauvais moment, mais les récents évènements lui avaient redonné du peps.

Il se redressa à l'aide de sa canne, réprimant une douleur aux jambes, puis annonça calmement, malgré sa frustration d'avoir été interrompu dans son petit moment théâtral :


"On sort."

Le "Et vite bande de mollusques dégonflés sinon on va tous mourir et se faire encercler par des pathétiques boîtes métalliques déréglées et je veux pas finir mon illustre existence à cause de vos ennuis personnels qui ne me concernaient pas", il ne le dit pas.
Mais il le pensa très, très fort.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyMer 25 Jan 2012 - 20:07

"Haha ! Mais tout va toujours pour le mieux avec Obi-Wan Kennedy, la Tornade ! Je suis le busard qui surpassera les Dieux, et rien ni personne ne pourra m'arrê..."

Un miracle faillit se produire. Les lèvres de la louve s'étirèrent, elle allait éclater de rire.
Et puis non.
L'ascenseur décida d'embêter celle qui lui avait cassé les portes, et s'arrêta brutalement au milieu d'un étage, grinçant désespérément, lui renvoyant son rire dans la gorge, et accessoirement la renvoyant elle-même par terre. Bon, elle s'était violemment cogné l'épaule contre une des parois, elle n'était pas tombée. Elle allait avoir un joli bleu.
Mais dieu que c'était frustrant. Pourquoi le destin s'évertuait à lui retirer l'espoir du museau alors qu'elle aurait dû être heureuse ? Qu'est-ce qu'elle avait fait au ciel pour mériter ça ? Même un tout simple éclat de rire, on ne lui autorisait pas. C'était quand même pas trop demandé !


"...ter."

Safiriana s'immobilisa et dut faire un énorme effort pour retenir un absurde rire hystérique. Non seulement l'heure était grave, mais en plus ce n'était pas très élégant. Elle se redressa avec un masque totalement impassible. Craquelé un instant par une seule pensée... Nooon, pas les escaliers D: !

Amethys se releva et s'épousseta un peu. Lui aussi avait été envoyé par terre. Il suivit, un peu inquiet, les changements d'expressions de sa soeur et observa le plafond de l'ascenseur, tout aussi angoissé. Ca allait pas lâcher maintenant, ce truc, si ?


"On sort."

Bonne idée, en effet. Le loup se contenta de hocher la tête et de se retourner regarder les portes.

"Safi, tu crois que tu peux encore..."

SBROUM.
Plus de portes. Ou du moins, elles s'étaient ouvertes si rapidement qu'Amethys en resta bouche bée. Et que l'ascenseur oscilla un peu trop à son goût. Admettons, le système de fermeture était cassé et les portes n'opposaient plus tellement de résistance, mais tout de même.
D'accord, soeurette est en colère. Ce n'était pas le moment de faire une crise. C'était vilain, mais il allait falloir attendre de sortir de là. Le loup blanc se retourna pour voir Obi-Wan lui faire un signe. Pardon ? Servir de marche-pied pour cet olibrius ?
... C'était pas comme s'il avait le choix.
Alors il l'aida à grimper sur ses épaules et à passer par l'espace entre le sol de l'étage et le plafond de l'ascenseur. Une fois fait, il aida sa sœur à monter, lui glissant des mots encourageants. Elle avait une mine fermée, retenant un torrent de larmes par pure dignité. Que dirait sa mère si elle la voyait ? Elle devait être forte. Et puis elle n'aimait pas pleurer devant des étrangers, zut.
Une fois tout le monde dehors, Athemys jetant un regard noir au faucon, qui avait carrément affiché une grimace dégoûté en l'aidant à sortir de l'ascenseur, ils se mirent en route. Entre Amethys et Obi-Wan qui se regardaient en chiens de faïence, Safiriana qui semblait prête à éclater, tout en sanglots qu'en cris de rage, et le pigeon... Non, le pigeon ne faisait rien de particulier... L'ambiance n'était pas à la joie. Dans tous les cas, ils s'étaient mis d'accord pour aller vite. Très vite même. Safiriana étant trop déconcentrée et voulant de toute façon économiser ses forces, elle n'utilisait pas son « radar » et cette opération était quelque peu freinée.
Mais ils étaient presque arrivés... Tout devrait bien se passer, à partir de maintenant...


"Allez Safi... Tout ira bien. Je suis là."

La louve serra un peu plus son frère contre elle. Obi-Wan avait une épée laser. Elle avait la maîtrise de l'air.
Et lui, qu'avait-il ?


*Ne me laisse pas, toi aussi...*

Elle préféra ne pas parler. Sinon elle allait définitivement fondre en larmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... - Page 2 Barext1025/100La famille avant soi-même... - Page 2 Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptySam 28 Jan 2012 - 14:31

Obi-Wan Kennedy


Amethys eut à peine le temps de commencer à supposer d'évoquer l'éventuelle possibilité que Safi s'o...
Ca y est, c'était fait. Les portes avaient été balayée. Aussi bien les intérieures que les extérieures. Obi-Wan dissimula toute son admiration derrière un petit sourire satisfait.

Ils sortirent, le loup se soumettait platement à sa volonté, Obi-Wan n'en manquait pas une pour le critiquer.
Mais plus par principe que par réelle envie. Disons que c'était difficile de rester sincère quand on méprise trop longtemps quelqu'un. On finit toujours par voir ses bons côtés au bout d'un moment.

Safiriana n'allait pas bien. Son attitude tendue le prouvait. Obi-Wan faisait tout son possible pour ne pas y accorder d'importance, et lui tourner froidement le dos : les faibles d'esprit se font mater en moins de deux, la vraie force réside dans sa confiance en soi et en sa capacité à tout surmonter. Après, les pouvoirs, ça aide. Mais si La Tornade est toujours restée invaincue, ce n'est pas parce qu'Obi était puissant : c'est parce qu'il se savait le meilleur, et a agi en conséquence.
Trop de gens dans le monde se considèrent comme des perdants. Il n'arrivent à rien, à moins d'avoir de la chance.
Trop de gens dans le monde se considèrent comme des vainqueurs. Mais ils n'agissent pas en tant que tel, et ne valent pas mieux.
Peu de gens agissent comme des vainqueurs. Et le plus surprenant, c'est qu'encore moins de ces gens s'en rendent compte.

Avec une telle vision du monde, Obi-Wan se considérait comme un être exceptionnel.

Il entendait ses partenaires se réconforter dans son dos, alors qu'il adoptait le rythme le plus soutenu possible malgré son état terrible. Sa prestation de pingouin l'avait vraiment massacré. Et ils étaient loin d'arriver.

L'immeuble allait bientôt être pestiféré par les machines. L'ascenseur n'avait réussi qu'à les mener à mi hauteur. Ils avaient une bonne centaine de marches à escalader. Et dans leur état, ça leur prendrait du temps.

A peine entrèrent-il dans la cage d'escalier qu'ils entendre les Egg Pawns monter ceux-ci. Des renforts étaient arrivés.
Des Flybots, petits, volants et maniables, fonçaient dans les escaliers : ils auraient tôt fait de les rattraper.

Le combat était inévitable. Mais il ne fallait surtout pas cesser de monter : si on leur barrait le passage, la situation serait beaucoup plus complexe.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptySam 24 Mar 2012 - 17:19

[Here I come to save the dayyy. Je sais, je suis megaover en retard et cay nuuuuul, I'M SO SOWWY T_T]

Safiriana avait à peine eut le temps de poser un pied sur une marche que leurs amis robots se rappelèrent à leur bon souvenir. Elle entendait également un espèce de vrombissement... Des ennemis volants ?

-Safi... Il ne faut pas qu'on s'arrête.
-Oui... Je crois... Que je peux m'occuper d'eux.
-Ça va aller, encore un petit effort.

Pendant qu'Amethys lui tenait fermement la taille et l'aidait à avancer le plus vite possible, la louve tourna légèrement la tête et se concentra pour envoyer un coup de vent digne du mistral dans le couloir. Si ça n'explosait pas les robots contre les murs, ça les ralentirait suffisamment pour qu'elle pense à quelque chose d'autre.
Pendant ce temps, le pigeon était parti au petit coin.


La cerveau de la douce jeune femme fonctionnait à plein régime. Elle avait des capacités. Il fallait qu'elle s'en serve si elle voulait échapper à ces effrayants robots. Si seulement elle pouvait appeler à l'aide...
... Mais oui ! Elle pouvait appeler à l'aide ! Elle mit ses mains en coupe autour de son museau et se mit à hurler... Le cri du faucon. Certainement était-ce la présence d'Obi-Wan qui l'avait aiguillonnée \o/. Le faucon pèlerin, qui plus est, et elle fut heureuse que le pigeon soit parti à ce moment-là.
Quatre volatiles répondirent à son appel. Ils cherchèrent aussitôt leur cible, ayant vite interprété le danger au cri de détresse de celle qu'ils considérèrent aussitôt comme la prunelle de leurs yeux perçants. Ceux des Flybots n'allaient pas durer très longtemps. Combo vent-qui-plaque-contre-les-murs, plus les faucons-qui-crèvent-les-yeux. Elle était plutôt contente de son coup, mais elle n'avait pas vraiment le temps de s'en féliciter. Surtout qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'angoisser pour ses « protecteurs ».


Mais elle sentit qu'exercer une telle pression ainsi l'épuiserait trop vite et mettait en danger les oiseaux. Alors elle laissa tomber et respira profondément, pour utiliser plus facilement son « radar ». Là, elle pouvait voir les escaliers. Elle leva son bras et attendit, prévoyant de tirer comme tout-à-l'heure sur la première chose qui viendrait, en dosant un peu mieux son coup cette fois-ci.
Elle faillit d'ailleurs tirer sur le pigeon soulagé d'un certain poids.

Plus que deux étages, et enfin, les robots pointèrent leur bec. La louve était si nerveuse qu'elle ne lui laissait pas le temps d'être complètement dans son champ de vision pour lui exploser ce qui lui servait de cervelle. Elle faillit se casser le cou sur une marche, Amethys grogna un peu sous le choc mais accéléra la cadence. Ils y étaient presque !

Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... - Page 2 Barext1025/100La famille avant soi-même... - Page 2 Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyVen 13 Avr 2012 - 15:54

Obi-Wan Kennedy

HJ- Pour te punir, j'ai mis encore plus de temps ! \o/ En plus, tu n'avais pas à t'en vouloir, ton "retard" est quand même aussi un peu dû à la fermeture temporaire du RPG, pour cause d'admin' en pause.
Bref. Go.

Ah ! Je note que tu prends de plus en plus la peine de décrire les mouvements des robots, l'avancée de la situation, voire même faire agir Obi-Wan. Bon, je te rappelle juste qu'avec un autre partenaire, faudrait pas trop exagérer sur le dernier point, mais sinon je vois que tu as bien saisi le principe de contrôle des PNJ et des robots. Smile +1 -HJ



Obi-Wan ouvrait la marche, et montaient ces dernières à toute vitesse. Enfin, c'était plutôt rapide pour un hybride handicapé. Il détestait cette situation : il ne pouvait pas se battre normalement, il avait une aveugle, un imbécile et un crétin de pigeon à protéger, l'ascenseur était en panne, et il n'était même pas sûr que le système de téléportation serait utilisable.

Derrière lui, Safiriana retardait efficacement les robots. Les Flybots eurent du mal à comprendre comment un coup de vent pouvait les plaquer au mur dans une cage d'escalier close. Ils en conclurent qu'il devait y avoir une fenêtre ouverte quelque part. Puis ils vérifièrent leur supposition lorsque des faucons vinrent leur crever les yeux.
Ok. Les Flybots en avaient rien à faire de leurs yeux. Mais quand même.

Puis les faucons prirent peur et s'enfuirent d'un coup. Safiriana avait du cesser de leur parler. Ou bien les faucons avaient compris que les Egg Pawns qui arrivaient ensuite n'était pas armés de seringues tranquilisantes, mais de blasters. Ok, leur but, c'est de faire fuir les intrus, mais alors là, les animaux sauvages qui viennent envahir un bâtiment public, c'est l'extermination immédiate. C'est d'ailleurs pour ça qu'on voit beaucoup moins de Faucons en ville, ces derniers jours.
Notons tout de même qu'il n'y en avait pas des masses avant non plus.

"La Tornade" courrait toujours, faillit se manger une marche à trois reprises, se rattrapant in extremis avec la canne. Enfin, il avait déjà essayé de se rattraper avec son épée, mais il avait juste réussi à percer un trou dans une marche. Safiriana avait d'ailleurs trébuché dessus, mais ils étaient un peu trop pressés pour mener l'enquête sur "d'où vient ce maudit trou, bon sang de bousouére".
Il réfléchissait. Le toit allait être méga protégé. Il fallait donc leur préparer un super discours méga génial, comme le "Président Jedi" avait toujours su en ressortir.

Il y avait quand même un petit truc qu'il devait préciser à Safiriana.


"Ne les attaque pas directement ! Si tu les exploses, ils vont te considérer comme une menace directe ! Contente-toi de les ralentir, on pourra faire croire que ce n'était que des accidents !"

Oui, parce que mine de rien, si tu voulais t'en sortir à la fin, il faut quand même toujours penser à se justifier. Pour les faucons, ça devrait aller (évidemment, les faucons, c'est toujours une bonne solution. Ahde), on pourrait faire croire que c'est une pure coïncidence et qu'ils n'y étaient pour rien du tout dans leur arrivée, voyons, qui de nos jours saurait appeler des faucons qui vivent à plusieurs kilomètres d'ici, hein ? Mais si on continuait à les massacrer sciemment, ils allaient finir par les prendre pour des criminels.
Alors évidemment, ils avaient un peu de marge, parce que considérer une aveugle, un handicapé et un pigeon comme des criminels, fallait le faire. Quant à Amethys, s'il se couvrait bien la tête, il ne devrait pas avoir plus de problème.
Obi-Wan jeta un coup d'oeil à la tenue d'Amethys.
Soupira.
Bon, eh ben ils n'avaient plus qu'à espérer qu'ils allaient assez vite pour qu'ils n'aient pas réussi à reconnaître le bonhomme en manteau qui courrait la tête découverte...

Ils arrivèrent enfin au dernier étage. La porte avait l'air sacrément fermée. Obi-Wan considéra qu'on avait pas le temps de vérifier si elle était verrouillée.
"Amethys ! Bélier !"
Si cet attardé lui répondait qu'il était du signe du Cancer et pas du Bélier au lieu d'enfoncer la porte, Obi-Wan ne répondrait de rien. Mais visiblement il réagit assez rapidement. Dans un bel ensemble, le rapace et le loup se jetèrent contre la porte, qui était bien entendue pas du tout verrouillée et même légèrement entrouverte (Ahde), et ils s'étalèrent par terre de l'autre côté. La porte avait été ouverte avec tant de violence qu'elle rebondit sur ses gonds et vint se refermer violemment. La tête d'Obi-Wan stoppa sa course à mi-chemin. Il allait avoir une sacrée bosse.

Bref. Les voilà sur le toit. Safi en retrait, ralentissant les ennemis, le Pigeon absent, Amethys étalé par terre, maudissant le busard, persuadé qu'il l'avait fait exprès, tandis que ce dernier était à terre, à côté du loup, se tenant la tête douloureuse tandis que la porte encore tremblante était grande ouverte sur une scène peu encourageante pour la suite des évènements.

De l'autre côté du toit, le dispositif de téléportation, que seul Obi-Wan avait réussi à identifier comme tel, était protégé derrière un monstrueux Egg Hammer. Avec son énorme marteau.
Il était seul, car il était suffisant. Le premier qui approchait se ferait balayer par sa frappe tournoyante : se bloquant sur place, ce robot pouvait faire tourner son corps à 360° sur ses jambes afin de faire décrire à son imposant marteau un grand cercle autour de lui, empêchant quiconque d'approcher sans se faire propulser au pays des Faucons. Ah, et au cas où, il peut toujours simplement t'aplatir et t'écrasant avec son arme gigantesque, ou juste en te marchant dessus, au choix.

Bref, un joli petit robot d'élite, dix fois plus dur à vaincre qu'un Egg Flapper argenté, et dieu sait que ces Flappers blindés sont dur à vaincre. Soit leur troupe de bras cassés arrivaient à combiner leurs capacités pour désorienter le colosse suffisamment longtemps et s'enfuir, soient ils devraient être franchement super super super rapides.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Machin
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
RRROUROU ! - [!] Traqueuse de Chocolat
Machin

Féminin Messages : 199
Age : 23
Humeur : GOODBYE JOJO

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyMer 27 Juin 2012 - 21:39

[ ... C'est vraiment à croire qu'on fait un concours xD

Sérieusement. J'suis vraiment désolée, mais le rp en ce moment, ça me branche plus, j'arrive plus à rien faire ._. J'ai toujours été très changeante, comme fille xD Alors je vais essayer de reprendre, mais si j'y arrive vraiment pas j'essaierais de faire sortir Safi du rp... J'suis vraiment pas dans l'mood alors j'vais faire ce que j'peux D: ]


- Ne les attaque pas directement ! Si tu les exploses, ils vont te considérer comme une menace directe ! Contente-toi de les ralentir, on pourra faire croire que ce n'était que des accidents !

Ah bon. Elle allait être considérée comme une menace par des robots créés par un savant psychopathe et déjà désireux de lui pomper son pouvoir ?
Quel dommage ! Elle qui a-do-re-rait prendre le thé avec lui ! Enfin, la douce Safiriana n'était pas du genre à penser ainsi, alors elle se contenta de tenir le rythme et de balancer quelques coups de vent, heureuse d'avoir des indications à suivre. Car question plan de bataille, elle n'était pas spécialiste.
Et Amethys ne capta rien du tout dans le regard mi-noir, mi-désespéré que lança le faucon à sa belle capuche rabaissée. C'est qu'il n'était pas un Sith-né, ni moine ni assassin.

Par contre, il capta nettement le mot " Bélier ". Bélier. Où ça ? Honnêtement, il n'avait absolument rien compris, mais il savait une chose : Devant lui, il y avait une porte. Derrière lui, il y avait des robots volants désireux de leur faire la peau et de l'accrocher au-dessus de leur cheminée. Sa réaction instinctive fut donc de soulever sa sœur dans ses bras, de la déposer en route sur le côté et de se lancer de tout son poids sur cet obstacle...
... Qui s'ouvrit docilement sous lui et l'envoya balader de l'autre côté, en roulé-boulé. Il resta étalé par terre quelques instants, le temps de comprendre ce qui s'était passé. Et puis, il n'y avait pas de béliers, ici.

- ... Ah, CE bélier !

Le traître ! Il avait fait exprès, même s'il était tombé exactement de la même façon que lui ! Un jour, il allait vraiment lui faire les plumes.
Pendant que les deux garçons reprenaient leurs esprits, Safiriana avait passé la porte, à bout de souffle. Elle n'était pas aussi sportive que son frère, ces choses-là ne faisaient pas parti de son programme ! Le pigeon dans les bras, elle s'efforçait de se concentrer, un peu tremblante. Il fallait qu'elle se calme et qu'elle économise ses forces.
Plus facile à dire qu'à faire.

- A... Amethys ?

Le loup blanc, sonné, se releva en titubant un peu, et voûta les épaules en voyant l'énorme monstre qui attendait devant eux. Comment allaient-ils passer ce... Cette chose ? Il recula juste assez pour se placer devant sa petite sœur, comme si son seul corps pouvait réussi à la protéger. Safiriana s'appuya un instant sur lui, prise d'un vertige, mais se redressa rapidement, plus ou moins déterminée.
Seul le brave pigeon pensa à donner un p'tit coup d'aile au faucon.

- Bon... Et maintenant ? Monsieur bonnes idées ?
- Grand frère... Je... Je crois que je peux m'en occuper...
- Tu t'es pris un coup sur la tête ou quoi ? Regarde-toi, tu tiens à peine debout !


Safiriana lui prit le bras et le serra doucement. Elle ne tolérerait pas d'être la jolie princesse en détresse à protéger.

- Mais Obi-wan est blessé... S'il-te-plaît, je peux l'occuper le temps d'une attaque... Courez de l'autre côté, je vous rejoindrai !

Améthys lui lança un coup d'œil, pendant que la grosse machine donnait l'impression d'avoir remarqué des intrus. Il n'avait pas le temps de réfléchir. Il attrapa le bras de sa sœur et la lança quasiment dans les bras du faucon gris qui venait de se lever.

- JE l'occupe ! Contente-toi de me protéger au cas où !
- GRAND FRÈRE !


Obi-Wan parut un instant confus de se retrouver avec une jolie louve dans les bras, et surtout lorsqu'il comprit que l'autre loup exigeait qu'il fuit.
Obi-Wan ne fuyait pas.
Obi-Wan ne craignait pas les grosses machines.
Mais Obi-Wan n'aimait pas mourir écrasé.
Dur dilemme, demandant toute sa concentration. Ainsi, il ne vit pas le pigeon s'attaquer à ce qui servait au robot de voir à coups d'ailes et de fientes lorsqu'il prit sa décision. Seul Amethys fut vraiment capable de se demander si les pigeons étaient vraiment dotés d'un instinct de survie.

[ Voalà, c'est nul, j'ai sûrement fait n'importe quoi, mais espérons seulement que ça va s'arranger T_T Je suis vraiment pas en état d'élaborer des stratégies xD Surtout n'hésite pas à répondre dans dix millions d'années ! ]
Revenir en haut Aller en bas
http://larrya-oryelis.deviantart.com/
Miles Tails Prower
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Dernier rempart | Chef des Egg Armées Badniks
Miles Tails Prower

Masculin Messages : 2905
Age : 29
Localisation : Salle Polyvalente
Humeur : Goûte à un repos bien mérité

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
La famille avant soi-même... - Page 2 Barext1025/100La famille avant soi-même... - Page 2 Bardar10  (25/100)
Rings Rings: 933

La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 EmptyDim 8 Juil 2012 - 17:50

Obi-Wan Kennedy

HJ- Allez, je suis en avance de quelques millions d'années.
Si tu as peur de t'en aller dans tous les sens, simplicity is the ultimate solution, you know it. Le dernier passage avec Obi-Wan n'était pas obligatoire, par exemple. Mais tu vois, parfois, il suffit d'une simple réaction d'un personnage, et voilà que l'action se débloque simplement. Smile Et dans ce cas, il ne faut pas paniquer parce qu'on a pas d'inspiration : il n'y a pas toujours un roman à faire. Il n'y a guère qu'Obi-Wan qui soit capable de faire un roman sur sa personne en chaque instant. Smile
Tiens, notre RP a fait évoluer le personnage, sa fiche a donc été éditée ! Et avec une petite image que tu reconnaîtra... -HJ



Se tenant la tête, à moitié recroquevillé par terre, maudissant la porte qui, encore tremblante, semblait ricaner dans ses grincements, Obi-Wan essayait de rouvrir les yeux. La première chose qu'il entendit fut la douce voix de Safiriana.

- A... Amethys ?

Quel dommage de gaspiller sa salive pour un frère aussi stupide... Se lancer tête baissé contre une porte ouverte... Francheme- Ah mince, c'était lui qui avait donné ce conseil. Rhaaa tout ça n'allait pas du tout. Il faiblissait mentalement en même temps que physiquement. Il avait mal partout, et notamment aux jambes et à la tête. Tout devenait trouble autour de lui. Il n'arrivait plus à...

"WAP !"

Le pigeon. Le pigeon venait juste de lui filer un petit coup d'aile qui le fit tellement sursauter qu'Obi-Wan se retrouva assis par terre, les yeux effarés. Le pigeon lui demanda très poliment s'il avait mal quelque part. Obi-Wan, outre le fait qu'il aurait répondu "OUI, PARTOUT, ET SURTOUT A MON HONNEUR, STUPIDE VOLATILE !!!", ne parlait pas pigeon, et ne comprit rien au gentil petit "Rou ?" qui lui fut adressé. En fait, cela lui rappela simplement à quel point sa situation était désespérément ridicule. Il retrouva son air consterné, et, par la même occasion, acheva de reprendre ses esprits.
Rien de tel qu'un pigeon pour te rappeler la réalité et te remettre sur pied. Bonheur.

Amethys s'était positionné devant sa soeur, protecteur.


*Oui. Protège-la d'un maillet comme celui-là. Tu vas gagner du temps.

Bon, bonne nouvelle, Obi-Wan était suffisamment en forme pour insulter Amethys mentalement. Tout va bien.

- Bon... Et maintenant ? Monsieur bonnes idées ?

Ohohoho ! Il allait rajouter ce surnom à sa carte d'identité. Obi-Wan regarda le robot qui venait tout juste de les identifier comme des intrus. Il était à 5 mètres d'eux, le dispositif de téléportation qui leur sauverait la vie était juste derrière. Il échafauda rapidement une stratégie dans son esprit entraîné aux situations pareilles, et se tourna vers ses partenaires, ouvrant la bouche pour dire "Ok, voilà ce qu'on va faire". Il ne dit rien, Safiriana était déjà en train de parler.

- Grand frère... Je... Je crois que je peux m'en occuper...

Ajoutons l'adjectif "suicidaire" à la demoiselle aveugle de la troupe, et au moins sept points au désespoir d'Obi-Wan. Oh purée. Elle s'était prise u...

- ...n coup sur la tête ou quoi ? Regarde-toi, tu tiens à peine debout !

Catastrophe, voilà qu'Obi-Wan partageait l'opinion d'Amethys. Il avait pensé la même chose !
...
Cela venait certainement du fait qu'ils s'étaient tous les deux pris un VRAI coup sur la tête. Il leva le doigt pour intervenir.


- Mais Obi-wan est blessé...

Son intervention resta bloquée dans sa gorge. Gargl. Safiriana venait de soulever sa faiblesse devant lui en en parlant à un autre, qui plus est au dernier des imbéciles. L'hybride busard en prit un sacré coup. Bon sang, et en plus elle avait raison...

S'il-te-plaît, je peux l'occuper le temps d'une attaque... Courez de l'autre côté, je vous rejoindrai !

Elle a perdu la tête. Obi-Wan et Amethys avaient la leur enfoncée comme jamais dans leurs épaules, le pigeon n'en avait jamais eue de convenable, Safiriana avait perdu la sienne. Ils étaient foutus.
Si eux ils avaient besoin d'elle pour aller de l'autre côté, comment était-elle supposée les rejoindre ensuite ? Téléportation ? Le dispositif était de l'autre côté, bon sang de bonsoir !

Il se releva d'un bon, s'apprêtant à fustiger les deux hybrides loups, quand soudainement Safiriana lui tomba dans les bras.

A ce moment précis, je ne sais pas s'il eut un éclair de génie ou s'il a vraiment pété un câble. A mon avis, c'était les deux en même temps.
Le coup sur la tête, la canne, le pigeon, le coup du manchot, la course, l'ascenseur, la fatigue, ses blessures... Obi-Wan n'était plus lui-même. Il supprima tout un coup un énorme paquet de choses dans sa tête qui s'étaient accumulées à saturation.
Et là, toute la situation devint claire. Il s'apprêtait à s'exclamer quelque chose, il ne savait pas exactement quoi, mais quelque chose en rapport avec le fait qu'Amethys lui avait littéralement jeté sa soeur dessus, mais ce dernier s'exclamait de plus belle.


- JE l'occupe ! Contente-toi de me protéger au cas où !

De toutes façons, Obi-Wan n'aurait pas eu le temps de répliquer tant il devait rétablir son équilibre. Safiriana était quand même bien plus grande que lui.
Et qu'elle ne le prenne pas mal, mais c'est à ce moment là que ce premier refit surface dans l'esprit d'Obi-Wan : ce robot était affreusement lourd. Mais depuis qu ele pigeon l'avait réveillé, l'hybride busard avait déjà prévu son plan pour tirer parti de cela, mais il avait besoin d'Amethys et de Safiriana.
Il avait donc deux choses à faire, pendant que le pigeon repeignait la tête de l'Egg Hammer. Premièrement, réveiller Safiriana, parce que depuis qu'elle était sur ce toit, elle avait pété les plombs. La situation exigeait calme et concentration, or là, elle était à moitié paniquée. Deuxièmement, rameuter Amethys en vitesse, parce que mourir écrasé ne faisait pas partie du plan. Ce loup était sur le point de se jeter tête baissée face à 100 fois plus puissant que lui par amour fraternel pour sa soeur, il fallait donc le persuader de faire demi-tour.

Il avait 14 ans, il avait une jolie louve de 10 ans son aînée entre les bras, il n'avait pas de temps à perdre.


- GRAND FRÈRE !

Maintenant.

"Ooooh Safiriana... Si ton frère ne revient pas immédiatement, je te jure que je t'embrasse."

Si Amethys ne faisait pas demi-tour sur-le-champ et que Safiriana ne répliquait pas par une bonne gifle, c'est que finalement Obi-Wan était vachement plus doué qu'il ne le croyait. Mais sur le coup, il avait surtout envie que l'attention retombe un peu sur lui, parce que ces bleus étaient sur le point de tout faire rater, et il n'y avait pas de temps à perdre.
Notons au passage que si Amethys ne revenait pas, Obi-Wan n'aurait pas l'audace de conclure aussi vite. D'autant plus qu'il ne savait même pas d'où lui venait cette idée bizarre. De toutes façons, il s'était exprimé suffisamment haut et clairement, en employant un ton démesurément tragique, pour qu'une fois la surprise passée, ils comprennent, normalement, qu'il jouait la comédie.

En tout cas, une chose était sûre. Le pigeon avait entendu.

_______________________________________
Chaque jour, piochez de nouvelles cartes dans le cALendrier de l'Avent jusqu'à Noël !
Utilisez votre présentation pour lister vos cartes ! Ne perdez pas le compte de vos cartes.

Quelles cartes ont déjà été révélées ? Préparez votre PC et aventurez-vous sur ce récapitulatif.
Souvenir de Egg Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
https://tails-dreamer.forumactif.com/t30-presentation-de-alexisonic
Contenu sponsorisé




La famille avant soi-même... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La famille avant soi-même...   La famille avant soi-même... - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille avant soi-même...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !
» Avant-premiere WOW Betrayer
» Good news : tournoi avant premiere worldbreaker possible !
» Tournoi Avant-premiere Série 7
» Résultat : Avant-première "Tempête de Ragnarok" - 05/02/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Zone RPG :: Mobius :: Espaces métropolitains :: Soleanna-
Sauter vers: